Quand des jeunes musulmans de Nioro défient les djihadistes

1

Suite à la menace et à l’imminence d’une attaque par des djihadistes qui infestent peu à peu les différentes contrées de Nioro, la jeunesse Islamique de cette nouvelle région a visiblement choisi la voie de l’anticipation. De source bien introduite, des jeunes musulmans de Gaviané, après concertations, ont opté pour la confrontation sur le terrain de l’érudition. Elle a consisté à rejoindre les assaillants dans leurs casernes respectives pour confronter leurs connaissances respectives de l’islam et de ses préceptes. Il était surtout question, en clair, d’opposer les arguments de part et d’autre sur la teneur, la portée et les conditions de déclaration du djihâd islamique selon leur religion commune. Notre source indique que la guerre des théories confessionnelles n’a finalement pas eu lieu mais la démarche semble avoir produit ses effets. Et pour cause, depuis que la présence des groupuscules djihadistes est signalée dans les environs, la contrée de Cherif Hammaliste n’a pas encore fait l’objet d’une quelconque agression. De quoi donner des idées quant à la façon de s’y prendre avec les pseudo-djihadistes.

…Une deuxième année sans fête de Maouloud à Dily

Ce n’est visiblement pas le cas dans cette autre contrée maraboutique du cercle de Nara. La ville de Dily, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, est en train d’amorcer sa deuxième année sans la plus grande convergence humaine annuelle. Il s’agit de la célébration de la fête de Maouloud qui tient lieu généralement de pèlerinage pour tous les ressortissants de Dily et occasionne par conséquent une grande affluence humaine pendant la période dédiée à la célébration du prophète. La rupture de cette tradition séculaire a commencé l’année dernière avec une surprenante irruption djihadiste dans la ville historique avec interdiction formelle de toute manifestation commémorative de la naissance et du baptême du messager des musulmans. Leur injonction fut observée aux pieds de la lettre et tout porte à croire que ce n’était pas un épisode conjoncturel. Il nous revient de bonne source, en effet, que la même menace plane sur les habitants de Dily contraints finalement à la résignation puisqu’aucune mesure n’a été prise pour leur permettre de respecter la tradition, en les protégeant contre le risque d’une attaque djihadiste.

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. ” … Elle a consisté à rejoindre les assaillants dans leurs casernes respectives pour confronter leurs connaissances respectives de l’islam et de ses préceptes. Il était surtout question, en clair, d’opposer les arguments de part et d’autre sur la teneur, la portée et les conditions de déclaration du djihâd islamique selon leur religion commune. Notre source indique que la guerre des théories confessionnelles n’a finalement pas eu lieu mais la démarche semble avoir produit ses effets. Et pour cause, depuis que la présence des groupuscules djihadistes est signalée dans les environs, la contrée de Cherif Hammaliste n’a pas encore fait l’objet d’une quelconque agression. De quoi donner des idées quant à la façon de s’y prendre avec les pseudo-djihadistes…. ” …///…

    :
    L’ennui, c’est que, ceux qui combattent l’ÉTAT Malien et son PEUPLE dans le NORD et dans le CENTRE du pays…, le font pour des motivations politiques et non religieuse.
    Pour ceux-là, la religion et le Djihade sont un prétexte… !
    Dans ce cas le dialogue me parait difficile sur le terrain religieux. Mais l’on peut toujours essayer tant que ça peut nous éviter des tueries…

    Vivement le Mali pour nous tous à égalité de Droits et de Devoirs.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here