Mali : Amadou Toumani Touré, le soldat de la démocratie, s’en est allé hier

1

Le général Amadou Toumani Touré dit ATT, ancien président de la République du Mali, a tiré sa révérence hier, mardi 10 novembre 2020. Il est décédé suite à une crise cardiaque.

Amadou Toumani Touré (ATT) est mort hier, mardi 10 novembre 2020 à Istanbul, la capitale turque où il avait été évacué pour des soins. Son décès est survenu des suites d’une crise cardiaque. L’ancien chef d’État du Mali est né le 4 novembre 1948 à Mopti, la Venise malienne et a commencé sa carrière professionnelle par le métier d’enseignant du primaire avant d’intégrer les rangs de l’armée malienne. En mars 1991, à la tête du Comité de transition pour le salut du peuple(CTSP), il accède à la tête de l’État du Mali après des manifestations populaires au cours desquelles il prend la tête des commandos parachutistes pour opérer le coup d’État contre le dictateur Moussa Traoré. Lors d’une transition démocratique, ATT organise la Conférence nationale de juillet et août 1991, les élections législative et présidentielle en 1992. Alpha Oumar Konaré sera le vainqueur de cette première élection de l’ère démocratique au Mali. Le 1er septembre 2001, ATT va enlever son uniforme de Général en démissionnant de l’armée et se porter candidat à l’élection présidentielle de 2002 comme candidat indépendant. Il est élu président de la République, le 12 mai 2002 avec 64,35 % des voix au second tour contre 35,65 % pour Soumaïla Cissé et réélu pour un deuxième mandat le 29 avril 2007 dès le premier tour face à Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) avec 71,20% des voix.

A moins de trois mois de la fin de son mandat, dans la nuit du 21 au 22 mars 2012, des militaires, dirigés par le capitaine Amadou Haya Sanogo, renversent le pouvoir du président Amadou Toumani Touré, après s’être emparés du palais de Koulouba. ATT démissionne officiellement de ses fonctions de président de la République du Mali le 8 avril 2012 et trouve refuge à Dakar, la capitale du Sénégal. Le 24 décembre 2017, il est rentré définitivement au Mali. « De 1960 à 2020, il y a eu 4 coups d’État, je suis très mal placé pour en parler, j’en ai fait et j’en ai subi. Je ne suis pas convaincu que c’est par les coups d’État que nous allons sortir notre pays du gouffre », a déclaré ATT, lors d’une interview qu’il a accordée, en septembre dernier, à la télévision nationale du Mali.

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Quel soldat de la démocratie? parce qu’il a fait un coup d’Etat qu’il est soldat de la démocratie?????? Est-ce que vous savez ce qu’est la démocratie?????????? Permettre aux fonctionnaires de l’Etat de piller les caisses de l’Etat, laisser l’autorité de l’Etat s’écrouler, construire des institutions de la République taillées sur mesure n’est ps de la démocratie!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here