Ortm : la direction exige des comptes à Youssouf Diakité pour son adhésion à la Confédération malienne du travail

0

C’est qui ressort du point de presse animé par le secrétariat exécutif de la Confédération malienne du Travail à son siège à Djicoroni Para, hier lundi 6 mai 2019. Le choix du comité syndical dirigé par Youssouf Diakité, journaliste à l’Ortm, d’intégrer la Centrale syndicale de la Confédération malienne du travail (CMT) n’a pas été apprécié par la direction de l’Ortm, qui lui a demandé des explications.

Pour la secrétaire générale de la Cmt, Mme Kamaté Kadiatou Touré, c’est un droit indéniable à Youssouf Diakité de décider librement de créer un autre comité  syndical et de choisir une autre centrale syndicale pour faire adhérer son nouveau groupe. Pour cela, il n’a pas besoin de l’approbation de la direction de l’Ortm. «Demander des comptes à Youssouf est une forme d’intimidation et cela est une violation de son droit syndical», a-t-elle ajouté.

Une lettre d’explications dans 48 heures pour Youssouf Diakité, selon le secrétaire général à la communication de la Cmt, Djibril Diallo, est une violation de la convention sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical. La convention N°87 stipule que «les travailleurs et les employeurs, sans distinction d’aucune sorte, ont le droit, sans autorisation préalable, de constituer des organisations de leur choix, ainsi que celui de s’affilier à ces organisations, à la seule condition de se conformer aux statuts de ces dernières».

Pour Djibril Diallo, si la direction de l’Ortm a des problèmes avec Youssouf, qu’elle le règle autrement, mais pas en piétinant son droit syndical, parce qu’il a choisi de suivre un autre chemin.» M. Diallo se dit surpris de voir que le directeur de l’Ortm, dont il ne doute point des compétences, soit celui qui veuille se livrer à tel un comportement.

Gabriel TIENOU

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here