Editorial Ça suffit : Discours du nouvel an d’IBK, si une réelle volonté politique pourrait accompagner ?

76
Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l'Etat, lors de son adresse à la Nation le 31 décembre 2015
Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l'Etat, lors de son adresse à la Nation le 31 décembre 2015

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a sacrifié au rituel républicain en s’adressant à la nation malienne à l’orée du nouvel an 2016.

IBK a saisi l’occasion  pour faire un flash-back sur les événements qui ont marqué l’année 2015 jusqu’ici sur le plan social, économique et sécuritaire. Malgré les difficultés ayant jalonné le parcours en 2015, le président de la République apprécie l’amélioration progressive de l’état de la nation malienne. Et affiche un optimisme pour le nouvel an. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a sacrifié au rituel républicain en s’adressant à la nation malienne à l’orée du nouvel an 2015. L’occasion a été ainsi saisie par le chef de l’Etat de faire un flash-back sur les événements marquants de l’année  2015 et faire un zoom sur les grands chantiers de celle qui s’annonce en 2016. Parmi les sujets qui ont défrayé la chronique l’année 2015 achevée, Ibrahim Boubacar Kéita a cité les douloureux événements avec les groupes terroristes. Un autre sujet qui a tenu en haleine la mise en œuvre des accords de paix signée entre le gouvernement et les ex groupes armés l’année dernière et qui a été abordé par le président de la République.

Sur la question, il exclut toute idée délibérée de porter atteinte aux intérêts du Mali et réaffirme son engagement sans faille à faire avancer le pays. « Épreuve également, la gouvernance de nos ressources, qui a été au centre des préoccupations de notre peuple et de nos partenaires. Si tout est en train de rentrer dans l’ordre, grâce à la bonne foi du gouvernement et de nos partenaires, je tiens à redire que rien n’a été fait dans un dessein délibérément attentatoire à l’intérêt national. Et je voudrais ici renouveler le serment de toujours servir ce pays, ma seule ambition restant celle de l’avènement rapide d’un Mali émergent ».

L’année 2015 jusqu’ici, aura été marquée par l’épidémie de la maladie à virus Ebola. A ce sujet, le président Keita s’est réjoui du fait que l’épidémie de la maladie à virus Ebola soit contenue grâce à l’efficacité des cordons sanitaires aux frontières, effectivité des différents sites d’isolement et de traitement, le renforcement de la communication et de la mobilisation sociale. Abordant les conclusions des pourparlers inclusifs inter-maliens d’Alger dont la mise en œuvre se fait attendre, le président de la République a dit avoir rendu un homme à tous les acteurs impliqués dans le processus notamment le président algérien Abdel Aziz Bouteflika pour son engagement. Ibrahim Boubacar Keita a dit son désir de voir, en 2016, la mise en œuvre après la signature par les parties prenantes  de l’acte final d’un accord de paix global et définitif. « Ce seront de vraies retrouvailles entre fils et filles du même pays qui ont en partage les héros fondateurs comme de grands contemporains  pour ne citer quelques figures historiques : feu Cheick Sala dans le Macina, feu Sidi Modibo Kane du Wagadou, feu Intallah Ag Attaher de l’Adrar, feu Baba Ould Sidi Mohamed de Anefis, feu Mohamed Elmehdi Ag Attaher de Goundam », a-t-il affirmé. En homme épris de paix, IBK s’est engagé à prendre toutes les dispositions pour une mise en œuvre diligente et complète des engagements de l’accord sans inciter les groupes les mouvements « à persévérer et à s’engager de bonne foi pour la mise en œuvre effective d’un accord définitif ». Ils ne le regretteront jamais et la Nation le leur reconnaitra ». Aussi, en cette période de forte dévotion et de ferveur religieuse, me plait-il d’engager chaque musulman, chaque chrétien, bref chaque Malien, à avoir le Mali dans ses prières, à formuler des vœux ardents pour la paix, la réconciliation et la stabilité, à œuvrer pour la prospérité, la cohésion sociale et le bonheur de ce grand et vieux pays, à ce trésor que nous avons en partage.

