Projets à impact rapide de la Minusma : Inauguration des brigades de gendarmerie dans la région de Tombouctou

2
Au Mali, la Minusma accusée d’immobilisme
Des soldats chinois en poste à Gao au sein de la Minusma.
RFI/David Baché

Dans sa Résolution 2164, le Conseil de sécurité de l’Onu a recommandé à la Minusma de contribuer à «la stabilisation du Nord du Mali à travers des projets à effet rapide». Pour ce faire, la Police de la Minusma (UNPOL) a initié des projets de réhabilitation et d’équipements au profit des Forces de sécurité maliennes.

En effet, après huit mois d’intenses efforts déployés par la Composante UNPOL de la Minusma, les brigades de la gendarmerie de Tombouctou, Niafounké et Goundam ont été réhabilitées et remises aux autorités de la Direction générale de la Gendarmerie nationale du Mali, en présence des autorités locales des localités concernées.

Tout a commencé le mercredi 24 septembre 2014 à 15h00 à la brigade de gendarmerie de Tombouctou, après un accueil chaleureux du Gouverneur et des autorités administratives et sécuritaires de la Région. Au cours d’une cérémonie, le chef de la Composante Police de la Minusma, le Commissaire Awalé Abdounasir, a remis officiellement les clés d’un bâtiment entièrement rénové et répondant aux normes conventionnelles, au Colonel Seydou Doumbia, Directeur général adjoint de la Gendarmerie nationale. À ce don, s’ajoutent des équipements en matériels informatiques et bureautiques mais aussi des motocyclettes, pour un montant total d’environ 24 millions de Fcfa.

Le lendemain jeudi 25 septembre 2014, les localités de Niafounké et de Goundam ont accueilli le Commissaire et sa délégation, qui ont remis, au nom de la Minusma, deux autres brigades réhabilitées, des équipements de bureau et des motos pour un montant d’environ 24 millions de Fcfa pour chaque brigade. À chaque étape, l’ensemble des autorités et le Directeur général adjoint de la Gendarmerie nationale ont exprimé leurs remerciements et salué le rôle de la Minusma, par le biais de sa Composante Police pour «ces dons importants qui vont accroître la capacité opérationnelle des unités de gendarmerie dans la Région de Tombouctou».

Les populations, très satisfaites de ces actions tangibles de la Police Minusma, ont promis de soutenir les gendarmes de leurs localités pour une meilleure lutte contre l’insécurité. Pour finir, le Chef de la Composante Police a partagé la fierté de la Minusma et particulièrement celle d’UNPOL, assurant que la Mission de l’Onu et ses partenaires entendent poursuivre de telles actions pour d’autres Forces de sécurité saliennes, au profit des populations.

Frederic FATH (Minusma)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Your statement will make the Bokoharam kpngiin have a re-thing,drop their weapons and bought into peace. God bless Nigeria, God bless you.

  2. Totalement d’accord avec toi, che8re Lionne. Mais, ici, je parle de l’Afrique pre9coloniale.La plupart des re9cits hostiriques commence avec le de9but de la colonisation et les inde9pendances comme le travail tre8s inte9ressant de Chimamanda A.Adichie sur la guerre du Biafra. L’oeuvre de fiction s’appuyant sur les socie9te9s, les nations ante9rieures e0 la colonisation ne sont pas nombreux…

Comments are closed.