En un mot: Le dialogue selon l’opposition

1

Rompu à la faveur de la présidentielle, le dialogue politique, notamment entre le pouvoir et l’opposition, peine à se rétablir. La main tendue proposée par le chef de l’Etat n’a jusqu’ici pas pu convaincre le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé.

A la faveur de sa présentation des vœux à ses militants et cadres du parti, le président de l’URD est revenu sur le dialogue dont le préalable est la résolution de la crise électorale et post-électorale. Cela, expliquera-t-il,  suppose la reconnaissance de la légitimité des institutions.

Pour le député Cissé, le dialogue républicain doit déboucher sur un accord politique sur la gestion des crises que connaît le pays : les crises sécuritaire et humanitaire, sociale, politique et postélectorale, économique et financière et même morale. Quelle que soit la forme du dialogue, le chef de file de l’opposition dit prendre  l’engagement d’agir dans l’intérêt du Mali.

Et à Soumaïla Cissé de souhaiter un dialogue où la main tendue est ouverte, généreuse et visible. Mieux, il plaide pour un dialogue aux contours bien définis sous l’égide de médiateurs avertis et objectifs. Est-ce suffisant pour rétablir la confiance avec le pouvoir ? L’appel de Soumaïla Cissé est-il en phase avec celui du président du parti RPM ? Les jours à venir seront décisifs pour les deux camps : majorité et opposition.

DAK

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Pour qu’ il y ait dialogue sincère,il faut que les deux parties soient animées d’un ESPRIT de sauvegarde des acquis démocratiques et de la satisfaction de L’INTÉRÊT GÉNÉRAL .
    Il suffit de constater la manière dont IBK est arrivé au pouvoir et les efforts entrepris pour le conserver pour être convaincu,sauf si on est animé du même ESPRIT que lui de penser uniquement à sa petite personne,qu’ IBK n’a jamais été animé de préserver les acquis démocratiques et de satisfaire L’INTÉRÊT GÉNÉRAL .
    D’abord il s’est associé aux putschistes pour escalader KOULOUBA ;collaboré avec les leaders religieux, dont le rôle pour la stabilité de la société n’est pas à démontrer,pour prendre un pas énorme sur ses concurrents;accepté les exigences honteuses des séparatistes pour sauver son fauteuil menacé par le protecteur des séparatistes.
    On a constaté en 2018 les sommes colossales dépensées pour CONFISQUER LE POUVOIR et la collaboration avec les séparatistes et certains hommes lugubres pour bourrer les URNES.
    L’ÉTAT D’ESPRIT D’IBK ET SES THURIFÉRAIRES NE PERMETTENT PAS UN DIALOGUE PATRIOTIQUE POUR SE CONSACRER RAPIDEMENT AUX DÉFIS IMMINENTS DU PAYS.
    Ils sont préoccupés à conserver le pouvoir.
    Chaque acte posé par SOUMAILA CISSE est perçu comme une tentative de les DÉLOGER.
    ILS VEULENT QUE SOUMAILA CISSE ACCEPTE LEUR COUP D’ÉTAT ÉLECTORAL SANS POSER DES CONDITIONS.
    S’ils étaient animés d’un ESPRIT démocratique,ils auraient compris que ce n’est pas avec SOUMAILA CISSE qu’ ils vont négocier mais avec plusieurs milliers de maliens qui ont voté pour lui afin que ce pays prenne une autre direction que celle qu’ on a connue pendant cinq ans;que ce nombre ne fait qu’ augmenter à cause de la mauvaise gestion qui ne peut que continuer car étant l’ADN du régime.
    Ce pouvoir ne mérite pas,en réalité,qu’ on discute avec lui à cause de l’arrogance qu’ il manifeste envers la population.
    Il faut être vraiment un PATRIOTE qui pense uniquement à sauver son pays pour accepter l’humiliation que chaque acte posé par les détenteurs du pouvoir dégage.
    Les conditions posées par le chef de fil de l’opposition montre une volonté de préserver et d’améliorer les acquis démocratiques de notre pays.Elles doivent maintenues comme un préalable à toute discussion car très bénéfiques à la stabilité du pays.
    Que le pouvoir accepte ou non de négocier ne change rien à son avenir incertain au sommet de L’ÉTAT .
    Qu’ il parte pacifiquement ou violemment ne dépend que de lui.car les maliens sont de plus en plus nombreux à comprendre qu’ IBK est aussi nocif pour le Mali que les séparatistes d’où leurs collaborations.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here