Sur la question  macro-économique, le commentaire présidentiel est des plus optimistes : «Le Cadre macroéconomique s’est nettement amélioré : l’économie malienne a renoué avec la croissance jugée salutaire. Et continue à se porter mieux. La reprise, soutenue par le secteur agricole, devrait être plus forte à l’année écoulée, mais les performances de ce secteur restent nettement en deçà de notre espoir collectif, ce qui est vrai, à en croire le président. Malgré la coopération dynamique engagée par le Gouvernement avec ses « partenaires techniques et financiers (PTF) », qui a permis la mise en œuvre du programme appuyé par la Facilité élargie de crédit ainsi que celle des accords de prêts avec l’Union européenne, la Banque mondiale et les principaux partenaires bilatéraux et multilatéraux du Mali pour un montant global d’environ 390 milliards de FCFA », l’an dernier. En outre, selon le chef de l’Etat les  investissements structurants que nous avons consentis confirment la tendance régulière à la croissance de notre économie nationale. Ce qu’il juge une avancée peu significative mais notable. Et si après cette déclaration chaque année, pourra être soutenue d’une volonté politique réelle et volontariste. Les voisins envieront le Mali au firmament de l’horizon tel le hisser au rang, toujours envié mais jamais atteint,  de « Grenier de l’Afrique de l’Ouest ». Pour concrétiser le discours ambitieux  comme il a aussi instruit le Gouvernement d’affecter plus de 15% de nos ressources budgétaires au secteur agricole, et de prendre toutes initiatives susceptibles d’amorcer le décollage véritable de ce secteur.

AAD

 

PARTAGER

76 COMMENTAIRES

  1. La question qui devrait se poser d’abords est de savoir pourquoi tant de critique sur IBK ?
    Mais ceux qui font des critiques sont en réalité des ignorants publics et qui cherchent seulement à rendre les choses plus difficiles au sein du pays. Mais malheureusement pour eux, on ne leur donnera pas du temps pour ça.

  2. Ibrahim Boubacar Keita, lors de sa visite en troisième région, a manifesté sa déception face à son entourage, la majorité présidentielle. Il a eu à soulever certains points dans leur réaction. Ces proches, il s’agit toujours de la majorité, sont tous opportunistes. Ce sont leurs intérêts de places qui les préoccupent et non la logique de faire partie d’un parti politique.

  3. L’accord de paix connait des obstacles comme tout accord d’ailleurs mais il y a des avancées.
    Je pense donc qu’il est temps qu’on se donne la main, soutenir le président, nos forces armées, le gouvernement, leurs montrer à quel point ils peuvent compter sur la population, c’est sure que le Mali retrouvera le bonheur

  4. Les autorités maliennes ont toujours montrées leur ferme volonté de mettre en application ces accords qu’elles ont-elles-mêmes voulus.
    Mais nous devons être sans ignorer que la mise en œuvre d’un tel accord nécessite beaucoup de moyens financiers matériels et humains donc contribuons tous à l’application de cet accord.

  5. Débout chers maliens soutenons nos forces armées, le gouvernement.
    Arrêtons les accusations inutiles. Restons un et indivisible, ensemble nous allons combattre tous les ennemis du Mali.
    Il est temps de voler de nos propres ailes, personne ne pourra venir sauver notre pays a part nous-même.

  6. Si les forces qui étaient ennemis hier ont décidé de fumer le calumet de la paix c’est une bonne chose. Par conséquent, je crois que les attaques sporadiques qui ont souvent lieu dans le nord du pays ne sont que l’œuvre de ceux qui ne veulent pas voir l’accord de paix aboutir donc ils s’adonnent à des actes de déstabilisation qui ne porteront pas de fruits car nous sommes engagés pour la paix et rien ni personne ne devra nous détourner de cette voie.

  7. Moi, je pense que l’heure n’est plus aux critiques stériles. Je suis choqué que des journalistes appesantissement sur les mots employés par le président lors de son adresse à la nation à la veille du nouvel an et non sur la portée de son discours. Le Mali n’a pas besoin de ça. Notre pays a besoin de retrouver son lustre d’antan Aidons le président a réussi ce pari en le faisant c’est le Mali qui gagnerait.

  8. Tous les partis signataires de l’accord de paix et la réconciliation du 20 juin dernier doivent se donner la main pour le bonheur des Maliens. La paix viendra au Mali si et seulement si les maliens sont au cœur de l’accord et prennent part chacun à son niveau à l’application de l’accord. C’est là que la paix définitive viendra !

