Patrouilles en commune V : Trois policiers indélicats

3

Les contrôles de police dans la capitale malienne.Initiées dans le but de maintenir l’ordre et la sécurité au sein de la société, les patrouilles des forces de sécurité sont une bonne chose. Mais cette initiative, est en train d’être sabotée par le comportement d’agents de la police en Commune V du district de Bamako.

 

Il s’agit du comportement de 3 agents de police qui, par leur désir illimité de se faire beaucoup d’argent, salissent l’image des autres agents qui font bien leur travail.

Ces 3 agents de police, à bord d’une Mercédès non immatriculée, font de la patrouille, depuis un certain temps dans le secteur de Daoudabougou, non pour la sécurité des populations, mais dans le seul but de se faire de l’argent. Ces mauvaises graines, au lieu d’amener les interpellés qui ne sont pas en règle au poste de police comme ça se doit, préfèrent prendre de l’argent à ceux-ci contre leur libération.

A cause de leur façon douteuse de faire ce travail salutaire des forces de sécurité, ils ont tout de suite été remarqués par les populations qui commencent à s’en plaindre. Ces 3 agents pour faire leur sale besogne, stationnent leur Mercédès dans un coin obscur et procèdent à l’interpellation des passagers.

Leurs cibles, selon des victimes, les piétons et les motocyclistes. Ils font croire à leurs victimes qu’ils sont de patrouille et que si l’interpellé n’a pas de pièce d’identité ou de la vignette pour sa moto ils vont appeler la voiture (pick-up de la patrouille). Pris de peur de passer la nuit au poste de police, l’interpellé préfère donner de l’argent contre sa liberté.

Ces policiers véreux, dépourvus de toute déontologie dans l’exercice de leur métier sont en train de se faire de l’argent sous couverture de l’uniforme de la police nationale et du coup ternissent davantage son image que certains cadres de la boite se battent pour soigner.

Youssouf Coulibaly

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Cette patrouille dans un véhicule banalisé est initié par la hiérarchie pour surprendre les malfrats qui coupaient le sommeil des habitants de ce quartier. Certainement, ce journaliste amateur disons ce journalier est le complice de ces voyous. Cette mission est salué à juste titre par la population

  2. La recréation est terminée pour les nouveaux boss de la Police. Il est temps de sévir sans sentiment syndical.

    VIVE LA REPUBLIQUE

Comments are closed.