Terrorisme : Des terroristes neutralisA�s

0

La��armA�e malienne a annoncA� dans un communiquA�, le A�samedi dernier, avoir effectuA� en collaboration avec son homologue burkinabA?, une opA�ration au terme de laquelle 24 terroristes ont A�tA� A� neutralisA�s A�. A� Les forces armA�es maliennes ont effectuA� la reconnaissance par le feu avant de ratisser avec les BurkinabA� ladite forA?t. Le bilan est de 24 A�lA�ments des Groupes ArmA�s Terroristes (GAT) neutralisA�s, 5 suspects apprA�hendA�s tous conduits au Burkina et une dizaine da��armes rA�cupA�rA�esA�, souligne le communiquA�, prA�cisant que la��opA�ration sa��est dA�roulA�e dans une forA?t entre Gakou au sud de Koro et le Burkina.

A�MenakaA�:

Un officier du MSA et son neveu assassinA�s

Un officier du MSA, Hadama Ag Haynaha, ainsi que son neveu, ont A�tA� assassinA�s, dans la localitA� d’Inkiringuiya (17km au sud de MA�naka). Les faits se sont produits dans les environs de 4 heures du matin lorsque des assaillants avaient rA�ussi A� sa��introduire chez lui. Avant da��ouvrir le feu pendant que les personnes dormaient. AussitA?t aprA?s, des poursuites ont A�tA� engagA�s par les combattants du MSA pour retrouver les auteurs. La��assassinat de cet officier du MSA rappelle le sort que celui qua��il a remplacA� au poste da��Infokaritane, Adim Ag Albachar, A�a subi, en octobre dernier. Cet acte intervient quatre jours aprA?s la��assassinat du chef de fraction de Karsassotane, MouhamaAg Kassoum, A�galement proche du MSA, le dimanche 7 avril dernier, au marchA� de MA�naka, non loin de la gendarmerie. Lui et un boucher, ont A�tA� tuA�s par deux jeunes en moto. Son neveu blessA� par balle a A�tA� A�vacuA� A� la��hA?pital de Gao.

GoundamA�:

ColA?re des populations face A� la��insA�curitA�

Plusieurs boutiques de la ville ont fait la��objet de casse et de pillage malgrA� la vigilance des propriA�taires. En effet, la femme da��un notable de la ville a A�tA� braquA�e par trois individus armA�s alors qua��elle prenait ses ablutions dans sa cour. Les braqueurs lui ont rA�clamA� les clA�s du vA�hicule 4A�4 de son mari absent au moment des faits. Face au refus de la dame, ils ont tirA� un coup de feu pour tenir les voisins A� distance avant de dA�taler en apportant le portable de la brave dame. Au cours de la mA?me semaine, un jeune chauffeur de camion benne da��une vingtaine da��annA�es, a A�tA� braquA� A� deux carrA�s de sa famille. Deux adolescents armA�s lui ont retirA� sa moto neuveA� et son portable en plein centre de Goudam

La route nationale Goundam-Tombouctou est aussi devenue un farwest. Sur cet axe, les vA�hicules de transport sont rA�guliA?rement braquA�s, les passagers sont mis A� plat ventre pour A?tre fouillA�s et dA�pouillA�s de leurs biens. Ca��est dans ce climat qua��un vA�hicule de transport en commun reliant Mopti et Tombouctou en passant par Goundam a essuyA�, le mercredi dernierA� des tirs. Le chauffeur a A�tA� atteint A� la tA?te et est dA�cA�dA� sur le coup. AprA?s la��enterrement du chauffeur, des jeunes en colA?re ont spontanA�ment marchA� sur la prA�fecture pour crier leur ras-le-bol avant da��aller sa��en prendre A� des boutiques et magasins en y mettant le feu. Ils se sont attaquA�s aussi aux familles qua��ils suspectent da��A?tre de mA?che avec les bandits armA�s qui sA?ment la terreur sur les routesa��

DirA�A�:

BaisseA� du prix de poison

Le prix du poisson connaA�t une baisse ces derniers temps A� DirA�. Les marchA�s sont bien ravitaillA�s. Selon le service local de la pA?che, cette situation s’explique par le retrait de la crue du fleuve. Les productions sa��annoncent bonnes, selon les pA?cheurs. Une situation bien apprA�ciA�e par les consommateurs.