  9. A mon avis, je pense qu’un discours devrait être analysé de façon objective. En effet, analyser un discours sur les mots employés, franchement il faut être au Mali pour constater de telle dérive de nos soit disant journalistes. C’est dommage pour la plume Malienne.

  10. Les politiques maliens sont des opportunistes à la con. Au moment le président de la république est dans les difficultés et compte sur leur coup de main dans les débats politiques, ils sont bouche-b. Mais quand il s’agit de mener une guerre de place à l’intérieur même du parti, ils sont tous ambulants dans les débats. C’est vraiment décevant de la part des membres de la majorité présidentielle.

  11. Le souhait des autorités de ce pays est d’apporter la paix, la réconciliation et la cohésion sociale à leur population donc il ne faudrait pas douter de leur bonne foi et être un peu patient.
    Les autorités ont marqué leur engagement pour ces accords et je suis sur qu’elles le tiendront.

  12. Contrairement à ce que les journalistes disent, je pense que le discours du président était plein d’espoir pour le renouveau du Mali. J’appelle tout le peuple Malienne à soutenir le président dans sa quête pour le bien être de son peuple que de s’appesantir sur des critiques stériles qui ne nous font pas avancer. Vivement une école de journalisme dans ce pays.

  13. Au Mali, les hommes politiques font de la politique du ventre. Ils partent là où cela leur arrange. Ces exemples vont prouver cela : les cas de Dramane Dembélé, Bafotigui Diallo, Bakary Koné, Bocary Treta parce qu’aucun politique digne de son idéologie ne trahira jamais son parti politique quelle que soit la cause.

  14. Une fois de plus, nos journalistes viennent de nous démontrer leurs manque de professionnalisme. Toujours à la quête de moyens pour dénigrer le président. Aujourd’hui, l’accent est mis sur les mots employés par le président lors de son discours de fin d’année et non la portée du message véhiculé par ce dernier.

  15. A mon avis, je pense que ces analystes ont fait fausse route ou soit ils ne savent pas faire une analyse objective d’un discours. En effet, j’estime que cette analyse devrait se pencher sur le fond du message que le président a véhiculé et non sur les emplois de mots.

  16. Je crois que ce message du chef de l’état doit tous nous interpeller. En effet, pendant combien de temps allons-nous continuer à nous diviser, à nous battre sur des choses qui n’en valent pas vraiment la peine?
    Notre pays connait une phase triste de son histoire à travers le chienlit que ces terroristes ont installés dans notre pays.
    Nous devons par tous les moyens vaincre les moyens l’adversité et propulser notre pays vers la voie du développement. Nous avons certes des problèmes mais tout n’est pas encore perdu. Notre pays peut sortir de cette situation et je crois que nos autorités en ont la ferme volonté et elles y arriveront.

  17. Nous devons prier pour notre pays chaque fois que nous en avons l’occasion. Notre pays a connu sinon connait des moments difficiles. Au-delà des actions humaines il faut que nous implorions les divinités pour qu’elles puissent soutenir les actions de nos leaders politiques pour qu’ils puissent arriver à leur ambition de faire de ce pays un pays développé et prospère.
    VIVE LA PAIX ET LE DÉVELOPPEMENT AU MALI!

  18. PAIX ET DÉVELOPPEMENT DANS NOTRE CHER PAYS.
    Je me demande
    Comment résonne le sifflet du général?
    Et le rat, comment crie t-il?
    Je me demande
    Quelle est l’odeur d’une balle?
    Et celle d’un corps sans vie dans une forêt ou dans le désert ?
    Le gaz, comment sent-il?
    Je me demande
    La main tremble t-elle en actionnant la gâchette?
    Que ressent-on à lâcher une bombe?
    Et lorsque son sifflement retentit par-dessus nos têtes?
    Je me demande
    Quelles angoisses étreignent le cœur des parents d’un soldat?
    Le chagrin de perdre un ami, quel est-il?
    Comment mesurer la perte?
    16 millions, Première guerre mondiale
    50 millions, Deuxième guerre mondiale
    Et la troisième, Combien?
    Je me demande
    Que serait la vie sans la guerre?
    Quelle est la saveur de la Paix?
    Quelle est sa résonance?
    Quand les peuples verront-ils à travers le mensonge?
    Et la cruauté, quand finira t-elle?
    Qui apportera la réconciliation à notre monde?
    Je me le demande
    Serait-ce toi ?
    Ou moi ?
    Les jeunes du MALIBA croient que les peuples de la terre peuvent résoudre
    leurs problèmes sans violence et, en 2016, ce message demande aux dirigeants
    du monde de se réconcilier et de suivre les chemins de la Paix

