Confusion au sommet de l’état : Quand IBK et Modibo Keïta souillent l’honneur et la dignité des Maliens

81
Le Conseil de sécurité adopte une résolution sur la Syrie

Depuis l’élection d’IBK à la magistrature suprême en 2013, le Mali n’est que l’ombre de lui-même. Il ne se passe de jour sans que notre pays ne soit humilié par la gestion des dirigeants de fait dont la seule volonté est de faire du Mali une colonie des puissances impérialistes.

Qu’on ne se voile pas la face : la construction du Mali incombe aux Maliens et aux seuls Maliens. Personne d’autre ne viendra faire bâtir notre pays à notre place. Comme on tente de le faire croire à la grande majorité de nos compatriotes depuis que les relais de la France dans notre pays ont fait appel à cette puissance colonisatrice pour, dit-on, libérer notre territoire des griffes des djihadistes et islamistes.

L’élection du candidat du Rassemblement Pour le Mali (RPM) à la tête du Mali en 2013 avait été considérée par une écrasante majorité des Maliens comme un retour aux valeurs sur lesquelles le premier président du Mali indépendant, Modibo Keïta, avait fondé un pays nouveau débarrassé du diktat de la France coloniale. Que d’espoirs déçus pour les 77,66% des compatriotes qui ont porté leur confiance sur IBK !

En deux ans de gestion calamiteuse, le Mali se retrouve dans le creux de la vague car humilié sur le front de l’intégrité territoriale et de la sécurité,  sur le front scolaire où nous assistons de plus en plus à la baisse tendancielle du niveau de nos scolaires, sur le front alimentaire qui consacre aujourd’hui l’amertume dans le panier de la ménagère.

Plus grave encore, c’est qu’en deux de gestion du Mali par le régime IBK, les Maliens ont assisté hélas à la dilapidation de leurs ressources. Témoin, en deux ans plus de 153 milliards de nos francs se sont volatilisés des caisses de l’Etat. Pendant ce temps, les dossiers élaborés dans le cadre de la lutte contre la délinquance financière par le Vérificateur général sont délibérément cachés au contribuable malien.

Pire, le Mali, pour la première fois de toute son histoire, n’a pas payé ses cotisations à l’ONU au titre de la période 2014- 2015. Quelle humiliation pour un peuple qui n’en a déjà trop au cœur par la faute de ses dirigeants qui, comme si de rien n’était, se construisent à longueur de journée des paradis terrestres.

Aujourd’hui, nul doute que le Mali est humilié parce que sa dignité bafouée sur l’autel des intérêts sordides d’une infime minorité de cupides et d’insatiables dont le sage est et demeure le pillage des ressources nationales aux dépens du peuple travailleur. Et pourtant, la religion dont ils se réclament à tout bout de champ à honneur du vol, des détournements de deniers publics, de la surfacturation et de l’accaparement de la part des autres, toute chose qui est devenu le mode de vie et de gestion de ses dirigeants.

Tout se passe comme si le Mali est devenu un gâteau à se partager et cela au mépris des règles élémentaires de la bonne gouvernance et de la probité morale. Le régime d’IBK a tout simplement déçu et doivent le dire toutes celles et tous ceux qui aiment tant soit peu ce pays.

La seule issue honorable et salutaire pour notre peuple est l’organisation sans délai des concertations nationales. Nous n’oublions pas ici que les délinquants financiers et les vautours de la politique malienne ne peuvent voir d’un bon œil de telle rencontre de vérité à l’avantage de ceux dont ils se nourrissent du sang et de la sueur.

Fodé KEITA

PARTAGER

81 COMMENTAIRES

  1. Je pense que rien n’est pas encore perdu car le président de la république est un homme de vision et il sait ce que le peuple attends de lui. Nous devons donc le soutenir en cette nouvelle année et je pense que nous ne serions pas déçu car malgré la crise qu’a connu le pays avant son accession au pouvoir et à laquelle des solutions sont en train d’être trouvées; il y a eu quelques avancées dans plusieurs domaines et cela doit pouvoir se poursuivre.

  2. Le president Ibrahim kéïta est un grand homme qui connait les aspirations des populations de ce pays car ayant servi dans plusieurs domaines et pendant de longues années. Son programme montre qu’il a une belle optique de développement pour pays.
    Mais les conditions dans lesquelles il est venu au pouvoir ne permettent pas vraiment de produire des résultats extraordinaires.