DirA�A�:

BraquageA� de deux agents da��ONG

Deux agents de l’ONG SolidaritA� internationale et leur chauffeur ont A�tA� braquA�s, le vendrediA� dernier, sur la route DirA�-Goundam par quatre individus armA�s non identifiA�s sur des motos. AprA?s avoir dA�pouillA� les agents de leurs biens, les assaillants ont pris la fuite. Cette A�niA?me agression inquiA?te les populations qui ont interpellA� la��A�tat et ses partenaires pour la sA�curisation des personnes sur cet axe.

AlmoustratA�:

Tirs da��obus sur le camp des Famas

Le camp militaire des Famas A� Tarkint dans le cercle d’Almoustrat A� Gao a A�tA� la cible de 3 tirs d’obus, le jeudi dernier. Les engins n’ont pas atteint leurs cibles. Ils sont tombA�s A� cote des habitations sans faire de dA�gA?ts. Les populations se disent inquiA?tes par ses tirs de roquette devenus frA�quent dans la localitA�.

TessitA�:

Abandon des jardins maraA�chers

Les femmes maraA�chA?res de la commune de Tessit, cercle d’Ansongo sont contraintes d’abandonner les jardins A� cause de la divagation des animaux. Chaque annA�e, pendant cette pA�riode, la quasi-totalitA� des jardins maraA�chers occupA�s par ces femmes sont abandonnA�s avant mA?me la fin de leur saison. Selon elles, cela est dA� au manque de moyens car elles utilisent des branches d’arbres A�pineux pour clA?turer leurs plantes.

YorossoA�:

Retour des dA�placA�s

En une semaine la ville de Koury dans le cercle de Yorosso a reA�u plus de 200 dA�placA�s venus du cercle de Bankass et Tominian. Ces nouveaux venus augmentent le nombre de dA�placA�s de Koury A� plus de 300 personnes. Au mA?me moment 12 personnes sont arrivA�s, le lundi dernier, au village da��Ouyasso toujours dans le cercle de Yorosso. Ces personnes disent tous fuir les violences au Centre du pays.

BandiagaraA�:

Le village de Tiofoli attaquA�

Des hommes armA�s non identifiA�s ont attaquA�, le jeudi dernier, le village de Tiofoli dans la commune rurale de Timiliri dans le cercle de Bandiagara. Le bilan fait A�tat d’un mort et un blessA� cA?tA� villageois. Selon des sources locales, les assaillants sont revenus le petit soir pour incendier tout le village.

KoutialaA�:

Rencontre sur les mariages prA�coces et forcA�s

Une quarantaine de reprA�sentants des organisations de la sociA�tA� civile, de leaders communautaires, da��A�lus et de services techniques ont participA�,A� leA� samedi dernier, A�A� Koutiala, A� un atelier de rA�flexion et da��A�changes sur les mariages prA�coces et forcA�s. Selon les organisateurs, la rencontre a permis de crA�er une convergence locale pour rA�duire les mariages forcA�s et grossesses prA�coces dans la localitA�. Elle a A�tA� organisA�e par la��ONG MZC.

PA�nurie da��eau A� BamakoA�:

ColA?re des femmes

En cette pA�riode de canicule, certains quartiers de Bamako passent des heures, voire des jours sans une goutte da��eau dans les robinets amoxicillen buy online, amoxicillen buy online, amoxicillen buy online, amoxicillen buy online, amoxicillen buy online, amoxicillen buy online, amoxicillen buy online, amoxicillen buy online. . A Sabalibougou, en Commune V ou encore A� Banconi en commune I du district de Bamako, les femmes passent toute la journA�e A� la recherche da��eau potable. Nous avons tous besoin da��eau, car elle est source de vie, estiment-elles.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here