  19. Notre cher pays est un grand pays cependant les décennies de crise qu’il a connu a plombé son développement ainsi ce message du président de la république doit être saisi par tous. Nous devons prier pour notre cher pays; il a des potentialités et nous devons chacun à son niveau planter les bases du développement pour notre pays. Dieu n’a pas crée un être humain pour que celui-ci viennent souffrir sur terre nous devons prendre conscience de cela et nous mettre à l’œuvre pour l’édification de la nation malienne.

  20. Cher journaliste,je vous apprends que ceux vous appelez analystes de discours politique ont vraiment fait fausse route sur ce discours du président IBK.
    S’il y a vraiment eu analyse,sachez qu’elle est fausse car elle n’a aucune base scientifique.
    J’espère qu les “SPÉCIALISTES DES DISCOURS POLITIQUES” savent bien de quoi je parle.

  21. Chers journalistes et analystes des discours politiques,sachez que le plus important se trouve ailleurs.
    Au lieu de vous asseoir pour vous adonner à des jeux aussi honteux,vous feriez mieux de mettre vos talents de “grands savants” à la disposition de notre Maliba pour son émergence.

  22. Chers spécialistes des discours politiques,je pense que vous rendrez un grand service à notre pays en mettant votre savoir faire au service de nos étudiants de la faculté des lettres de l’Université de Bamako.
    Notre pays n’a pas en ce moment besoin de personnes comme vous car au delà des discours,ce sont les actes qui sont dignes de confiance et Dieu sait que le président IBK en pose… 😆 😆 😆

  23. Ce n’est pas parce que le président n’a pas cité un mot cent fois dans son discours que cela ne lui importe pas dans son programme.
    S’il vous plait,arrêtez de créer la polémique partout pour désinformer la population malienne.

  24. Je pense que les maliens doivent grandir dans la tête, un discours ne peut pas retracer le programme du président. Nous ne devons oublier que des actions ont été posées dans le sens de la corruption, de la santé, de d’éducation.
    Changez pour cette année 2016 les journaleux

  25. Je pense pas qu’il y est un mal à la personnalisation du discours. Il veut développer ce pays. Il en a la volonté et la capacité

  26. Sauf dénigrement sinon le président travaille pour faire avancer le pays mais certains pensent que tout peut être résolu en 2 ans de mandat.
    Nous sommes satisfaits de son bilan 2015

  27. La nomination des magistrats et la création d’un organe spécial de lutte contre la corruption sont les preuves palpables que le président est conscient des maux qui minent notre société. Et il a toujours montré son intétêt manifeste d’éradiquer notre société de cela depuis son accession au pouvoir

  28. Dans un discours on va à l’essentiel pour ne pas embêter les compatriotes. Ce n’est pas une soutenance de thèse à ma connaissance cher journaliste. Si vous voulez voir le programme gouvernemental rendez vous à Koulouba.

  29. Le président a même initié une journée de l’excellence dans le milieu éducatif et demande une amélioration dudit système pour un rendement positif car les étudiants sont les dirigeants de demain.

  30. Le président IBK encourage les accords de paix. Il souhaite dans les prochains jours faire un remaniement pour permettre l’entrée des différents partis au gouvernement.
    Le terrorisme est un phénomène qui ne prévient pas donc c’est trop dire de trouver une solution à la malienne.

  31. Un gouvernement d’union de tous les partis signataires sera mis en place conformément aux accords de paix pour la satisfaction de tous.
    L’essentiel c’est d’établir la vérité et trancher avec cette commission donc cela concerne tous les maliens. IBK tient à la paix et il a mis tout à la disposition de ce comité pour mener à bien leur mission.