  3. IBK incarnait et incarne toujours le chef de l’état atypique mais quand on sort d’une traversée de désert; il faut bien assez de temps pour se remettre.
    Avec le désordre qui a régné après le départ d’ATT, la conjoncture et autres problèmes d’ordre institutionnels on ne pouvait pas attendre des miracles.
    Les obstacles dans les avancées des choses due au fait que les ptf ont pris des engagements qu’ils n’ont pas encore honoré.

  4. Notre pays a accumulé des difficultés de tous ordres pendant plusieurs années mais des personnes à l’expérience et à la sagesse reconnue de tous comme le président IBK et le premier ministre Modibo sont les mieux indiquées pour pour nous sortir de cette situation. Il sont sur la bonne voie. Nous devons être patient et attendre qu’ils finissent le travail qu’ils ont commencé.

  5. Une organisation crée en pour maintenir la paix mondiale qui est pourtant monopolisé par la France, les USA, le Royaume-uni, la Chine et la Russie au détriment de nos états et pour avoir droit de vote on doit payer une quelconque somme pour ne pas être écouté. L’ONU même doit disparaître à plus forte raison ses cotisations INUTILES.
    Pensons à nous développer qu’a toujours faire des polémiques sur des sujets qui ne doivent pas retenir notre attention.

  6. Le fait qu’on soit toujours sous le joug de ces néo-colonisateurs; n’est ce pas pire que le fait de ne pas payer une cotisation qui ne sert que leurs intérêts.Notre pays connait des moments difficiles et donc il faut investir dans des actions prioritaires comme la sortie de crise qui traîne par manque de financement au lieu de le prendre pour donner à une organisation qui ne sert que l’intérêt de ces toubabs qui veulent toujours garder notre tête sous l’eau par leurs complots sadiques.

  7. L’Onu est une organisation qui appuie l’occident dans sa politique de déstabilisation des pays Africains. Avec nos propres moyens ils viennent en gendarmes mais assistent inactifs à l’extermination de nos populations. On ne doit plus leur donner un seul centime de notre argent.

  8. Il faut que nos autorités soient de plus en plus regardant sur les affaires de l’état car le non-paiement de cette somme insignifiante a terni l’image de notre pays. Il faut que les responsables de cette forfaiture soient punis comme l’a dit le premier ministre afin que cela ne se répète plus.

  9. Le Mali n’est pas le premier et ne sera pas le dernier pays à être dans cette situation. Cette cotisation n’a pas lieu d’être et je ne pense pas c’est par manques de moyens financiers que nous en sommes là. Il y a eu plus d’une dizaine de pays qui ont perdus leur droit de vote ce n’est pas pour autant que le ciel leur est tombé sur la tête.

  10. Je crois que si tous les pays d’Afrique pouvait refuser de payer cette autre taxe pour notre propre exploitation ; ce serait une très bonne chose car au final que fais cette organisation pour nous en Afrique ? Rien que nous exploiter. Arrêtez votre manège de quel honneur souiller vous parlez?

  11. A mon avis, tout Malien qui est doter d’un minimum de bon sens sait que le président et son gouvernement travaillent d’arrache pied pour remettre sur les rails du développement socio-économique du pays. Contrairement à ce que certains tentent de nous faire croire, je pense que ce gouvernement est à soutenir et à encourager dans sa quête effrénée du bien-être de son peuple.

  12. Je pense qu’il est bien de critiqué un régime dans sa gestion. Mais cela doit se faire avec beaucoup d’objectivité. Hélas ! C’est ce qui manque absolument chez certains en l’occurrence nos journalistes. Tous savions dans quel contexte le président IBK est arrivé au pouvoir qu’il est important de ne pas perdre de vue cet aspect. Je pense qu’il ne faudrait pas qu’on s’attende à un coup de bâton magique que les choses vont avancer. C’est le travail de tous sans exception qui nous amènera à sortir de cette impasse.

  13. Je pense que la population doit comprendre une chose, c’est que nous revenons d’une crise militaro-politique qui a fragilisé le pays. Donc, les choses peuvent pas aller comme sur des roulettes. Il faut faire confiance à IBK et son gouvernement et je pense qu’ils ont besoin de nos soutiens pour sortir le pays dans sa léthargie. C’est ce que nous devons comprendre et ce gouvernement en conscience des attentes de sa population.

