Le 2e adjoint au maire du district l’a dit : “Chacun participe activement à l’organisation de la fraude au Mali”

7
Mairie du District de Bamako
Mairie du District de Bamako

Panéliste au débat public sur la mobilisation des ressources fiscales et le financement des SSB, le 2e adjoint au maire du district de Bamako, Ibrahim Dioné, n’a pas fait dans la dentelle pour dénoncer ce qu’il appelle les tares de la démocratie malienne. “Si rien n’est fait, le système de gouvernance va droit au mur. Chacun participe activement comme il veut à l’organisation de la fraude”, accuse-t-il.

 

Le mardi 23 juin dernier, le 2e adjoint au maire du district de Bamako, Ibrahim Dioné, était l’invité de l’ONG Oxfam-Novib Mali pour un débat public sur l’accès universel des services sociaux de base et la mobilisation des ressources fiscales.

Après l’intervention de ses co-panelistes, notamment le maire de Dialakorodji, Oumar Guindo, et le secrétaire général de la mairie de la Commune VI, Yaya Traoré, sur leurs expériences en matière de gestion décentralisée, Ibrahim Dioné s’est fait remarquer par sa prise de position sur le système de gouvernance du pays.

Le pensionnaire du Grand hôtel de Bamako a souligné que la situation est caractérisée par une fuite générale de responsabilité. “Les députés qui sont censés donner les leçons de démocratie au peuple étaient sur le terrain le dimanche 21 juin, en Commune V avec armes et bagages lors des élections partielles pour le poste vacant. Des députés ont participé activement à la fraude pour entacher la crédibilité du scrutin…”, expliquera-t-il, ajoutant que chacun fait ce qu’il veut dans l’organisation de la fraude au Mali. “C’est ridicule quand les élus de la nation s’organisent pour acheter les voix et se faire élire. Il n’y aura plus de redevabilité. Le fauteuil de l’élu coûte cher au Mali. Et si rien n’est fait, on va droit au mur”.

Bréhima Sogoba

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. voici quelqu’un qui a des couilles.
    Bravo car ce q’il dit est la pure realité. <la corruption est organisée et entretenue par tout le monde et à tout les niveaux.
    des Presidents des institutions , les ministres, les deputés, les officiers au petit planton tout le monde est corrompu.et le pire ce sont les magistrats.
    que dieu sauve le mali AMEN!!!!!!

    • De le dire sulment non il faut changer la constitution malienne amené la nouvelle génération la mort pour le fraudeur devant le publique Dino se la guerre civile se le même fammilly au pouvoir depuis 1960 le mnla y’a pas que le touareg le frauduer aussi se son de m.n.l.a. tous se brave de l’armée de nitre pays son mort si se touareg son complice pour tuer nous frère après on le pardons se comme il son tuer de chien se tout y’a un problème il faut que y’a un enquêtes la cpi les ONG il faut arête le ga de m.n.l.a sino si vous parle sanogo un jour se nous vous le regrettere

  2. Oui je suis d'accord c'est du n'importe quoi la corruption c'est tros et le problème est que les personnes qui travaille dans le gouvernement il n'ont pas l'amour du Mali

  3. Oui je suis d'accord c'est du n'importe quoi la corruption c'est tros et le problème est que les personnes qui travaille dans le gouvernement il n'ont pas l'amour du Mali

  4. Le voleur qui critique les voleurs. Ibrahim tu pourra dire a qui que tu n’es pas un voleur. Au Mali le ridicule ne tue pas.

  5. Ibk a démocratiser le vole au Mali tant que les hommes politiques maliens ont dans la tête que la politique est un métier le Mali n’avancera pas tout le monde veut être riche sans travaille c qui est impossible la triche est devenu notre sport national

Comments are closed.