De l’ARD à l’URD et l’ADR, l’histoire va-t-elle se répéter pour Soumaïla ?

1
L’honorable Soumaila Cissé face à la presse
Honorable Soumaila Cissé

Décidément le candidat SoumaïlaCissé bouge tout en demeurant à la même place. Candidat pour la troisième fois à l’élection présidentielle, le président de l’URD pourra compter cette fois-ci sur une armada de 18 formations politiques qui viennent de se prononcer en sa faveur, à quelques encablures de la déclaration officielle de candidature. Il s’agit visiblement de formations satellites sans relief politique véritable sur la scène nationale malienne. Totalement différente du composite formé autour du candidat de l’Adema-Pasj, en 2002, la nouvelle plateforme politique n’en présente pas moins des similitudes en termes de consonance. Au lieu de l’ARD (Alliance pour la République et la Démocratie) dont se sont inspirés les fondateurs de l’URD, Soumi a choisi d’aller avec pratiquement le même acronyme remanié, à savoir : l’ADR (l’Alliance des Démocrates Rénovateurs). Il y a lieu de rappeler toutefois que la première appellation a porté plus de déception et de larmes que de chance au candidat des Abeilles qu’il était. Le second sera-t-il moins malchanceuse pour le président de l’URD ? Toujours est-il que SoumaïlaCissé, comme par superstition, a apparemment du mal à s’éloigner des mêmes trois lettres.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here