In memoriam : Mamadou Sissoko alias No5 ; Un exemple de droiture et d’amour s’éteint

19

«  Puisse Dieu faire que cette fête ne soit pas notre dernière ». C’est seulement quand un être cher nous quitte à l’orée ou à la veille du jour symbolique la formule prend toute sa signification en même temps qu’elle révèle la toute-puissance de l’ordre divin. Dieu seul peut ! C’est pourquoi  le grand « 5 »,  grand au propre comme au figuré, nous a quittés, à l’heure et au lieu décidés. Inhumé en début de semaine, il a été pleuré par une foule nombreuse d’amis, de parents, d’anciens collègues et d’admirateurs de ce brillant ingénieur des chemins de fer qui aura accompli le rêve de tout Khassonké du bon vieux temps « être cheminot ! » Cheminot, il l’a été, lui qui a dirigé les Chemins de fer du Mali. Mais il fut également directeur d’Air Mali, ce fleuron d’antan mort sous nos yeux, peut-être décapité quand d’autres compagnies nationales montées en puissance depuis, connaissent un rayonnement qui ne peut laisser indifférents les « fiers Soudanais ». Une espèce en voie d’extinction dont Mamadou Sissoko, formé en France, était l’une des incarnations.  Jamais pris ce qui ne lui appartenait pas, jamais dit ce qui n’était pas vrai, toujours en train de rassembler : quel parcours, quelle dignité, quelle belle leçon, quel bel héritage !  Il est parti, emporté par un mal qui ne l’a jamais abattu, au milieu de parents qui ne l’ont jamais laissé tomber dont Cheik Oumar Sissoko à qui nous nous renouvelons nos condoléances.  Mais le défunt, exemple de probité, de rectitude et de conscience professionnelle n’a jamais reçu la reconnaissance de la patrie. Aucune distinction nationale, là où de jeunes débutants ou des politiciens retors arborent leurs médailles. La République ne peut pas ne pas  recenser et honorer ceux qui l’ont honorée. Ce ne serait  pas du fossoyage mais de l’hygiène morale ! Ibrahim Boubacar Keita, celui qui est là aujourd’hui, nous entend.

Adam Thiam/Maliweb.net  

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

19 COMMENTAIRES

  1. Merci M.Thiam.RIP M.SISSOKO.Il aurait eu des funérailles nationales bien méritées s’il avait été décoré par nos politiciens véreux qui s’arrosent ce droit à eux et leurs proches complices uniquement! On a vu des politiciens maliens décerner par complaisance des médailles à leurs propres familles biologiques uniquement pour qu’elles bénéficient de funérailles nationales.

  2. Quand on est traumatise’ on dit n’importe quoi et on ecrit n’importe quelle betise! Je suis toujours surpris de constater que nos “sages” de maliweb ne savent pas qu’il y a des moments tres prive’s dans la vie de chaque famille qu’il faut respecter!!!!
    La famille qui perd son pere, sa mere, son fils ou sa fille n’a pas besoin de medaille. Elle veut plutot le temps et l’espace pour observer son deuil!!!
    Depuis quand la medaille sur terre, est un billet pour le paradis? J’espere avoir affaire a’ des croyants!
    POUR CALMER KINGUIRANKE’ LE COCHON ET SES AMIS IDIOTS QUI LUTTENT POUR LA…. MEDAILLE, LE ROI BITON COULIBALY DE SEGOU DECLARE TOUS LES SISSOKO GRANDS ET PETITS ET TOUTES LES DAMBA GRANDES ET PETITES…… GRANDS COMMANDEURS DE L’ORDRE DES IDIOTS!!!
    QU’ALLAH ACCUEILLE NOS MORTS DANS SON PARADIS!!!!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!!
    Petit Cheikh Oumar Sissoko, A VOUS MES CONDOLEANCES!!! Nous avons deja … LE VIEUX NEGRE ET LA MEDAILLE, il est temps de tourner un film a’ propos du… CON SISSOKO QUI VEUT UNE MEDAILLE DELIVRE’E PAR LE PETIT KEITA POUR L’UTILISER COMME BILLET POUR ALLER AU PARADIS!
    Apres toutes ces conneries que je vois ici sur maliweb, AVONS-NOUS BESOIN DE DEMANDER QU’EST-CE QUI NE VA PAS AVEC NOTRE FASO?

    • C’est pour son pays qui c’est battu medaille ne le dis rien Dor en paix Géant

  3. INA LI LAHI WA INA ILEYHI RAJI OUNE!
    QU’ALLAH L’ACCUEILLE DANS SON PARADIS!

  4. Merci pour cet hommage . De nos jours seuls les grands voyous sont considérés . Dommage .

  5. Que son ame repose ne paix et mes sinceres condoleances a sa famille, proches et camarades.
    Ameen………

  6. C’est vrai que la médaille de chevalier de l’ordre national du Mali ne signifie plus grand chose, tant les administrations publics en distribue par complaisance.

  7. Mais ??
    De quelle République on cause ?
    Il n’ y a pas de République au Mali. Ce que nous avons en lieu et place est une calamité. Un cas d’école, une foutaise.
    Monsieur Thiam, nous sommes dans un régime de pseudo bourgeois aux petits pieds. Un fatras de va-nu-pieds heureux de phagocyter les derniers restes d’un pays en lambeau.
    Comment reconnaître la grandeur et l’honneur ? Ces deux traits de caractère sont aujourd’hui des curiosités d’un autre temps pour les “yogoros ” au sommet du Pays.
    Ce qui est triste est de voir ce grand pays tomber si bas de si haut.
    Je ne reconnais plus mon pays, je ne reconnais plus mes compatriotes.
    Ce que je trouve est un creux dans du vide. KABAKO

    • AMBE’ SANGA BONDA DELA!!!! Faites votre politique ailleurs et permettez a’ la famille d’observer son deuil!!!

  8. Oh nonnnnnnnnnn!
    Je le reconnais. Je l’ai connu quand j’étais petite via mon père. Un grand tonton à moi .
    Mon Dieu ,qu’il repose en paix ! 🙁

  9. Thiam ne t’en fais pas dans notre pays les choses sont inversees, aujoud’hui on donne des medialles aux plus fainenants, voleurs corrompus et grande-gueules, c’est pourquoi ton cousin Sall les appele des Officers du Desordre National. Merci pour une page de l’hitoire du Mali.

    • Kinguiranke’, Il faut simplement presenter tes condoleances a’ la famille du defunt! JE VOUS PRIE DE TOUJOURS PERMETTRE AUX FAMILLES D’ENTERRER LEURS MORTS ET OBSERVER LEURS DEUILS!
      CE N’EST ABSOLUMENT PAS DIGNE DE TENTER D’UTILISER LES TRISTES OCCASIONS COMME CELLE-CI POUR MARQUER DES POINTS POLITIQUES!!! KINGUIRANKE’, OU’ EST TON VERSANT HUMAIN OPERATIONNEL? SHAME ON YOU!!!

Comments are closed.