  32. Ibrahim Boubacar Keïta a tout mis en œuvre pour que cet accord puisse aboutir. Les différents belligérants doivent faire preuve de bonne foi et de responsabilité et respecter leurs engagements. Tous les acteurs sont appelés à donner le meilleur d’eux mêmes pour que cette quête de la paix aboutisse

  33. Il faut apprécier les choses à leur juste valeur car le président a énormément travailler pour nous soyons à ce stade. Le mieux reste à venir comme il l’a signifié

  34. En réalité malgré les difficultés qu’ont connues d’autres pays du monde entier et le Mali pendant 2015, nous assistons à une émergence remarquable de notre pays.
    Les leaders de ce pays ont tout fait pour apporter des bons résultats.
    Les maliens sont des populations chanceux d’avoir comme président IBK, un homme travailleur.

  35. IBK est un homme de parole, ayons juste la bonne foi de comprendre sa vision et nous ne regretterons pas nos sacrifices.
    Bonne année à tous….

  36. Propre Mr. Le président, vous êtes à saluer, les maliens ne vous ont pas choisie dans un simple hasard.
    Je me rappel lors de la campagne présidentielle de 2013, il disait faire de ce pays le plus envieux parmi tend d’autre, nous sommes à seulement 2 ans et poussières de son mandat, nous assistons à des réalisations remarquable.
    IBK est vraiment celui qu’il faut pour un Mali digne…

  37. Voici un discours d’un Mali qui bouge, nous sommes vraiment contant des avancer de ce pays à partir du président IBK.

  38. Le président de la république vient de nous éclaircir avec des propos remarquable,
    Joyeux nouvelle ans à tous les maliens.
    Que Dieu bénis le Mali…

  39. Je souhaite bonne et heureuse année à mon président.
    Vive IBK, l’homme fort des maliens.

  40. Le discours du président IBK est un discours appréciable, le président à marquer les point essentiels pour un Mali de tous les maliens. Il n’a manqué rien du tout je salue le leadership de cet homme.

  41. Je remercie le président IBK pour ce beau discours rassurent. Nous avons toujours eu confiance en cet homme et il nous impressionne de jours en jours…

  42. Vous savez si bien que moi que le Mali fut toujours un pays dont le calme, la paix et la stabilité fut au cœur. Mais ces derniers temps les choses ont changé à cause de la crise du septentrion malien. Ne mettez pas tout sur le dos du gouvernement malien, il fait tout son possible pour le Mali. Bien avant l’élection du président IBK le Mali est confronté à ce problème d’insécurité. A mon avis, le régime actuel n’a absolument rien à avoir avec cela.

  43. Le Mali va très bien, arrêtez de raconter des médisances, nous savons tous qu’un pays longtemps plongé dans le sombre ne peut pas se relever du jour au lendemain. Nous ne sommes pas sensé nié la situation dans lequel se trouve le Mali depuis un certain temps. Nous ne pouvons pas mettre ce fardeau sur le dos du régime actuel car il n’est pas la cause.

  44. L’insécurité est partout dans le monde, le Mali n’est pas le seul pays affecté par ce fléau. Donc de grâce trouvez autres choses à dire, sinon les maliens savent très bien que la crise du nord est la base de l’insécurité malienne.

  45. Les maliens ne peuvent parler mal du régime actuel tandis que nous savons tous les conditions qui nous ont conduit dans cette circonstances. Le coup d’Etat du 22 mars 2012 en est la preuve tangible.

  46. Le Mali traverse une situation assez difficile, donc n’aggravez pas la situation de plus. Nous sommes tous témoins des efforts fournis par le président de la République et son gouvernement.

  47. En toute franchise, l’Etat malien fait son mieux pour le Mali, mais il faut reconnaitre que les choses ne peuvent pas voir le jour du jour au lendemain. Ils ont aussi besoin du temps pour redonner une image acceptable à notre pays.

  48. Le régime IBK est loin d’être la cause du malheur qui s’abatte sur notre pays depuis un certain temps. Nous devons comprendre que ce gouvernement fait tout son possible pour que le Mali puisse se relever un jour.

  49. Tous les maliens doivent accompagner le président de la République dans son exercice quinquennal. Etant conscient de ce qu’il fait sans compté son gouvernement, le président IBK est conscient de ce qu’il fait.

