Aminata Dramane Traoré, ancienne ministre : ‘’Il n’y’a pas de souveraineté politique sans souveraineté économique’’

4
Aminata_Dramane_Traore
Aminata_Dramane_Traore

L’Institut Vito S a organisé, le jeudi 29 janvier 2015 à l’hôtel Olympe, une conférence débat sur le thème : « l’Afrique face aux enjeux de la mondialisation ». Cette conférence débat était animée par l’ex ministre Aminata Dramane Traoré, en présence du promoteur de l’Institut Vito S, Fousseyni Tandina, du conseiller à la communication, Abdoulaye N Tembely, et d’autres personnalités. Ladite conférence entrait dans le cadre de la leçon inaugurale de la 2ème session de l’Institut Vito S.

L’hôtel Olympe était pris d’assaut le jeudi soir par les chercheurs, professeurs, étudiants et bien d’autres pour participer à la conférence débat organisée par l’Institut Vito S et animée par l’ex ministre de la culture Aminata Dramane Traoré. « Il n’y’a pas de souveraineté politique sans souveraineté économique. Il faut une économie qui réponde à nos besoins. Nous dépendons du marché mondial dans lequel nous ne décidons pas le prix de nos produits », c’est par ces mots que la conférencière Aminata D Traoré a commencé son exposé. Avant d’ajouter que la démocratie ne s’exporte pas mais s’arrache. Selon elle, toute société repose sur la faculté des hommes. L’ex ministre a déploré le fait que la plupart des pays africains ne puissent vivre de ce qu’ils produisent. Elle a mis l’accent sur l’endettement des pays africains qui souvent freine leur développement car il y’a la pression du créancier (l’extérieur) et le peuple attend aussi des résultats. La conférencière a, sans ambages, affirmé que l’Afrique est l’arrière-cour de l’Europe. « Notre comportement économique n’est pas du tout bon. Ce qui fait que le défi qui nous interpelle est de réinventer l’économie. Et les femmes ont une part de responsabilité car ce sont elles qui éduquent les enfants. Les entreprises prévoient la corruption dans leurs systèmes. Il faut que ça change, ça doit changer et nous pouvons changer », a souligné la conférencière. En réponse aux questions des uns et des autres, Aminata D Traoré, reconnait non seulement la domination des vainqueurs sur tous les plans (politique, économique, social et culturel) mais aussi que les pays africains sont confronté à beaucoup de difficultés. « Les jihadistes ne sont pas fous, on les a rendu fous », a-t-elle dit. Par ailleurs, le système éducatif malien a été fortement décrié par Aminata D Traoré. Pour sa part, le promoteur de l’Institut Vito S, Fousseyni Tandina a indiqué que l’Afrique doit se réveiller « on doit avoir notre propre politique commerciale », a-t-il conclu.

Aguibou Sogodogo

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Oui, la démocratie s’arrache. Il faudrait aussi que les citoyens soient suffisamment outillés pour éveiller leur conscience. Cela passe par l’éducation scolaire et familiale (bien vu dans le rôle des mères de familles). Le leadership africain doit aussi être humble et modeste pour cesser d’entraîner les peuples vers le modèle occidental qui n’aboutira qu’aux désastres. Le retour à une vraie démocratie nécessite une sortie de l’indifférence vers l’engagement citoyen. Déjà, un bon début si cette dame, que nous connaissons bien en Belgique, a réussi à faire salle comble dans son pays d’origine.

  2. ‘’…Il n’y’a pas de souveraineté politique sans souveraineté économique…’’

    🙄 “…Et les femmes ont une part de responsabilité car ce sont elles qui éduquent les enfants…”

    Tout à fait Madame ! …ces enfants qui sont et qui seront les décideurs et les acteurs économiques….comme quoi “éduquer un enfant” ne veut pas dire seulement l’envoyer à l’école…et quelle école ? 🙁 car si celui du colonisateur pouvais nous sortir d’affaire, plus de 50 ans d’essai devait être largement suffisant…

    Vos remarques sont toujours pertinentes Madame, bravo ! 😉

    Vive le panafricanisme, vive le n.ko ! “savoir, travail et droiture”

  3. La répartition de nos maigres ressources nous prive de cette indépendance économique. Les maisons des cadres sont bâtis a des dizaines de millions alors que leurs salaires ne le leurs permettent pas. En plus de ses maisons les voitures 4X4 les frais de scolarisations des enfants etc… ses dépenses sur qu’el salaire?

  4. Je pense que maintenant les maliens vont ecouter apres avoir aceuilli francois hollande comme hero et sauveur (Une honte pour toute l’humanite) les maliens doivent regarder la realite en face. Personne personne ne viendra sauver le mali seuls les maliens pouront le faire il ne sert a rien de courtiser es colons bande d’idiots Aminata toure est la personne qu’il faut ecouter si vous vouler vivre en etres libres.

Comments are closed.