  14. La corruption est un phénomène d’une importance cruciale que l’on peut comparer à une épidémie car elle se propage rapidement dans le système politico-économique du pays. Pour freiner ce système dans notre pays, il faut un remède très efficace sous formes de réformes qui doivent être durables pour réussir. Pour y parvenir, l’Etat a créé une nouvelle structure à cet effet. C’est pour dire que nos autorités sont à la tâche et il faut de la patience car les choses peuvent pas aller comme sur des roulettes. Pour ma part, je pense que cette lutte est certes difficile, mais possible. Si et seulement si, il y a un changement de mentalité car c’est le véritable problème de notre société.

  15. Pour ma part, mes concitoyens doivent comprendre une chose, c’est que nous venons de loin. Et le président a plus que besoin de nos soutiens pour faire avancer les choses. C’est pas du tout facile pour un pays qui revient d’une crise multidimensionnelle et sectorielle de se retrouver très rapidement. Mais avec la volonté de tous, nous y parviendrons.

  16. Pour ma part, je pense que le défi de la paix et de la réconciliation nationale n’est pas la seule affaire du président de la république. A quoi serviraient les efforts du président en faveur de la paix et la réconciliation si nous populations sommes pas préparées à celles-ci ? Donc à mon avis, ce challenge est l’affaire de tous. Le président a dit lors de l’opposition lors de leur présentation des vœux que nous venons de loin. Cela nous interpelle tous pour la reconstruction de la nation.

  17. Contrairement à d’autres opinions avancées concernant la gestion d’IBK , je pense qu’elle est bonne. Certes, beaucoup d’efforts ont été consenti pour le retour de la paix et de la sécurité, mais de nombreux défis nous attendent notamment l’application intégrale de l’accord d’Alger. Et, j’ai foi car les parties signataires ont toujours montré leur bonne volonté pour son application. Je souhaiterais que l’opposition emboîte les pas du président pour une sortie de crise réussie au lieu de toujours s’attaquer à la personne du chef d’Etat.
    QUE 2016 SOIT POUR NOTRE PAYS, L’ANNEE DU RETOUR DE LA PAIX DEFINITIVE !

  18. Moi, je pense que l’arrivée du président IBK au pouvoir a été très important pour notre pays car il vivait une crise qui l’a plongé dans le gouffre. Mais grâce à son dynamisme et son dévouement a relevé le pays, il a donné de l’espoir au peuple avec la signature d’un accord de paix. Certes, cet accord peine a rentré dans sa phase de mise en oeuvre, mais force est de reconnaître qu’il est un moyen de restaurer la paix et la réconciliation nationale. Par conséquent, il faut les encouragements et le soutien de tous pour que nous consolidions les acquis et avancions dans sa mise en oeuvre effective. Que les opposants véreux laissent leurs intérêts mesquins au profit de l’intérêt du Mali. Car le Mali est notre bien commun donc nous avons intérêt à ce qui sombre davantage.

  19. A mon avis, le Mali revient d’une crise militaro-politique qui a fragilisé le tissu social. Pour recoudre ce tissu social, il faut de la part de tout un chacun une volonté ferme car on ne peut avoir la paix et la réconciliation que si nous nous donnions les moyens pour y parvenir. Et cela réside dans notre état d’esprit et l’acceptation de l’autre tel qu’il est sans distinction de race et d’ethnie.

  20. Tous les maliens ayant du bon sens savent que le président IBK travaille pour le bonheur de ses compatriotes.
    Tout ce que nous devons faire c’est le soutenir pour qu’il puisse réussir dans sa mission pour le bein du Mali et des maliens.

  21. Le président a bien conscience de la situation actuelle de notre pays. C’est d’ailleurs pour cela dès sa prise de fonction, il s’est attelé à redonner confiance aux citoyens Maliens que nous sommes en concluant un accord de paix et de réconciliation nationale. Certes, cet accord tarde a rentré dans sa phase active, mais il est une issue indubitable pour le renouveau de notre chère patrie. J’appelle toutes les parties signataires de cet accord et le peuple à œuvrer pour la mise en oeuvre parfaite de cet accord.
    VIVE LA PAIX !
    VIVE LE MALI !

