Élections partielles : Le niet de de la jeunesse RPM

0

Le BN-UJ/RPM place sa totale confiance à la cour constitutionnelle, suite à l’arrêt rendu après les élections législatives de 2020. Pour les jeunes, « toute idée d’organiser des élections partielles ne saurait prospérer car n’ayant aucun fondement juridique ».

Au cours d’un point de presse, hier au siège du bureau national  de l’union des jeunes du Rassemblement pour le Mali considère qu’il ne saurait avoir de démocratie forte sans le respect et le maintien des institutions de la République.

« Que la remise en cause des institutions de la République constitue un frein pour la stabilisation du Mali en cours depuis 2012 et aussi un net recul pour la marche de notre démocratie chèrement acquise en mars 1991 » précise le communiqué.

La jeunesse du rpm rappelle : « qu’aucun individu seul ou une fraction du peuple ne peut s’arroger le droit de représenter tout le peuple malien comme le stipule l’article 26 de notre constitution ».

A cet effet, elle place sa totale confiance à la cour constitutionnelle, suite à l’arrêt rendu après les élections législatives de 2020, « A cet égard toute idée d’organiser des élections partielles ne saurait prospérer car n’ayant aucun fondement juridique ».

 

Les jeunes du parti au pouvoir  invitent les partis membres de la majorité présidentielle et toutes les autres forces vives de la nation à s’impliquer davantage pour la résolution rapide de la crise conformément aux dispositions légales.

 

Sidi THERA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here