Corridor Bamako-Dakar : A la conquête du temps perdu

0

Avec la levée des sanctions de la Cedeao, les activités reprennent au port de Dakar. Bamako et Dakar se serrent plus que jamais les coudes pour résorber les conséquences des sanctions.

Au bout des six mois de sanctions économiques et financières prises par la Cedeao contre le Mali, plusieurs marchandises étaient bloquées à Dakar. Avec la levée des sanctions, décidée le 3 juillet dernier, c’est un soulagement de parts et d’autres de la frontière.

Pour Mahamadou N’Gor Sène Sarr, Secrétaire général de la communauté des acteurs portuaires au Sénégal, « c’est au total 250 milliards de F CFA par an injectés dans l’économie du Sénégal. C’est 4 millions de tonnes de marchandises par an qui transitent par le port de Dakar, 1 million de tonnes de ciment par an et  6 000 à 6 500 conteneurs par mois qui passent par le Sénégal pour le Mali. En résumé, le trafic sur le Mali représente 70 % du trafic qui passe par le Sénégal. C’est donc dire que cette levée est la bienvenue pour Dakar ».

De son côté, pour atténuer les conséquences des sanctions, la Chambre de commerce et de l’industrie du Mali, le Conseil malien des chargeurs et le Conseil malien des transporteurs routiers ont mis en place une commission de recensement qui a permis l’annulation de quelques frais de magasinage. Une demande qui a été favorable. « Nous avons soumis une requête au port pour annuler l’ensemble des frais liés à l’embargo. Cependant je tiens à préciser que le port a annulé ce qui était au niveau du port, c’est-à-dire les plateformes qui appartiennent au port. Les conteneurs sont exclus. Aussi durant les mois de sanctions du 9 janvier au 3 juillet, tous ceux qui avaient payé seront remboursés », a précisé le président de la Chambre de commerce de l’industrie du Mali, Youssouf Bathily.

Avant cette annulation, une délégation sénégalaise était présente au Mali pour des échanges avec les autorités afin de nouer cette relation commerciale entre les deux pays. Après cette visite, une délégation malienne doit se rendre cette semaine à Dakar pour rencontrer différents partenaires du port.

 

Assétou Many Coulibaly

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here