  22. IBK a bel et bien trouvé la corruption dans notre société et en bon chef il en a fait son problème. C’est pourquoi il s’est donné tous les moyens possibles pour éradiquer notre société de ce fléau qui ralenti notre essor.
    Il est temps que les détracteurs prennent conscience et arrêter leur petit de dénigrement de cet homme qui se donne corps et âme pour nous donne une vie meilleure.

  23. Nous avons toujours eu confiance en IBK et nous continuerons d’avoir confiance en lui car les actes qu’il pose prouvent une qu’il est une personne digne de confiance.
    Il ne cesse de se battre pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.
    Nous pensons qu’il est vraiment l’homme qu’il faut à la tête du Mali.
    Merci président.

  24. Si les maliens ont accordé leur vote à IBK c’est qu’il est l’homme qui peut aider véritablement le Mali pour son développement effectif. A travers ces actions,nous lui réaffirmons notre confiance afin de réaliser tous ces projets de grande portée pour notre pays

  25. Dans le domaine de la paix et de la réconciliation,le président IBK déjà fait de nombreuses réalisations continue de travailler pour le cohésion entre tous les maliens.
    Je pense que tous les maliens doivent aussi faire comme lui car c’est l’affaire de tous.

  26. Le problème pour vous les journalistes maliens, est que vous manquez de formation de journalisme à proprement dit. Vous avez tant clamé ce remaniement, il est fait pourquoi nous fatiguer avec de tels articles à la con.
    La vie de notre pays ne dépend pas du non paiement de la cotisation donc arrêter de nous saouler avec des histoires à n’en point finir

  27. Dans le cadre de la paix,le président IBK a tout fait pour obtenir l’accord de paix qui a calmé les tensions entre les différents belligérants de la crise du nord Mali.
    Nous savons que dans la nouvelles année qui commence cet accord sera appliqué dans son intégralité pour redonner la paix à notre pays.

  28. Avec l’accord de paix,nous avons maintenant la patrouille mixte dans le nord de notre pays.
    Cette patrouille est un signe de la présence de l’État dans cette zone.
    Nous pouvons donc dire que la sécurité n’est plus loin de nous.
    Tout cela est à mettre à l’actif de la gouvernance du président IBK.

  29. Les institutions financières FMI et autres approuvent le mode de gestion de notre finance et prévoit une croissance de 5,7%. Cette croissance rejaillira sur la population mettant fin aux souffrance de nos parents.

  30. Le président IBK est le président qui a osé s’attaquer directement au problème de la corruption dans notre pays.
    Cela veut dire qu’il a fait de cette lutte une priorité.
    Attendons donc de voir les résultats cette lutte avant de nous prononcer.

  31. Les journalistes doivent comprendre qu’un président est jugé sur 5 ans et non 2 ans. Nous pouvons dire que le bilan est positif dans la mesure notre économie est assainie et les actions de développement se posent, nous ne pouvons qu’être fiers du président.

  32. Au niveau de la création d’emploi,le président a déjà créé 81.000 emplois depuis son arrivée au pouvoir.
    Il est toujours dans cette logique et nous savons que d’ici la fin de ses deux mandats le chômage ne sera qu’un vieux souvenir.

  33. Nous avons toujours eu confiance en IBK et nous continuerons d’avoir confiance en lui car les actes qu’il pose prouvent une qu’il est une personne digne de confiance.
    Il ne cesse de se battre pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.
    Nous pensons qu’il est vraiment l’homme qu’il faut à la tête du Mali.
    Merci président.

  34. IBK a promis l’équipement des forces de sécurité et doté le camp de Ségou d’un hélico. A cela il faut ajouter les différents accords de partenariat signés avec les USA et l’UE pour la lutte contre le terrorisme

  35. Les actions de développement menées par IBK sont nombreuses et sont à encourager car sans paix tout projet de développement est un échec. IBK a mis un point sur la lutte contre la corruption, la création d’emploi pour les jeunes.

  36. Depuis qu’IBK est là l’économie se porte bien grâce à son équipe dynamique, très dévouée au travail. Il ont sure trouver la confiance des partenaires financiers et des financements des projets pour notre pays.

