Décès de l’ancien président de la République du Mali : Les obsèques d’ATT prévus pour demain

0

La dépouille mortelle de l’ancien président de la République, Amadou Toumani Touré, est arrivée au Mali le samedi tôt le matin. Elle a été accueillie, à l’Aéroport internationale Modibo Keita, par les autorités transitoires dont le vice-président de la Transition. Amis, parents, sympathisants de l’illustre disparus étaient nombreux à sortir pour accueillir la dépouille du soldat de la démocratie. Selon la page Facebook de la présidence de la République, très ému, le Vice-président s’est incliné devant le cercueil de l’illustre disparu.

Selon la présidence de la République, « les obsèques nationales de l’illustre disparu sont prévues à la place d’Armes du Génie militaire le mardi 17 novembre 2020 à 10h sous la présidence de SEM Bah N’DAW, Président de la Transition, Chef de l’État ». Ainsi, les populations et les personnalités désireuses de lui rendre hommage sont invitées, selon le communiqué du vice-président de la transition,  à une veillée funèbre le lundi 16 novembre 2020 au Génie militaire. « En ces lieux, un Livre d’Or de condoléances sera ouvert du lundi 16 novembre à 8h au mardi 17 novembre 2020 à 8h », a-t-on précisé.

Il faut rappeler que les amis, parents et sympathisants du Président ATT viennent de partout pour participer à ses obsèques.

« Le soldat de la démocratie » est, depuis son décès en Turquie, remercié par le peuple malien pour le service rendu à la nation malienne.

Pays dogon : les villages de NOMBORI, Idjely et Yemere attaqués

Trois villages ont été attaqués, le samedi dernier, dans le cercle de Bandiagara au pays dogon. Il s’agit des villages NOMBORI, Idjely et Yemere. Selon des sources locales, le bilan fait état de 2 morts et 3 personnes disparues. Il est reparti comme suit : 1 mort à Idjely, 1 à Yemeré  et  3 personnes prises en otage. En plus de ce bilan humain, plusieurs animaux ont été emportés. L’unité des FAMA déployée, selon le blogueur Abdoulaye Guindo, est arrivée après le départ des assaillants.

Ansongo : le site du Manganèse de Tassiga à  nouveau attaqué

Les hommes armés non identifiés ont encore attaqué le site du Manganèse de Tassiga, à Ansongo, le  jeudi 12 novembre 2020. Selon des sources locales de studio Tamani, il n’y’a pas eu de victimes , mais des pertes importants en matériels ont été enrégistrés. Des  assaillants arrivés sur plusieurs motos ont incendié un camion et emporté un   autre avec son chauffeur. Selon cette source,  les forces armées et de défenses basées à Ansongo ont été alertées sans que des poursuites soient engagées contre ces malfaiteurs.  Selon studio Tamani, cinq combattants  de groupes autodéfense avaient perdu la vie dans ce même  site.

  Gossi : Barkhane libère les trois personnes précédemment arrêtées en collaboration avec les FAma

Les trois personnes arrêtées la semaine dernière,  lors d’une opération de ratissage de la force antiterroriste Barkhane  et les  FAma dans la localité de Gossi ont été tous  libérées.  Déportés  à Tombouctou pour des besoins d’enquête, Ces individus avaient été soupçonnés d’avoir des collaborations avec des djihadistes.

Rassemblées par la Rédaction

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here