Bureau du vérificateur général : Le nouveau chef s’appelle Samba Alhamdou Baby

9
Samba Alhamdou Baby
Samba Alhamdou Baby, vérificateur général

Par décret n°2018-0367/P-RM du 11 avril 2018 est nommé Vérificateur général Samba Alhamdou Baby, précédemment secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire. Cet administrateur civil de classe exceptionnelle, 3è échelon, obtint un diplôme d’études approfondies en droit à l’Université d’Etat du Kouban-Krasnodar (Ex-URSS) en 1989. Trois ans plus tard, il décroche un doctorat d’Etat en droit à l’Académie des sciences juridiques de l’Ukraine (Ex URSS).

De 1993 à 1994, Samba Alhamdou Baby était chargé de mission au cabinet du ministre de la Sécurité intérieure. Il était précisément chargé de faire l’analyse et la synthèse des bulletins de renseignements quotidiens transmis par la police, la gendarmerie et la garde et d’exploiter les renseignements d’ordre politique, économique, social, nécessaires à l’information et à l’action du gouvernement. M. Baby a été promu conseiller technique au Secrétariat général du gouvernement entre 1994 et 2000.

Il est devenu chef du département des investigations au Contrôle général des services publics, poste qu’il a occupé entre 2013 et 2014. C’est en 2014 que M. Baby est devenu secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire jusqu’à sa nomination à la tête du Bureau du Vérificateur général.

Comme distinctions honorifiques, Samba Alhamdou Baby est chevalier de l’Ordre national du Mali et citoyen honoraire des Villes de Dallas et de Lincoln de l’Etat du Nebraska aux USA. Il parle français, russe, anglais, sonrai et bambara. Marié, M. Baby est père de trois enfants.

Madiba KÉITA

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. Un autre vautour pour couvrir les voleurs dans ce pays. Ah les autorités du Mali, êtes vous conscients que vous allez nous rendre compte demain après la mort. Ils n’ont rien à faire du bas peuple, tout ce qui les intéresse ce sont leurs ventres. Des gens boufent des milliards et changent de parti politique, affaire classée. Quand je regarde des gens comme Zoumana Mory, Bakary Togola, après avoir avalé des milliards se rangent du côté du pouvoir, pas de problème. Que dieu sauve le mali des mains de ces brigands.

    • Et encore ……………
      De toutes les manières le 1er a fait tout ce qu’il a pu pour tout mélanger et prendre du pognon de tous les cotés ……ce n’est que maintenant en 2018 que nous allons sortir du trou dans lequel il , parmi d’autres , nous aura fourré ……….
      LES PAUVRES COUILLONS , CEUX QUI N ONT FAIT QUE SUBIR SANS COMPRENDRE CE QUI LEUR ARRIVAIT GÉMISSENT …..
      FAIT NOTABLE : IL SE TROUVE DES GENS POUR APPLAUDIR , ADMIRATIFS ….EN PLUS !
      ………..PAUVRE PAYS !

  2. Un Chef de famille ne peut pas demander à ses enfants de ne pas toucher à l’argent d’autrui et lui même s’adonne à cette pratique. La lutte contre la corruption et la délinquance financière doivent être d’abord une volonté politique bien affichée. Chaque Ministre et chaque Directeur doit faire l’objet d’une évaluation trimestrielle sur sa gestion des ressources humaines et financières et les rapports doivent être transmis automatiquement au Président de la République par le Bureau du Vérificateur Général en mentionnant au cas où il y a fautes graves d’infliger une sanction administrative ensuite transmettre directement le dossier au pôle économique. Le Mali s’est inspiré du Bureau du Vérificateur Général du Canada pour créer son BVG et il s’avère qu’au Canada après chaque vérification, les sanctions tombent.

  3. c’est impossible d’avancer dans ce pays; seul le 1er, mr diarra sosso, a le profil du poste. quant à mr touré, le sortant, le juriste, qui dit ne pas savoir lire une ligne de comptabilité, et ce baby, ils n’ont ni le profil, ni les compétences pour ce poste hautement technique.
    dommage!

  4. UN NON EVENEMENT CAR IBK SE FOUTE DES MALIENS. INC ALLAH DIEU VA SE FOUTRE DE LUI. LE BAS PEUPLE N’A AUCUN MOYEN, NOUS NOUS CONFIONS A DIEU LE TOUT PUISSANT QUI VA REGLER LE COMPTE A ibk POUR SES MOQUERIES ET SES INSULTES ENVERS LE PEUPLE.
    QUANT ON BRIME SON PEUPLE, TOT OU TARD, DIEU REGLERA TON COMPTE.

  5. Les prérogatives du Vérificateur doivent être élargies. Il doit être capable d’envoyer directement en prison, ces salopards qui pillent les maigres ressources du pays, avant même de remettre son rapport au Président de la République qui souvent, met certains dossiers sous le coude, surtout lorsqu’il s’agit de ceux de protégés. Il ne sert à rien d’avoir un Vérificateur dont les rapports restent sans suites judiciaires ou pénales, alors qu’il s’agit de dossiers de crimes économiques graves, qui méritent de conduire leurs auteurs directement à la potence. Si les capacités répressives du Vérificateur sont renforcées, tous ces délinquants qui se promènent allègrement avec les deniers de l’état en poche craindraient pour leur liberté. Mais, dans un pays où la farce est érigée en mode de gouvernance, les bandits n’ont rien à craindre. Cependant, chaque jour que Dieu fait, des petits pickpocket ou des voleurs de mobylettes sont condamnés à des peines de prison, alors que les vrais assassins économiques se baladent tranquillement sans inquiétude aucune d’être assignés à loger à la grande prison qui doit être leur demeure. Si le prochain Président du Mali est un homme honnête, patriote et intègre, sa première action doit être d’envoyer en prison tous ces enfoirés de voleurs qui ont mis la main aux caisses de l’état d’une manière ou d’une autre. Le prochain Président doit être quelqu’un qui sait séparer les affaires de l’état de celles familiales. Il doit laisser la justice faire son travail sans aucune interférence en la faveur de qui que ce soit car, la séparation des pouvoirs est la chose la plus malmenée dans ce pays. Jamais Vérificateur n’a réussi à envoyer un voleur derrière les barreaux depuis la création de cet institut. Comme pour narguer le Vérificateur et les Maliens, après la publication de leurs noms et leurs forfaits, ce sont des séries de visites de compassion des amis, parents et proches qui sont organisés à leurs domiciles comme s’il s’agissait de deuil. Ils volent et partagent souvent avec les Imams des mosquées auxquels ils offrent des tapis de prière, des horloges et autres haut parleurs, ce qui amène ces religieux souvent à se démener comme des beaux diables pour tenter de les tirer d’affaires, alors bien qu’ils jouissent avec l’argent volé du contribuable. Mais, avec ce nouveau Vérificateur, IBK lui-même, les membres de sa familles et ses amis risqueront bien d’aller passer leur retraite à la Grande Prison de Bamako/. Ce serait une façon pour le nouveau Vérificateur de se distinguer de ses prédécesseurs.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here