Dialogue social inclusif : Diarrassouba appelle à l’union sacrée autour d’IBK

0

Les travaux de la 6ème  conférence de la fédération régionale du RPM de Koulikoro ont pris fin ce dimanche 16 juin 2019 sur une bonne note. Le président de ladite fédération, Mamadou Diarrassouba, a appelé à l’union sacrée autour du président de la République pour la réussite du dialogue social inclusif. La conférence a également réitéré son soutien total au Gouvernement Boubou Cissé dans sa mission pour la paix et la stabilité du Mali.

C’est sous la houlette de l’honorable Mamadou Diarrassouba que ce sont tenus les travaux de la conférence de la Fédération RPM de Koulikoro, regroupant l’ensemble des 07 sections/RPM des différents cercles de la région. Les débats ont porté entre autres sur la vie du parti, les réformes institutionnelles en vue, l’accord politique.

Concernant la vie du parti des tisserands, Mamadou Diarrassouba a invité le président fondateur du RPM, Ibrahim Boubacar Kéita, non moins président de la République, à s’occuper de son parti.  C’est vrai que le RPM se porte très bien dans la région de Koulikoro avec plus 45 maires, 10 députés, mais le parti RPM, dans l’ensemble, s’est vu fragilisé par des erreurs de parcours, les frustrations et querelles de positionnement. « IBK doit s’occuper réellement de son parti », a indiqué l’élu de Dioïla, Mamadou Diarrassouba. Avant d’indiquer que les militants du RPM ont la force et les moyens de faire du RPM  un parti fort, solide et uni. Mais à condition que la cohésion et l’ouverture soient de mise. Et l’honorable Diarrassouba de témoigner que le RPM est le parti le plus implanté sur le territoire national avec 54 députés, plus de 2000 conseillers communaux, plus de 200 maires.

Vu la situation inquiétante qui prévaut dans le pays, le bâtisseur Diarrassouba n’a pas manqué  d’appeler les militants et militantes du parti à l’union et à accompagner le gouvernement Boubou Cissé dans ses actions. Surtout que deux membres de la fédération de Koulikoro, en l’occurrence Mahamadou Famanta et Adama Sangaré, sont ministres dans ce gouvernement. A en croire l’honorable Diarrassouba, «le gouvernement doit avoir le soutien total et massif de tous les Maliens à chaque niveau. Sinon, il  aura du mal à réussir la révision constitutionnelle et le dialogue national inclusif».

Soulignons que la conférence qui a formulé des recommandations pertinentes n’a pas manqué de mettre un accent particulier sur le combat éclairé de l’honorable Mamadou Diarrassouba qui s’est battu pour que le RPM soit la première force politique dans la région de Koulikoro.

Agoumour

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here