Portrait de femmes célèbres : Ce numéro est consacré à Mme Traoré Rokiatou Guikiné

0

Femme d’affaires et militante malienne. Elle a été conseillère technique chargée des questions culturelles et sociales au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale ensuite elle devient ambassadeur dans 10 pays de l’Afrique Centrale. Grace à sa bravoure, son intégrité et sa rigueur au travail  elle rentre dans un gouvernement sous ATT, comme  ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine. Voici en quelques lignes son portrait.

Mme Traoré Rokiatou Guikiné est née le 23 juin 1953 à Toukoto (Cercle de Kita), elle est titulaire d’une Maitrise en Economie à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) de Bamako, 1977. Avec ce parchemin, elle passe l’essentiel de sa carrière administrative aux Affaires étrangères. Entre 1977 et 1986, elle a occupé plusieurs fois des dossiers de coopération bilatérale ou multilatérale avant d’être chef de Division de coopération culturelle et sociale. Directrice adjointe de la Coopération internationale de 1986 à 1988 puis de 1995 à 2000, elle devient conseillère technique chargée des questions culturelles et sociales au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de 1988 à 1991. Durant la même période 1980 à 1988, Mme Traoré Rokiatou Guikiné a cumulé ses différentes fonctions avec celle de correspondante nationale de l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT) pour la Francophonie, et chef de la division coopération économique multilatérale et correspondant national ACCT pour l’UNESCO.

Après un bref passage de 1990 à 1991 à la tête du Commissariat au Tourisme, elle retourne aux Affaires étrangères pour réoccuper certains de ses anciens postes. Chargée du dossier de la coopération bilatérale Mali-France-Espagne-Portugal. Directrice adjointe puis directrice de la coopération internationale avec le titre d’ambassadeur, ordonnatrice déléguée FED. En 2000, elle est promue directrice de la Coopération internationale pendant trois ans. De là, elle est nommée Ambassadeur du Mali au Gabon de 2003 à 2009 avec sous ses juridictions tous les 9 autres pays d’Afrique centrale, à savoir le Burundi, le Cameroun, la République Centrafricaine, La république démocratique du Congo, la Guinée Equatoriale, le Rwanda, Sao Tomé et principe et le Tchad.  A son retour au bercail, elle redevient conseillère technique des Affaires étrangères avant d’être secrétaire général dudit ministère de juin 2011 à son entrée au Gouvernement jusqu’à la fin du Régime ATT. Elle a occupé pendant 8 mois le poste de ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine du 24 avril  au 15 décembre 2012. La fonctionnaire du corps des conseillers des Affaires étrangères a fait valoir ses droits à la retraite le 1er juin 2016. Officier de l’Ordre national du Mali, elle a été également Commandeur de l’ordre de l’Étoile équatoriale du Gabon. Mariée et mère de deux garçons.

En définitive, Mme Traoré Rokiatou Guikiné qui jouit d’une retraite dorée a été une véritable amazone au service du Mali. Son long et riche parcours voire sa riche carrière est une source d’inspiration pour la nouvelle génération. Véritable femme du terroir, ambitieuse et courageuse elle a fortement contribué  au  développement de son pays et a permis à la promotion des affaires et de la coopération entre son pays et ses voisins.

Oumou SISSOKO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here