Ce que j’en pense : De la volonté de hisser haut le Mali

0

Les inédits politiques et administratifs ont bouleversé l’architecture gouvernementale après les événements du 26 mars1991. Après le processus électoral de 1992, le premier président élu du Mali démocratique, Alpha Oumar Konaré, fera preuve, selon les experts, de «vision holistique et cohérente du secteur socio-sanitaire».

Il créera «un ministère de la Santé, de la Solidarité et des Personnes âgées. L’opinion nationale sera fortement agitée par un brainstorming enrichissant. Les révolutionnaires du «26 Mars venaient de réussir un succès dans la communication gouvernementale. Les mots «Solidarité» et «Personnes âgées» ne symbolisent-ils pas le début et la fin de toute vie sur terre ?

Le petit de l’homme arrive au monde dans le cocon douillet de deux mains propres. Il découvrira petit à petit le monde aidé par des «mains amies». Le Créateur lui prêtera très longue vie. À sa mort, les mains propres des sages bénis de sa communauté, reposeront doucement son corps sans vie dans la tombe. L’essence de l’humilité découle de la prise de conscience de cette chaîne de mains solidaires. Elle nous entretient et nous protège tous de la naissance à la mort.

L’avocate et femme politique Marie-Claude Biais décrit la solidarité «comme un lien d’interdépendance sans limites ni temporelles, ni spatiales». Cette grande intellectuelle assure que la «Solidarité» souligne «notre responsabilité vis-à-vis des générations futures». Ce devoir de solidarité avec les générations futures a été assumé au Mali, depuis des siècles par de grandes femmes et de grands hommes. Ils ont posé d’inoubliables exemples de solidarité active dans toutes les ethnies.

…….lire la suite sur lessor.site

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here