  50. Bien avant sa nomination, le président IBK n’a pas caché son ambition de faire du Mali un pays de rêve. Le président Ibrahim Boubacar Keita a une vision forte pour l’avenir du Mali. Au cours de ces cinq ans de pouvoir, il compte poser des actes allant notamment dans la convalescence du Maliba. Nous devons le soutenir et l’accompagner dans ses actions y compris dans ses prises de décisions.

  51. Vive le président IBK, Les efforts fournis par nos gouvernants ne resteront jamais vaines. Les maliens seront reconnaissants tôt ou tard car nous connaissons IBK mieux que n’importe quel politicien.

  52. Que les apprentis sorciers apprennent un peu à la fermer. C’est au pied du mur que l’on juge le maçon. Mais vous ne donnez même pas le temps à IBK de travailler. Vous voulez qu’il fasse tout et maintenant. Vous manquez de patience Pourtant la situation dans laquelle nous sortons tous, demande du temps, la patience et surtout la tolérance. Nul n’est parfait sur cette terre. Soutenons notre président, regardons tous dans la même direction. Après son mandat, nous ferons tous le Bilan.
    Courage IBK, courage. Tu es un grand

  53. Je pense que le président IBK n’a jamais manqué de volonté politique, c’est plutôt les politiques qui ne savent rien de la politique du pays qui lui prêtent des mauvaises intentions. L’homme a une idéologie, il a une trajectoire. Les maliens n’aiment pas ce qui est nouveau. Le régime d’ATT les a trop abrutis au point où ils traînent avec eux le statut de la victime.

  54. « ….. Ibrahim Boubacar Keïta, a sacrifié au rituel républicain en s’adressant à la nation… » Sans blague ? Et le journaliste utilise l’expression deux fois pour ne rien dire.
    On a envie de croire au professionnaliste de nos journaleux et leur envie de décrypter le discours de fin d’année du président de la République. Mais cette envie fait place à l’amateurisme grandissant. Fermez-la, vous n’avez rien à dire.

  55. Le comité de suivi doit tout mettre en œuvre pour l’accord de paix ait un parcours salutaire et irréprochable. Cette sensibilisation à tendance a rassemblée toute la population malienne autour d’une même idée et d’un même but.

  56. IL n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veux pas voir. Les œuvres réalisés par IBK sont connus de tout le peuple maliens, l’un des plus majestueuses reste la signature de l’accord de paix et de réconciliation du 20 juin. Nous sommes ravi du travail de notre Président de de la République, que l’aide toujours à avoir le succès.

  57. “Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali bouge. Malgré les difficultés conjoncturelles, le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013″. Qui dit mieux! Personne ne pourra dire le contraire car la vérité est irréversible.

  58. Les mots ne peuvent changer beaucoup de chose. Elle donne de l’espoir, la patience, la confiance et rassure avant la régulation de la situation. Mais au-delà des mots IBK a prouvé réalisé plusieurs œuvres. Il a amélioré plusieurs secteurs notamment l’augmentation des salaires, le classement des cadres et l’adoption d’un budget pour les armements et équipements des militaires qui étaient déposés à l’assemblée nationale depuis 2002 sans être adopté lors des régimes précédents et aussi le changement des conditions de vie des forces armées maliennes.

  59. La signature de l’accord de paix était une étape à franchir et la mise en application de l’accord est aussi une autre étape très différente de la signature de l’accord de paix et de réconciliation. Je soutiens le gouvernement dans sa politique de mise en œuvre de l’accord de paix.

  60. IBK est un homme de parole, il l’a démontré plusieurs fois par des œuvres réalisés. Il n’y a pas plus aveugle que celui qui refuse de voir sinon le pays gouverner par IBK avance comme sur des roulettes. Les maliens sont ravis de la politique de gouvernance d’IBK.

  61. La paix sur le papier n’est pas forcement la paix sur le terrain. Certes, IBK et son gouvernement sont conscients de cela, mais l’accord la mise en application rencontre des difficultés ardentes mais pas insurmontables. Les différents acteurs doivent se faire confiance, le gouvernement est déterminé pour le en œuvre effective de l’accord de paix et de réconciliation.

