Mali : l’honorable Moussa Timbiné, le choix de la jeunesse à l’Assemblée nationale

1

L’honorable Moussa Timbiné, le successeur de l’honorable Issiaka Sidibé au  perchoir, n’est pas un inconnu au Mali pour avoir occupé  plusieurs postes de responsabilités dans l’ancienne législature et au sein du parti présidentiel Rassemblement pour le Mali (RPM).

Debout devant un pupitre, vêtu d’un boubou blanc,  un chapeau bleu-clair, écharpe au tour du coup et masque sur la bouche,  le tout nouveau Président de l’Assemblée nationale  l’honorable Moussa Timbiné manifeste sa joie devant ses pairs et les médias .  C’était lors d’une séance de vote à bulletin secret, le lundi dernier, au centre international de conférence de Bamako, où il a obtenu 134 voix sur les 147. Il devient ainsi à 46 ans le plus  jeune Président de la 2ème institution du Mali.

Un parcours riche de militantisme et d’engagement politique.  Ce natif de la région de Mopti  n’est plus  un inconnu sur la scène politique malienne.  Membre fondateur du RPM,  cet élu national a été tour à tour  le président du bureau national de l’union des jeunes, le secrétaire général de la Section RPM de la dite commune, poste qu’il occupe jusqu’à ce jour,  président de la Plateforme Patriotique pour le Paix et la Réconciliation au Mali “ An Ka Ben “ et président d’honneur  de plusieurs clubs de  Mouvement  de jeunes.

Cet ancien secrétaire général de l’Association des élèves et étudiants du Mali à la Faculté des Sciences et Techniques a entamé une carrière politique après avoir enseigné dans certains lycées de Bamako.

Conseiller municipal  sous les couleurs du RPM dans la Mairie de la commune V jusqu’en 2013,  date à laquelle il a été élu à l’Assemblée nationale, l’honorable Moussa Timbiné a été secrétaire parlementaire, membre de la Commission des Lois  avant de devenir en  2017: 1er Vice-président de l’Assemblée Nationale du Mali.

Le nouveau président de l’Assemblée nationale fut acteur important de la 5ème législature. Il a participé  à l’adoption de 477 lois du pays parmi lesquelles les lois d’orientation et de programmation militaire, du  statut autonome des enseignants, d’orientation agricole et celle  portant sur le quota du genre dans les postes nominatifs et électifs…

Sur le plan international, il fut successivement  membre de l’Union Parlementaire des Etats membres de l’OCI et de l’Assemblée Parlementaire Afrique Caraïbes Pacifique et Union Européenne (ACP-UE) …

Détenteur  d’un  baccalauréat  en Sciences Exactes  au Lycée de Sévaré, il a fréquenté la Faculté des Sciences et Techniques, qu’il quitta avec le niveau DEUG, pour ensuite fréquenter l’Institut Universitaire de Gestion (I.U.G), où il obtint son D.U.T en Finances comptabilités.  L’honorable Moussa Timbiné est titulaire d’un  doctorat en Innovation, Intelligence Economique et développement à l’Institut d’Etudes Supérieures de Commerce et de Communication internationale de Toulon – France  et d’un Master Pro en Marketing Touristique et Événementiel à la F.M.S.A de Sousse en Tunisie.

Le tout  nouveau Président de l’Assemblée nationale du Mali est réputé proche des jeunes pour avoir   passé le clair de sa carrière politique a dirigé les mouvements des jeunes.  Il promeut de travailler sur la base de l’équité, à l’équidistance entre les différents partis politiques et à l’intérêt supérieur  du pays.  Il a désormais la lourde tache de veiller à l’adoption à l’Assemblée nationale les nouveaux projets de lois sur les réformes administratives et Institutionnelles qui tiennent à cœur  à son mentor, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta.  Le président de la République, à qui il doit son salut et qu’il a qualifié d’un père pour lui depuis le décès de son géniteur,   le suivra à l’œuvre durant les quatre prochaines années de son second quinquennat.   Le Président de la 6ème législature  est Chevalier de l’ordre national du Mali, marié et père de plusieurs enfants. Il parle plusieurs langues vernaculaires et officielles dont : le Dogon, le Fulfulde, le Bambara, le Français et l’Anglais.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

 

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Cela ne peut pas être un objectif pour un Président d’Assemblée Nationale dans un pays dont le peuple souffre, souffre, souffre et souffre car depuis la nuit des temps au Mali l’Assemblée Nationale n’a été dirigée que par les jeunes, prenons le premier régime, il faut que ce médiocre président sache que Modibo KEITA a été à l’Assemblée Française à prêt de 40ans d’âge seulement, donc il était jeune. Dans le deuxième régime, Moussa est venu au pouvoir à 32ans en 1968, et après sa chute, ATT avait seulement 43ans d’âge, et IBK est venu comme président de notre Assemblée Nationale dans la cinquantaine, les jeunes ont toujours été à la tête du pouvoir malien, seulement ils s’éternisent et vieillissent au pouvoir et c’est tout. Qu’on soit vieux ou jeune, il faut seulement être conscient de sa tâche et la mener avec abnégation et détermination et c’est tout, comme le dit le grand Martin Luther King en ces termes “Sois le meilleur quoique tu sois.
    « Si tu ne peux être pin au sommet du coteau sois broussaille dans la vallée, mais sois la meilleure petite broussaille au bord du ruisseau. Sois buisson si tu ne peux être arbre, si tu ne peux être route sois sentier, si tu ne peux être soleil, sois étoile ; Ce n’est point par la taille que tu vaincras ; sois le meilleur quoi que tu sois. Examinez-vous sérieusement afin de découvrir ce pour quoi vous êtes faits et alors donnez-vous avec passion à son exécution.».

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here