  37. Le véritable problème du Mali est un problème de mentalité et cela ne fait que s’accroitre.
    Mais les maliens doivent savoir que le seul souci du président IBK est le bien être de ses concitoyens et il prendra toutes les mesures nécessaires pour cela.
    Ses détracteurs peuvent continuer de vociférer mais lui il travaille…

  38. Dépuis l’arrivée d’IBK le budget 2015 s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du Cadre Stratégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté 2012-2017 (CSCRPIII), du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) 2013-2018 et de la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement.

  39. Modibo est un infatigable travailleur. Il a toujours su apporter les solutions aux situations qui se présentent à nous et donc il ne saurait accepter une telle humiliation de notre pays.

  40. Dans tous les cas nous savons que les opposants véreux ne cesseront jamais de critiquer la politique du président IBK et de sont Premier Ministre.
    Mais les maliens qui ont un peu de bon sens savent que c’est une équipe qui fera tout pour donner une meilleure vie aux maliens.

  41. Elles s’élèvent à 1 171,2 milliards de FCFA en 2015 alors qu’elles étaient de 1 081,7 milliards en 2014. Elles ont donc augmenté de 89,4 milliards en 2015, soit un taux de croissance de 8,3%. La part des ressources internes dans le budget total est de 68%.Tous cela grâce à IBK

  42. C’est vraiment difficile de travailler dans un pays comme le nôtre et voir ses ouvre être appréciée à leurs juste valeurs.
    Mais nous croyons au président IBK car nous voyons ce qu’il a pu faire en si peu de temps.
    Merci président et bonne continuation…

  43. Le but d’IBK est d’inclure spatialement est devenue l’une des priorités du Mali, aussi bien pour réhabiliter l’État que rétablir la sécurité et reconstruire l’économie.

  44. L’économie malienne a confirmé la reprise amorcée en 2013 avec un taux passé de 1.7 % à 5.8 % en 2014 et prévu à 5.4 % en 2015, dans l’hypothèse d’un accord de paix conclu à Alger.

  45. Grâce à IBK le portefeuille actuel de la Banque mondiale comprend 16 opérations, pour une enveloppe totale de 935 millions de dollars correspondant à des engagements de l’Association internationale de développement (IDA) et de divers fonds fiduciaires.

  46. En effet en parlant de cette relance économique IBK a permis la rehausse de l’économie malienne
    en participant par son leadership à 7% de l’économie malienne en 2015.Une première dans l’économie malienne

  47. Au Mali, les hommes politiques font de la politique du ventre. Ils partent là où cela leur arrange. Aucun politique digne de son idéologie ne trahira jamais son parti politique quelle que soit la cause.
    Ibrahim Boubacar Keita, lors de sa visite en troisième région, a manifesté sa déception face à son entourage, la majorité présidentielle. Il a eu à soulever certains points dans leur réaction.

  48. Le président IBK est en ce moment en train de faire un bon travail.
    Tous les maliens doivent l’accompagner dans cette mission pour un temps soit peu l’encourager.

  49. Monsieur le journaliste, vous n’êtes ni juriste, ni administrateur civil pour critiquer le gouvernement en rendant la justice au coupable.Alors on limoge toujours ceux qui ne fassent pas leur boulots
    Vive IBK, vive le gouvernement

  50. Mr. le journaliste, moi je ne te sue pas avec ses idées de se mettre à côté lorsqu'il s'agit du malheur de ce pays. Ne nous habituons pas de jeter la faute sur une personne ou un ensemble de groupe de personne.
    Ce que vous dites est loin de la vérité, au sein du gouvernement tous se passe très bien, c’était juste une erreur qui vient de retrouver son chemin.

  51. Pour la cause du Mali IBK dois se mettre en cause ?
    Pourquoi IBK seul devrait il se mettre en cause ?
    Je ne comprends pas ce journaliste qui selon lui le bonheur des maliens sont partager quand le malheur n’appartiendra qu’au président IBK lui seul. Le Mali est un ensemble de nous tous, il faut que d’autres se mettent en tête que nous avons partagé toutes les situations de ce pays, les bonnes et les mauvaises. C’est nous qui avons choisie IBK et ce choix nous l’avons fait ensemble, il faut que nous assumons ce choix en continuent à défendre les réalisations de ce président et lui faire des propositions et des propositions pour le bon déroulement du pays.
    IBK fait le Mali en personne et nous lui devons cela.
    Vive un Mali unis…

  52. Les maliens ont besoin de leurs dirigeants, si le pays va mal aujourd’hui c’est tous les maliens qui ont failli pas seulement ce régime. Donc nous les demandons de tout cœur de gérer ce pays avec transparence et honnêteté.