  62. Quel que soit les propos sataniques des détracteurs, IBK reste toujours vérace puisque par ses compétences, il demeure toujours l’homme de la situation. L’homme qui vaut à la place qu’il faut. Il a seulement besoin du soutien de la population qui l’a élu avec plus 78% de voix, ainsi ensemble nous pourrons sortie notre pays de cette crise existentielle. Le président n’est pas le seul malgré qu’il soit le chef de l’Etat, toute les souches de la société sans exception ont leurs mots à dans reconstruction du pays.

  63. Les critiques toujours des critiques, rien que des critiques et encore des critiques à l’encontre de l’État. La presse malienne, depuis fort longtemps a stoppé son rôle primordiale qui reste celui de l’information, elle a maintenant pour rôle de perturber la conscience publique et stabilité politique.

  64. Cet accord du 20 juin à un jeu plus qu’important, surtout si elle est appliqué comme il se doit, car le Mali est en train d’écrire l’une des pages importantes de son histoire. L’accord de paix du processus d’Alger est vraiment très salutaire pour notre pays, le Mali ne pourrait en trouver mieux, le plus important reste maintenant la mise en œuvre effectif de cet accord de paix.

  65. IBK a toujours tenir sa promesse cela ne sera pas la première fois. Il a besoin simplement d’être soutenir par sa population dans tous ses actes. Les maliens doivent former une barre de fer d’acier derrière IBK et son régime, car l’avenir du Mali repose dans les creux de ses mains qui ouvre les portes d’un grand destin.

  66. Bonne année 2016 à toutes et à tous.
    M. AAD, sachez que c’est parce que les maliens ont eu à connaître certains actes qu’ils l’ont porté à la tête du pays. Nous savons que le président de la république est homme digne et loyal. Il fera tout ce qu’il a promis de faire d’ici la fin de son mandat. 🙄 🙄 :mrgreen: :mrgreen:

  67. Monsieur le journaliste, une réelle volonté accompagne les actes d'Ibrahim Boubacar Keïta depuis bien avant qu'il ne soit président de la république. Cela depuis qu'il était Premier Ministre sous Alpha Oumar Konaré Je suis rassurée que c'est lui et seulement lui qui fera de cette nation ce que les citoyens souhaitent.

  68. L’année 2015 a été marquée par la signature d’un accord de paix au Mali. Le pays, sombré dans la crise depuis 2012, a connu un texte d paix en 2015. C’est une année qui restera gravée dans les mémoires des maliens pour toujours.

  69. La paix que doit apporter l’accord de paix issu du processus d’Alger est la seule chose qu’attendent actuellement tous les citoyens maliens. Nous sommes sans doute rassurés d’une paix. Cela grâce à la signature de l’accord d’Alger en 2015.

  70. Certes, l’accord de paix a été signé. Mais la paix n’est pas jusqu’à présent de retour dans notre pays. Nos concitoyens sont toujours dans les pays voisins comme des réfugiés.

  71. IBK est notre seul espoir. De la sorte où il a été porté à la tête de ce pays, nous ne pouvons compter que sur lui, seulement sur lui. Bonne chance à lui pour l’année 2016.

  72. IBK est notre seul espoir. De la sorte où il a été porté à la tête de ce pays, nous ne pouvons compter que sur lui, seulement sur lui. Bonne chance à lui pour l’année 2016.

  73. L’année 2016 sera une année de paix de tranquillité, de prospérité, de cohésion et de développement pour le Mali et le monde entier. Bonne et heureuse année 2016.

  74. Nous voulons la paix, la sécurité, la tranquillité et la réconciliation nationale. Nous avons bouclé l’année 2015, l’année qui a donné naissance à l’accord de paix issu des pourparlers d’Alger. Bonne chance à IBK pour la nouvelle année 2016.

  75. Ce sont, seulement, les détracteurs qui pensent que le bilan de la gestion du président de la république de l’année 2015 a été mitigé. Sinon aucun malien soucié de sa patrie et conscient des réalisations faites dans l’année 2015 trouvent que le président n’a absolument rien à se reprocher.

  76. Mes félicitations à Ibrahim Boubacar Keïta pour les réalisations qu’il a fait dans l’année 2015 dont la plus importante et la plus remarquable est la signature de l’accord de paix issu du processus d’Alger. Sans oublier de mentionner la relance économique, nous saluons la loi de programmation militaire.

Comments are closed.