Nommé PDG par intérim des aéroports du Mali : Aly Tamboura contesté par les travailleurs

5

Rien ne plus aux services des Aéroports du Mali. Le nouveau Président-directeur général par intérim, Aly Tamboura, est dans le collimateur des travailleurs. Selon eux, ce dernier ne mérite pas d’être à ce poste puisqu’il est impliqué dans beaucoup de sales affaires. C’est pourquoi, ils ont organisé avant-hier mercredi, aux environs de 9 heures, une grande manifestation pour exprimer leur mécontentement dans l’enceinte de l’aéroport international Modibo Kéïta. Ce mouvement d’humeur pour demander le départ pur et simple d’Aly Tamboura  a été finalement interrompu par les agents de sécurité de l’Aéroport international. Les travailleurs veulent désormais entamer d’autres démarches pour se faire entendre.

Selon nos informations, l’ancienne patronne des Aéroports du Mali, Mme Faye Oumou Dème, serait à la base de ce mouvement contre Aly Tamboura. On sait qu’elle a été limogée récemment suite à un incident survenu lors de la visite du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, à Mopti, dans le cadre de l’inauguration du Quartier général de la Force conjointe du G5 Sahel. L’absence d’électricité au parking présidentiel et au tarmac a créé beaucoup de polémiques au retour du président IBK. Du coup, le ministre des Transports, Baber Gano, a décidé de limoger Mme Faye Oumou Dème.

Aujourd’hui, il est temps que le département des Transports prenne cette affaire des Aéroports du Mali plus au sérieux en nommant un nouveau patron en dehors de la structure. Puisque tout le problème, c’est les travailleurs eux-mêmes.                                      

A.B. HAÏDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Aly Tamboura est a la tache, laissons le travailler puis on le jugera. Nelson Madela etait-il l’homme de la situation en Afrique du sud? oui et non. Barak Obama etait-il l’homme de la situation aux USA? oui et non. Le Colonel Dembele etait-il l’homme de la situation aux ADM? oui et non. Aly Tamboura, mets toi donc au travail et tiens bon.

  2. Tout ceci est beau,
    Mais comment comprendre qu’un intérimaire expérimenté qui maitrise bien son sujet soit limogé pour un incident technique,
    Et à sa place on nomme le responsable technique,
    Je pense là,on joue de l’intelligence minimum d’une personne qui peut réfléchir,
    Si réellement l’éloge faite au porteur d’uniforme était réelle,allait-il être limogé ?
    Comment comprendre avec sa nomination à l’époque,
    Il a fait relever tous les cadres valables,
    Et actuellement aussi c’est le même scenario avec le nouveau PDG/pi,
    Est-ce que cela bonne manière pour faire avancer une entreprise où c’est toujours le perpétuel recommencement avec des nouvelles formations et des sommes injectées là-dedans,
    C’est regrettable dans ce pays qu’on ne met pas l’homme qu’il faut à la place qu’il faut

  3. De toutes les manières , qu’ils continuent à faire le méchant , la suite ne doit surprendre personne . Les deux branches syndicales (CSTM et UNTM) doivent rester unies pour combattre l’adversité qui se profil à l’horizon. S’ils veulent sacrifier les ADM, les conséquences seront très graves pour eux les travailleurs. Les hommes politiques ne cherchent que ça . Un syndicat doit œuvrer pour La Défense des intérêts matériels et moraux des travailleurs. Mme FAYE Oumou DEME est parti, remplacée par ALY TAMBOURA , où est le probleme . L’une et l’autre sont tous des interimaires, battez vous à ce que le PDG qui sera nommé soit issu des aéroports du Mali. En prêtant le flanc, le pouvoir profitera de votre mésentente pour nommer un PDG politique issu des rangs du RPM, qui conduira les ADM au cimetière. Je souhaite que la sagesse soit le guide de tous et de chacun pour le bonheur de tous les travailleurs des ADM. Ancien travailleur des ADM, je connais les deux mis en cause (FAYE et TAMBOURA ), ils connaissent les réalités des ADM, ils n’ont pas intérêt à la division qui ne profitera qu’au pouvoir en place. Je ne vise aucun intérêt personnel, mais mon souhait c’est de voir les ADM prospéres.

  4. Quant a Me Baber GANO, l’actuel Ministre des Transports , nous savons déjà ses intentions pour les aéroports du Mali. Attendons le moment opportun pour dire Non ! Il est homme politique , Secretaire General du RPM. A ce titre , les travailleurs des aéroports du Mali se doivent plus d’entente et de cohésion pour ne pas tomber dans le piège du pouvoir. Ce qui se passe au Ministère des Transports laisse planer le doute , que le pouvoir IBK veut s’accaparer des aéroports du Mali, pour en faire un fond de commerce à des fins politiques. En cas d’erreur , ce sont des milliers de travailleurs qui iront au chômage dans la rue. Quelques mois avant le coup d’Etat qui a renversé ATT, son Ministre des Transports Hamed DIANE Semaga était dans la même logique , heureusement pour les ADM, le tout puissant a décidé autrement . Le RPM a le regard tourné vers l’aéroport , les travailleurs ont intérêt à faire attention .

  5. Comment les travailleurs des Aeroports du Mali peuvent ils s’opposer a la nomination d’un PDG par Interim? Il s’agit d’assurer l’interim en attendant la nomination du PDG. Une personne etrangere ne peut pas assurer cette charge compte tenu des specificites des ADM. Meme Mme FAYE OUMOU DEME etait Interimaire . Je ne vois vraiment pas la necissite d’une manifestation anti-Aly TAMBOURA. L’heure doit etre a la cohesion aux Aeroports du Mali, qui aujourd’hui malgre les difficultes du pays, arrive a assurer le service normal des prestations demandees par les usagers. En nommant un Interimaire Exterieur , il lui fraudra combien de temps pour connaitre ses collaborateurs et se diriger vers la bonne direction. Aujourd’hui les Aeroports du Mali constituent une fierte pour le Mali. Mme TRAORE Senabou Diop a demande et obtenu l’abrogation du Colonel Daouda DEMBELE qui etait une reference . Mais nous sommes au Mali, encore sous IBK ou pour conserver son poste il faut etre proche du pouvoir. Cet homme est parti dans l’honneur et la dignite , laissant les aéroports du Mali orphelins. Cette situation d’instabilité a été voulu et entretenu par des proches du pouvoir qui ont des intérêts personnels à préserver au niveau des aéroports du Mali, sinon le Colonel d’aviation Daouda DEMBELE était l’homme de la situation. Sauf qu’il ne regardait pas dans la même direction que son Ministre de tutelle de l’époque Mme TRAORE Seynabou DIOP, qui voulait transformer les ADM en entreprise privée .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here