Rebondissement dans la gestion des fonds de 205 millions FCfa du tournoi sportif du nord à Mopti : Le Conseiller Technique du département Ibrahim Fomba et le Dfm Adjoint Missa Dioma limogés pour “surfacturations”

0

Le ministre des Sports, Me Jean Claude Sidibé, vient de limoger de leur poste Ibrahim Fomba conseiller technique et le directeur financier et du matériel adjoint, Missa Dioma, pour mauvaise gestion dans le cadre de l’organisation de la 1ère édition du Tournoi sportif des régions du Nord, tenue du 26 mars au 1er avril dernier. L’ex-directeur national des Sports et de l’Education physique (Dnesp) devenu par la suite conseiller technique est au centre d’un scandale financier, notamment de surfacturations au niveau de la gestion des 205 millions de Fcfa alloués à l’organisation dudit tournoi, en complicité avec le Dfm adjoint. 

La déontologie de la profession de journaliste impose-t-elle une certaine justification par rapport aux sujets traités ? C’est plutôt la véracité, le bien-fondé et la pertinence des faits qui justifient l’insistance d’un journaliste dans le traitement d’une information. Nos différents articles sur l’ex-ministre des Sports puis de l’Education nationale, Housseyni Amion Guindo dit Poulo et son “protégé” Ibrahim Fomba (ex-directeur national des Sports et de l’Education physique) sont loin d’être un acharnement. Auparavant, ces deux hommes donnaient l’impression de cadres loyaux, mais pour ce qui est d’Ibrahim Fomba, il continue de défrayer la chronique. En effet, on ne peut pas compter aujourd’hui les victimes de ce jeune magistrat pour “escroquerie ou abus de confiance”.

Rebondissement dans la gestion des fonds de 205 millions FCfa  du tournoi sportif du nord à Mopti
Le Dfm Adjoint Missa Dioma

L’actuel ministre des Sports, Me Jean Claude Sidibé, a décidé carrément de nettoyer son département en se débarrassant de tous les cadres qui sont impliqués dans de sales affaires. C’est ainsi que le jeune magistrat Ibrahim Fomba a été relevé de son poste de conseiller Technique du ministère des Sports lors du Conseil des ministres du mercredi 16 mai dernier. En d’autres termes, il n’est plus en activité audit département où il était en position de détachement. Du coup, il a été remplacé par Aliou Maïga, un autre cadre du Ministère (il est Inspecteur de la jeunesse et des sports).

Le directeur de finances et du matériel adjoint, Missa Dioma, vient aussi d’être relevé de son poste par le ministre des Sports. Il a été remplacé, lundi dernier, par Mamadou Dembélé qui fut régisseur à l’Iota.

Selon des sources générales bien informées, le départ de Ibrahim Fomba et Missa Dioman est lié à la mauvaise gestion dans le cadre de l’organisation de la 1ère édition du tournoi sportif du Nord, qui s’est tenue du 26 mars au 1er avril dernier à Mopti, dans la Venise malienne. Ce tournoi avait pour objectif de créer la cohésion sociale entre les jeunes du Nord à travers le sport. Il s’agissait aussi de contribuer à la paix et à la réconciliation nationale. Pendant une semaine, plus de 600 jeunes venus de Kidal, Taoudéni, Tombouctou, Gao, et Mopti ont rivalisé dans trois disciplines sportives, à savoir le football, le basket-ball et l’athlétisme. Annoncée, la région de Ménaka était absente.

Pour mener à bien ce tournoi, le gouvernement, à travers le ministère des Sports, avait débloqué un budget de 205 millions de Fcfa. Malheureusement, ces fonds ont été “mal gérés”. “En fait, le Ministre était très remonté quand il a vu des choses pour justifier certaines dépenses. On sent bel et bien de la mauvaise gestion et de la surfacturation pure et simple qu’on ne peut tolérer. A titre d’exemple, 50 millions de Fcfa ont été déboursés pour uniquement la location des véhicules. Rien que les équipements sportifs ont été facturés à 60 millions de nos francs. Pire encore, 4 720 000 Fcfa pour 1 000 T-Shirts. Alors que ces T-Shirts n’étaient de qualité. Sans oublier la réhabilitation du Salon d’honneur du Stade Baréma Bocoum de Mopti. Il y a eu trop de gaffes” précise notre source. Ce n’est pas tout : “Fomba avait pris aussi de l’argent avec des gens comme quoi il va leur attribuer des marchés, notamment de location de véhicules ou encore de restauration” précise notre source.

Nous avons tenté de joindre l’une de ces victimes du nom de Asmo Barry : “Vous savez, Fomba est un parent à moi. Donc, en temps opportun, je vais vous contacter pour un article”.

En tout cas, Ibrahim Fomba traverse aujourd’hui une période très difficile et en tant que magistrat, il se trouve aujourd’hui assailli par des accusations dont une a déjà fait l’objet d’une plainte devant la Justice. Comment pourra-t-il sortir de l’étau qui se resserre de plus en plus sur lui ? Là gît toute la question.

A.B. HAÏDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here