Gao, Tessalit : Les terroristes sèment la mort

1

A chaque jour suffit sa peine. Un combattant de la milice d’autodéfense Ganda Izo a perdu la vie dans une attaque dimanche d’un poste avancé sur l’axe Gao-Intahaka, ainsi que les deux assaillants circulant à moto. L’attaque n’a pas été revendiquée.

Vendredi, le Directeur du Centre d’animation pédagogique d’Ansongo a été victime de braquage de deux hommes armés non identifiés sur moto. Son ordinateur, son portable et une importante somme d’argent lui ont été retirés.

Quelques semaines auparavant, la relève montante du poste de sécurité de Tessit, localité située à 55 km d’Ansongo, est tombée dans une embuscade. Bilan 2 morts et 8 blessés signalés côté Forces armées maliennes.

Un peu plus au nord, 3 casques bleus de la Minusma ont été blessés suite à des « tirs indirects sur le camp de Tessalit » a signalé Olivier Salgado, porte-parole de la Minusma sur son compte Twitter. Les blessés ont été évacués pour recevoir les soins appropriés.

Quatre casques bleus tchadiens ont trouvé la mort le 2 avril dernier à Aguelhoc dans une attaque contre leur camp.

Le contingent de la Minusma fort de 15. 000 hommes est la cible régulière des attaques terroristes contre ses convois et ses positions.

Paludisme :

L’espoir d’un vaccin

Testé sur 450 enfants au Burkina, un candidat vaccin contre la malaria montre une efficacité de 77%. L’équipe de l’université d’Oxford qui a mis au point le vaccin Astra Zeneca contre le Covid-19 est à l’origine de cette avancée dans la lutte contre la maladie, première cause de mortalité infantile.

La maladie transmise par les moustiques fait 400.000 morts chaque année, la plupart des enfants en bas âge. «  Si de nombreux vaccins ont été testés au fil des ans, aucun n’avait atteint l’objectif d’efficacité de 75% fixés par l’Organisation mondiale de la santé », a souligné la BBC. Selon l’OMS quelque 229 millions de cas de paludisme étaient recensés dans le monde en 2019.

L’essai de phase 2, a été lancé en mai 2019, ce qui correspond au pic de la saison du paludisme au Burkina. Les résultats publiés du vaccin R21 montrent « une efficacité record » et « soulève l’espoir que l’une des maladies les plus mortelles au monde pourrait être maîtrisée »  a résumé CMN.

Les moustiquaires imprégnés et les insecticides ont permis de réduire annuellement d’un million le nombre de cas.

Sidi Brahim Ould Sidati assassiné :

Mohamed Ould Ouénat prend la relève

La présidence en exercice de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) n’est pas restée longtemps vacante. Sidi Brahim Ould Sidati, précédemment président en exercice de la CMA, est mort après son admission dans une clinique privée le 13 avril dernier. Le matin, il avait essuyé des tirs alors qu’il était devant son domicile à Bamako.

Mohamed Ould Ouénat assure la gestion du mouvement jusqu’à la tenue du congrès extraordinaire, conformément à ses statuts et règlement intérieur.

Les Etats-Unis déconseillent à leurs  ressortissants de se rendre au Mali

Mettant en avant le niveau élevé de Covid-19, de menace d’enlèvements et d’attaques terroristes, le bureau des affaires consulaires du département d’Etat des Etats-Unis a déconseillé la semaine dernière à ses ressortissants de se rendre au Mali. Dans un communiqué, il a estimé que « son gouvernement n’est pas en mesure de fournir des services d’urgence aux citoyens américains sur une grande partie du territoire malien, car les déplacements des employés du gouvernement américain en dehors de Bamako sont limités en raison des problèmes de sécurité ».

Ras Bath à cœur ouvert

Barrer la route à Boubou Cissé

« On a voulu m’humilier, m’atteindre  dans ma dignité pour me casser psychologiquement », Ras Bath a établi un lien entre  son arrestation et son éloignement du micro le temps d’une transition. « On a essayé de nous mettre hors d’état de nuire, le temps de la transition, mais le dossier était vide ».Arrêté en décembre, il n’a été entendu qu’en février dernier, et aucune charge ne lui avait été notifiée.« Si la DGSE suspectait un complot, les auditions allaient suivre les arrestations afin d’évaluer l’ampleur de la menace et d’identifier de potentiels coupables encore libres.

Ras Bath a fait un parallèle entre ses émissions très critiques du pouvoir en place et ses démêlées judiciaires. « On a dit que je complotais avec Boubou Cissé qu’on chercherait à écarter ce dernier de la présidentielle. Une telle manœuvre porte la signature « des gens qui nourrissent des ambitions, parmi lesquels ceux qui redoutent son aura et leur survie politique s’il sortait vainqueur du scrutin, notamment des anciens ministres, des personnalités religieuses et des membres de la transition.

Accusé de fomenter un complot l’activiste et journaliste a été placé sous mandat de dépôt jusqu’au 19 avril dernier, jour où la cour suprême a rejeté le pourvoi du procureur général  introduit contre une décision d’abandon des poursuites prise en mars par la cour d’appel de Bamako.

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. A Maliweb.net:
    L’écran devient inutilement trop tactile quand on est sur votre SITE. C’est pas bon pour les yeux ni pour les nerfs.
    Ça ne vient pas de mon ordinateur.
    Merci de bien vouloir y remédier.

    Bien fraternellement.

    Bamaké.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here