Ami Kane sur la sellette !

0

La gouverneure du district de Bamako est sous le feu nourri des critiques depuis quelques jours. En effet, la population de Missabougou l’en veut à mort pour avoir changé par un arrêté 019/GDB.CAB en date du  3 août 2017, la vocation du site destiné à la construction du  commissariat de police en une station d’essence au profit de sa fille, RokiatouSalalySacko. Pour rappel, les parcelles querellées (150/Bis et 147)  de la zone de recasement dudit quartier.  Un collectif est en gestation pour contrecarrer cette décision.

Me Mamadou Ismael Konaté retrouve la voix !

Le désormais ancien ministre de la Justice, Me Mamadou Ismael Konaté retrouve sa liberté de parole et de ton. Depuis son départ du gouvernement l’ancien Garde des Sceaux a été atteint par la diarrhée verbale. Plus de  devoir de réserve. Il parle et même trop. Sur son compte Twitter il écrit « le champ politique au Mali est propice à la corruption. La collusion politique/opérateur économique permet au premier de détourner, au profit du second, les procédures des marchés et délégations de services publics. L’absence de cadre juridique pour combler ce vide l’aggrave ». On se souvient de ses réserves sur la tenue de l’élection présidentielle à la date indiquée.

Koutiala : BrahimaTiana Sanogo élu à la tête du syndicat des travailleurs des collectivités territoriales

Le secrétaire général de la commune rurale de Koromo,BrahimaTianaSanogo préside désormais aux destinés du syndicat des travailleurs des collectivités territoriales. Il a été élu, le samedi 17 février, à l’issue d’une assemblée générale, rapporte un confrère de la place. Après son élection, le tout-nouveau secrétaire promet de travailler à améliorer les conditions de travail et de vie des travailleurs des collectivités de la localité. A noter que le nouveau bureau est composé de 19 membres dont 2 femmes.

Niono : La population dénonce l’interdiction de circulation des motos et pick-up

La décision d’interdiction de circulation de moto ne passe pas à Niono. Car, elle  suscite la colère de nombreuses personnes.  Ainsi, les populations de la capitale du riz qualifient cette décision d’impopulaire qui ne prend pas en compte la réalité de la localité. Plusieurs élus estime quecette mesure a de nombreuses conséquences sur le mode de vie de la population. Rappelons que les militaires ont procédé le weekend dernier  à l’arrestation de plusieurs personnes pour non-respect de la mesure. Les motos saisies ont été brûlés précise une source locale.

Gourma : Le CICR tire la sonnette d’alarme !

LeComité international de la Croix-Rouge (CICR) s’inquiète de la situation dans la zone du Gourma dans région de Tombouctou.Selon l’ONG, cette zone,  vers laquelle des centaines personnes venues d’autres localités du pays ainsi que Burkina Fasose sont déplacées, est déjà très touché par les conséquences des aléas climatiques se traduisant par la sécheresse et une longue période de soudure. Dans cette région frontalière, les déplacés et les populations venues du Burkina Faso ainsi que les résidents sont confrontés à une situation humanitaire très difficile.

Mali: La Fondation Veolia présente un nouveau programme d’action à impact rapide

Elle apporte une aide d’urgence lors des catastrophes naturelles et de crises humanitaires, Veolia évalue aussi les besoins et peut assurer l’accès des populations à l’eau, l’assainissement, la gestion de l’énergie et des déchets. Selon la radio Mikado Fm l’entreprise, qui vient de s’installer au Mali, accompagne aussi des projets d’aide au développement.

Tessit : Deux assaillants neutralisés

Les forces armées et défense du Mali ont infligé de lourdes pertes aux terroristes, ce matin aux environs de 6 heures 30mn, à Tessit (Gao). Les assaillants ont abandonné sur place deux morts, des armes et des munitions. Les FAMa déplorent deux blessées.

Koulikoro : Vers l’abolition de la pratique de l’excision

Douze villages de la commune rurale de Kalifabougou (région de Koulikoro) viennent de signer une convention de cessation de la pratique de l’excision. Selon notre confrère du Studio Tamani, l’excision est très rependue dans cette région où le taux de prévalence est de 97%. Pour lutter contre l’excision et le mariage précoce,l’ONG Tagnè sensibilise les communautés sur les conséquences néfastes de la pratique de l’excision.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here