  53. Le Maliba, ne mérite pas de pleurer, le Mali ne mérite pas d’être déçu. Le Mali se dirige vers une pente glissante, chaque jour de nouveau scandale prend de l’ère sous le régime actuel. Bref là n’est pas la question, la question est surtout de soutenir ce gouvernement et espérer qu’il nous donne des meilleurs résultats à la fin de ce mandat. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  54. Nous avons tous intérêt à que ce nouveau gouvernement soit prometteur. Car j’avoue que les maliens ne sont pas prêt à voter encore de nouveau pour le président IBK tant qu’il ne pose pas des actes concret. Conseil s’un citoyen lambda.

  55. En tout état de cause les fautifs de cette histoire ne doivent pas rester impunie, le premier Ministre Modibo Keita doit prendre des sanctions sévère. Il est temps qu’il montre au peuple malien qu’on peut de nouveau le faire confiance. 😥 😥 😥 😥

  56. En tout cas ce nouveau gouvernement ne doit pas être comme les précédents. Les maliens aspirent au changement, il est temps que le chef de l’Etat et son premier Ministre agissent dans l’intérêt du peuple.

  57. En tout cas ce nouveau gouvernement ne doit pas être comme les précédents. Les maliens aspirent au changement, il est temps que le chef de l’Etat et son premier Ministre agissent dans l’intérêt du peuple.

  58. Je suis contre personne, mais il faut reconnaitre que le Mali vit bien dans cette crise avant aujourd’hui. Donc, ne nions pas la réalité des choses, ne faisons pas comme si c’est IBK et sa famille qui ont plongé le Mali là où il est aujourd’hui.

    • Voilà ce que beaucoup des maliens doivent comprendre mon/ ma chère “coum”. A la moindre des choses il y’a des personnes qui disent IBK, certes c’EST ibk LE CHEF de l’Etat, mais IBK ne descendra pas gérer certain problème de quartier lorsque d’autres hommes ont été nommé pour cela.
      Vive le Mali…

  59. A travers ce nouveau gouvernement, les choses peuvent bien changer au sein de notre pays. Nous souhaitons de tout cœur que ces individus qui prendront part à ce gouvernement doivent tout faire pour ne pas décevoir le peuple malien.

  60. C’est très facile d’accuser quelqu’un que de reconnaître ces propres fautes. Chacun de nous à un rôle très important à jouer dans la résolution de cette crise que traverse notre pays. Ne le prenez pas mal mon cher, mais des individus comme vous ne veulent pas le progrès de notre pays.

  61. Le Maliba, ne mérite pas de pleurer, le Mali ne mérite pas d’être déçu. Le Mali se dirige vers une pente glissante, chaque jour de nouveau scandale prend de l’ère sous le régime actuel. Bref là n’est pas la question, la question est surtout de soutenir ce gouvernement et espérer qu’il nous donne des meilleurs résultats à la fin de ce mandat.

  62. Je juge que la gouvernance des 2 ans et quelque mois passés résulte à bilan très positif, parce que lentement et surement, commençant par la base étape par étape IBK mène un travail très remarquable. Les détracteurs essayent de tromper la conscience et l’opinion publique en leur faveur dans le seul but de nuire au régime en place.

  63. Le plus important est d’abord de trouver très vite une solution à se problème, nos autorités ont très vite compris cela. Le PM Modibo Keïta a rassuré la population malienne que le Mali régularisera très vite cette situation. Les têtes tomberont peut être s’il faut.

  64. Très vite les autorités maliennes ont réglé cette situation, sinon elle restait une honte pour notre pays. Le PM Modibo Keïta a remplit sa part de responsabilité dans cette situation, vue la crise dont traverse le Mali, nous devrions éviter d’avantage ce genre de désagrément. ➡

  65. La gouvernance d’IBK quoi qu’on dise reste la meilleure. Malgré la charge de son programme de la campagne présidentielle de 2013, il est encore confronté à d’autres problèmes plus colossaux que prévus. Le Président de République est déterminé et attentif pour redresser le pays. Les détracteurs essaient de tromper l’opinion publique, pour en tirer profit, mais le peuple reste indifférent face à cela.

