Aboubacar Sidick Fomba réagit au communiqué du Président du CNT Malick Diaw.

3

Le parti ADEPM a appris avec une grande surprise un tel communiqué qui n’est pas du rôle du CNT et qui est attentatoire à la liberté d’expression .

Le parti ADEPM rappelle au président du CNT que conformément à la constitution et à la charte de transition les membres du CNT ont même le droit de demander et de voter des lois pour résilier ces traités à fortiori dénoncer .

Le parti ADEPM rappelle aussi au président du CNT que ce communiqué viole non seulement le règlement intérieur du CNT mais aussi du décret de nomination et de la constitution de février 1992.

Le parti ADEPM precise que les clauses de la légitime défense qui constituent la base juridique de la présence des forces françaises au Mali conformément à la légitime défense autorisent les dénonciations et les protestations du peuple malien qui paye ses impôts pour la prise en charge et du gouvernement et de ces forces.

Le parti ADEPM est au regret que le président du CNT pouvait faire économie de ce communiqué en laissant le soin au gouvernement d’interdire la manifestation pour des motifs qui ne manquent pas.

Le parti ADEPM est au regret de constater également que le président du CNT est mal conseillé par ses conseillers juridiques avec une intention de compromettre la liberté d’expression et la prise en otage du titre de représentant du peuple que confère comme rôle aux membres du CNT.

Enfin le parti ADEPM rappelle que le président du CNT est la seule personne morale et juridique d’engager le CNT et le titre de membre de CNT ne peut aucunement engager le CNT comme le titre de député ne peut aucunement engager l’assemblée nationale.

Partant aucune disposition de la charte ,de la constitution et du règlement intérieur du CNT n’interdise aux membres du CNT la liberté d’expression et au CNT et en dehors du CNT.

Le parti ADEPM réitère son soutien à la réussite de la transition et aux respects des principes républicains conformément à la constitution et au préambule de la charte de transition.

Bamako le 15 Janvier 2021

Aboubacar sidick Fomba président du parti ADEPM

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Le parti ADEPM a trahi les”principes republicains….”depuis qu’il a accepté de suivre les militaires sans les EXIGENCES FORMULÉES par le M5-RFP.
    Il ne suffit pas d’avoir BAC+10 pour être un homme politique de qualité.
    Ce docteur en ophtalmologie est nul en politique.
    Il ne fait que multiplier des erreurs de son soutien á IBK, á le combattre, pour ensuite repéter la même erreur en soutenant les militaires constatant qu’ils se méfient du M5-RFP.
    UN HOMME POLITIQUE DIGNE N’ACCEPTE PAS D’ÊTRE NOMMÉ DANS UNE REPRESENTATION NATIONALE,MAIS D’ÊTRE ÉLU.
    NOMMÉ signifie qu’on accepte les ÉXIGENCES de celui qui a NOMMÉ.
    ÉLU signifie qu’on s’exprime selon les EXIGENCES des électeurs.
    Le militaire DIAW a très justement rappellé les EXIGENCES qui ont motivé la nomination des membres du CNT parmi lesquelles la SOUMISSION AUX DESIRS DE LA FRANCE.
    Le DR OPHTHALMOLOGUE a été incapable de comprendre ainsi avant d’accepter la nomination.
    IL LUI MANQUE DE FLAIR POLITIQUE POUR ÉVITER CERTAINS PIÈGES.
    Il doit se RETIRER de la politique pour se consacrer á ses patients.
    Il n’a pas les qualités d’un lointain collegue ALI NOUHOUN DIALLO.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Sangare tu sais tres bien que Pulaaku mouvement communautariste est soutenu par Ali Nouhoum Diallo et ta patronne Mme Bah-Konare. Ali a ete un vrai echec en medecine comme en politique partout ou il a passe, ADEMA=ECHEC Politique Complet.

    • J’espère qu’il comprendra le message! Il en est de même que tous ceux qui sont dans le CNT et qui pensent comme lui dont Ben le Cerveau, Salif KEITA (avec tous mes respects).

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here