Polygamie : Ça régresse au Mali

2

Selon les indicateurs sociodémographiques, les Maliens sont de moins en moins polygames. Réalisme économique ?

Selon les statistiques de la Direction nationale de la population, les Maliens sont de moins en moins polygames. En 2020, selon les projections de la Direction nationale de la population, nous étions 20 537 059 de Maliens contre 7 696 348 en 1987 selon les chiffres du recensement général de la population et de l’habitat.

Le Mali comptait 19 % d’hommes polygames en 2018 selon l’enquête démographique et de santé. En 1987, ils étaient polygames à 25 %. Pour L. D., sociologue, « il est vrai que la polygamie régresse. Les raisons sont économiques. En effet, les tailles des familles, les difficultés économiques font que beaucoup réfléchissent par deux fois avant de s’y engager ».

Cependant, tempère notre spécialiste, « il faut nuancer. 19 % de 20 millions est de loin supérieur à 25 % de 7 millions. Oui, du point de vue statistique le nombre baisse, mais, en chiffre réel, ce n’est pas évident ».

Selon les mêmes données, il y a 37 % de femmes mariées en union polygame en 2018 contre 45% 1987. Au Mali, pour les mêmes périodes (2018), on dénombre 6,3 d’enfants chez les femmes de 15-49 ans contre 6,9 en 1987.

 

  1. K.

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Les jeunes ne veulent plus se marier à cause des problèmes économiques d’une part et d’autre part par la faute de la promotion du libertinage. Aujourd’hui, les parents continuent à nourrir leurs filles et leurs enfants dont les pères biologiques ne peuvent pas s’assumer.

  2. Vous ne nous dites pas combien de filles célibataires existent au Mali (1987 et 2020). Chacun est libre dans ses choix mais vous comprendrez que la polygamie est plus une solution qu’un problème dans nos sociétés.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here