  66. 😳 😳 Très vite les autorités maliennes doivent régler cette situation, sinon elle reste une honte pour notre pays. Le PM Modibo Keïta est appelé pour régularisation de cette situation, vue la crise dont traverse le Mali, nous devrions éviter d’avantage ce genre de désagrément. ➡

  67. Forcément les coupables doivent répondre de leur acte, cette situation est une vraie honte pour le régime d’IBK sur le plan international. Le PM Modibo Keïta doit faire tombée toute les tête fautifs.

  68. Je ne prends pas partie pour IBK, mais depuis son arriver le pays commence légèrement à se développer, délicatement mais assurément, il est en train de redresser le pays. Il est vraiment l’homme de la situation soyons honnête. Il peut gérer le Mali comme il se doit, il a la compétence nécessaire. Sa politique de gouvernance reste la meilleur mode gérance approprié à notre pays.

  69. Ce sont les opposants et les journalistes malveillants qui désinforment le peuple et empoissonnent le système du régime au pouvoir avec des mensonges et des balivernes. Le pays n’a pas besoin de cela, si vous n’avez rien n’a dit aller vous faire à ailleurs. La presse et l’opposition malienne ont perdue toutes leurs crédibilités, considérations, dignités et honneurs vis-à-vis de la population malienne. ➡ ➡ ➡

  70. Les têtes doivent tombées dans cette affaire. Le premier ministre étant le chef du gouvernement doit mettre la pression sur le ministre tutelle de cette situation et au tour de ce dernier de trouver au niveau du trésor les coupables et les faire assumer leur acte.

  71. C’est l’attitude de certains faux cadres irresponsables qui nous ont conduit à cette situation. On ne peut pas les pardonner et on veut que des sanctions en découlent. C’est décevant que notre pays soit suspendu par les Nations Unies.

  72. Je ne sais pas comment cette suspension ait pu arrivée? Les autorités sont toutes interpellées dans cette affaire. Il faut que les coupables soient punis pour cette humiliation qu’ils ont infligé à notre pays.

  73. Le président de la république, le premier ministre et toute l’équipe gouvernementale sont mis devant les faits. Le Mali traverse déjà une crise multidimensionnelle, on ne saurait accepter une telle défaillance provenant de qui que ce soit. Cette information doit être traités à la minutie et sanctionner les coupables.

  74. Cette suspension est une honte pour notre pays. Le président de la république, Ibrahim Boubacar Keïta doit faire en sorte que cette suspension soit annulée pour que nous puissions parler de nos problèmes aux sommeils des grandes nations.

  75. Les maliens que nous sommes ne veulent pas que leur pays soit chaque fois humilié par une seule personne ou un groupe de personnes au concert des nations. C’est vraiment de la honte cela.

  76. C’est vraiment de la honte. Qu’est-ce qui a pu conduire notre pays à cette suspension? Ma question est aux autorités du pays. Si le PM ne prend pas sa responsabilité dans cette affaire, c’est au président de le faire. 😉 😉 😉

  77. La vérité dans cette triste réalité est que c’est l’ambassadeur du Mali aux Nations Unies qui est responsable de cette humiliation. Raison pour laquelle il a été relevé de ses fonctions après la suspension. 😈 😈 💡 💡

  78. Il n'y a pas de confusion au sommet de l'Etat. Juste que certains hauts cadres ont fait subir à notre pays ce qu'elle n'avait jamais connu, depuis son accession à l'indépendance en 1960, il s'agit de la suspension de notre droit de vote à l'Assemblée Général des Nations Unies.

  79. C’est l’ambassadeur du Mali aux Nations Unies qui était censée connaître si le pays est à jour avec ses cotisations ou pas. Mais il n’est pas seul dans cette histoire, il y a aussi le personnel du trésor qui doit subir aussi des sanctions.

  80. Nous sommes contre toute autre humiliation de notre pays au concert des Nations Unies. C’est vraiment de la honte que le Mali soit parmi les pays privés de leur droit de vote pour non-paiement de cotisations.

Comments are closed.