Face aux questions brulantes de la nation : Le Parti Lumière pour l’Afrique fait ses propositions

1

Face à l’insécurité grandissante dans notre pays, le parti Lumière pour l’Afrique prône la création d’une plateforme sécuritaire regroupant tous les acteurs de la sécurité et de la défense dans notre pays, la clôture de toutes les casernes et la dotation de chaque région d’un hélicoptère de combat. Cette plateforme devrait se réussir tous les trimestres pour débattre de la situation sécuritaire du pays.

 

L’information a été donnée lors de la présentation des vœux du parti Lumière pour l’Afrique (PAL) par Seydou Diawara dit Martin, président du parti,  le dimanche 10 janvier 2015, en présence de plusieurs jeunes membres du parti.

 

À cette occasion, le président de PAL a lu une déclaration au nom de son parti. Dans laquelle, M. Diawara a touché du doigt beaucoup de maux du pays avant de proposer certaines solutions.

 

Après avoir dénoncé le dysfonctionnement dans le domaine de la sécurité, de l’emploi et la corruption grandissante, les militants de parti Lumière pour l’Afrique ont déclaré leur déception face à la gestion clanique du pays par le président IBK. Pour un changement de situation rapide, les militants de PAL, par la voix de leur président, ont proposé la création d’une plateforme sécuritaire regroupant tous les acteurs de la sécurité et de la défense dans notre pays.

 

Selon Seydou Diawara, cette plateforme doit être composée du ministre de la Sécurité intérieure, du ministre de la Défense, du procureur général, du chef d’état-major et les directeurs généraux de la gendarmerie et de la police. Cette plateforme devrait se réussir tous les trimestres pour débattre de la situation sécuritaire du pays et en rendre compte au président de la République. Pour M. Diawara, elle sera un moyen pour mieux recenser les problèmes sécuritaires et rendre compte à temps pour éviter à notre pays la débâcle de 2012.

 

En plus de cette demande, les militants de PAL ont recommandé aux autorités de tout mettre en œuvre pour la clôture immédiate de toutes les casernes militaires du pays et la dotation de chaque région et le district de Bamako d’un hélicoptère de combat. Le PAL demande également de faire Ségou la première région militaire du Mali.

 

Dans le domaine de l’emploi, ils recommandent la création des écoles agricoles pour permettre une reconversion des jeunes diplômes sans emplois, pour en faire des professeurs de ces écoles et centres de formation agricoles. De plus, les militants du parti Lumière pour l’Afrique proposent au gouvernement de mettre en œuvre de nouvelles réformes administratives, en créant de nouvelles structures pour résorber le chômage des jeunes.

 

Pour lutter contre la corruption, le PAL exhorte le président de la République à élargir les compétences du Vérificateur général, afin qu’il puisse transférer directement les dossiers des personnes impliquées dans des corruptions à la justice.

 

Face à la vie chère, M. Diawara et ses militants ont recommandé au président IBK, de tout mettre en œuvre pour la baisse des prix de l’eau, de l’électricité et des denrées de première nécessité. Ils se sont par ailleurs réjouis des visites du président de la République dans certaines régions de notre pays.

 

 Y. Doumbia

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.