Alhousseini Abba Maïga porte-parole des associations et groupements de soutien à IBK : “Au lieu de Takokelen, nous allons faire le Takaperen”

3

Des associations et groupements de soutien à IBK candidat du regroupement Ensemble pour le Mali à la présidentielle étaient le week-end dernier face à la presse, à la Maison de la presse. Objectif :  adresser leurs vives félicitations à leur candidat et remercier tous ceux qui ont bien voulu lui témoigner leur confiance pour le premier tour.

Outre Alhousseini Abba Maïga de IBK Doublé 2018, cette conférence de presse était animée par Hamady Sangaré, président de Mali-IBK, Balla Mariko, président d’une association humanitaire et Fatoumata Sacko du Pdes.

Pour le conférencier principal, Alhousseini Abba Maïga, après le premier tour, il y a plusieurs enseignements à tirer de l’avance de leur candidat, Ibrahim Boubacar Keïta, avec 41,42% des voix ; loin derrière lui, le candidat de la Coalition pour le changement et l’alternance, Soumaila Cissé, qui ne récolte que 17,80% des voix. A l’analyse des résultats, il a tiré plusieurs enseignements.

“Ce résultat est celui d’une campagne électorale efficace qui nous a conduits dans toutes les contrées de notre pays et qui nous a permis d’échanger, à cœur ouvert, avec l’ensemble de nos concitoyens des grands chantiers réalisés ou en cours de réalisation grâce au leadership éclairé du président Ibrahim Boubacar Keita, mais surtout de la nécessité de lui renouveler leur confiance pour lui permettre de parachever son œuvre de reconstruction du tissu social et économique du Mali”  a rappelé M. Maïga.

Un autre constat de ce résultat est que, selon lui, le président Ibrahim Boubacar Keita est arrivé en tête quasiment dans toutes les grandes circonscriptions électorales et auprès des Maliens de l’étranger ; Ce qui dénote, selon lui, de l’engouement et de l’estime de toutes les populations maliennes, sans distinction aucune, pour le président de la République.

Pour le conférencier, le faible taux de participation rappelle que des efforts doivent être encore faits, à la fois par le gouvernement, mais aussi par l’ensemble de la classe politique, les organisations de la société civile, les leaders d’opinion…pour intensifier davantage la sensibilisation des électeurs.  Il a aussi regretté le fait que le scrutin a été émaillé de quelques incidents et irrégularités qui ont privé certains de nos compatriotes de leur droit de vote.

“Nous invitons le gouvernement et les partenaires du Mali à prendre les dispositions qui s’imposent pour remédier à ces problèmes afin de permettre à tous les Maliens désireux de voter de pouvoir jouir librement de ce droit fondamental” a fait savoir le conférencier.  Il a aussi déploré l’attitude de certains responsables politiques qui, au mépris des règles démocratiques et en violation de leurs propres engagements, se sont prononcés sur le scrutin à travers la publication de leurs estimations et ont adopté des positions radicales, avant même la publication des résultats par les autorités compétentes. “Toutes choses qui risquent de semer la confusion et le désordre dans le processus” a regretté Alhousseini Abba Maïga. Il a, par la même occasion, adressé leurs vives félicitations aux associations et organisations de soutien à Ibrahim Boubacar Kéïta. Tout en demandant à l’ensemble de nos compatriotes de rester vigilants et mobilisés pour le scrutin du 12 août 2018.  “La ferveur ne doit en aucun cas faiblir car la victoire du deuxième tour doit être sans appel afin de doter le Président d’une légitimité suffisante pour relever les grands défis du moment”, a-t-il conseillé.

Il a, au nom de leur regroupement, invité les candidats n’ayant pas été admis au deuxième tour de bien vouloir rejoindre la dynamique de continuité pour appuyer les efforts de reconstruction du Mali engagés par les autorités. En tout cas, pour le porte-parole de ces organisations, leur candidat va battre son

Challenger avec la meilleure des manières.  “Au lieu de Takokelen qui n’a pas lieu au premier tour, nous allons faire le Takaperen au second tour “ a prédit le conférencier principal.

              Kassoum THERA

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Qu’Allah protège notre pays le MALI , La politique est devenue le jeu favoris en business des vauriens et des délinquants . Des individus , sans moralité , sans dignité , sans honneur .
    Ce garçonnet d’abba maiga est dans toutes les sauces politiques .

  2. Connaissez-vous le parcours politique de ce Mr Maïga? allez-y demander à lURD et au FARE. Connaissez-vous la dame à ses côtés qu’on appelle Dina? allez-y demander à Djélibougou, ceux qui ont fait l’école de Djelibougou dans les années 77-80?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here