Gouvernance : Les défis du nouveau gouvernement

74
Interview (presque) imaginaire : IBK : « Karim Keïta n’a pas d’avion ; mais s’il a les moyens de s’en procurer, pourquoi pas ? »

-Le Repère- Avec de nouvelles têtes ou pas, le président Ibrahim Boubacar Keïta n’a d’autre choix que celui d’assigner au gouvernement des résultats rapides. Le chef de l’Etat sait qu’il est face à une obligation de résultats à mi-mandat. L’urgence, c’est de corriger l’image d’un pouvoir incapable de renverser la courbe de la corruption, de sécuriser les citoyens où qu’ils se trouvent sur le territoire national. En clair, 2016 doit être l’année de tous les défis.

Mais la tâche ne sera pas facile pour le Premier ministre Modibo Keïta en qui le président Keïta a renouvelé sa confiance. Peu importe les hommes choisis, le chef du gouvernement doit relever le défi de la lutte contre la corruption. Lui qui est déjà enquiquiné par ses adversaires qui ont mis sur la place publique des faits mettant en cause sa réputation d’homme droit et incorruptible.

Il s’agira donc de donner aux citoyens l’image d’un gouvernement sérieusement engagé dans la lutte contre l’enrichissement illicite. Toute la question est de savoir comment le Premier ministre va s’y prendre pour qu’il n’y ait pas de nouveaux scandales de corruption à l’image des faits rapportés depuis la venue du président IBK au pouvoir en 2013. Rien ne montre que le Premier ministre sera à la hauteur, car les plus gros prédateurs présumés des deniers publics seraient des proches du chef de l’Etat, des personnalités difficiles à mettre à la porte.

L’autre difficulté pour soigner l’image de la gouvernance est celle de l’absence d’une culture de bonne gouvernance. C’est d’ailleurs à cause de cela que le Premier ministre lui-même n’a pas su voir venir l’embarrassante affaire de l’attribution de logements sociaux à des membres de sa famille. La clé du succès de la gouvernance sera donc l’aptitude du chef du gouvernement à montrer dans les faits que la moralité des hommes publics est une priorité.

Les gouvernants doivent aussi se battre sur le front de la stabilité du pays qui reste confronté à des menaces sérieuses sur le processus de paix. L’entrée des représentants des groupes armés du nord dans le gouvernement, peut rapidement apaiser les craintes récemment exprimées par ces derniers sur l’accord de paix d’Alger. Le processus de l’application de cet accord est en effet la nouvelle pomme de discorde que même Hervé Ladsous, le représentant spécial de secrétaire général de l’ONU, a évoquée en début de janvier 2016.

Un partage des pouvoirs au niveau de l’exécutif est en tout cas la meilleure façon d’accélérer le cantonnement des groupes armés signataires de l’accord de paix. La réussite de la démobilisation des ex-combattants dépendra de l’efficacité de la lutte contre le terrorisme dans le nord du Mali où les groupes djihadistes se sont fondus dans la population depuis l’intervention des forces françaises en janvier 2013.

Et l’année qui vient de commencer est un tournant décisif dans la politique sécuritaire du régime IBK qui n’aura fait jusqu’ici aucun progrès dans la traque des islamistes continuant à semer la mort.

Après 2016, c’est presque l’heure du bilan, le pouvoir n’ayant qu’une année à travailler avant l’année électorale, celle de la présidentielle de 2018. En matière sécuritaire, la réalisation de l’objectif d’équipements doit impérativement être visible après temps de turbulence dans la gouvernance.

En outre, les Maliens attendent du pouvoir un peu plus de rigueur, d’orthodoxie dans la gestion des affaires publiques. Cela s’explique par la multiplication des alertes citoyennes sur des problèmes comme le triste sort des hôpitaux du pays. Hormis les surveillances exercées par l’opposition qui a sans cesse dénoncé les tares du pouvoir, les Maliens semblent être engagé ainsi dans une bataille de longue haleine pour que rien ne soit comme avant. Autre défi, l’organisation des élections communales sans cesse reportées pour des raisons d’insécurité notamment.

Fakoro Traoré

Le REPERE

 

PARTAGER

74 COMMENTAIRES

  1. En tout cas ce nouveau gouvernement ne doit pas être comme les précédents. Les maliens aspirent au changement, il est temps que le chef de l’Etat et son premier Ministre agissent dans l’intérêt du peuple.

  2. Le premier Ministre Modibo Keita doit comprendre qu’on a fini avec le mi-mandat d’IBK. Alors, c’est le moment de se donner au travail, car bientôt ce mandat prendra fin. C’est le moment opportun de se rattraper avec ce nouveau gouvernement.

  3. C’est vrai que la bonne nuit se sent depuis le crépuscule, mais la patience aussi est un chemin d’or. Même après deux ans de gestion peu raffiné, à mon humble avis rien ne nous empêche d’attendre et espéré encore.

  4. Nous avons tous intérêt à que ce nouveau gouvernement soit prometteur. Car j’avoue que les maliens ne sont pas prêt à voter encore de nouveau pour le président IBK tant qu’il ne pose pas des actes concret. Conseil s’un citoyen lambda. 😳 😳 😳 🙄 🙄 🙄

  5. N’oublions pas que le chef de l’Etat a été à 77 % par nous les citoyens lambda, quoi qu’il en soit nous devons le soutenir jusqu’à la fin de son quinquennat. A présent, c’est à lui et son premier Ministre de sortir les vraies cartes sur la table.

  6. Nous ne doutons pas de la compétence du président de la République et son gouvernement. Par contre, ils doivent affirmés leur autorité, sinon ce pays risquera fort de s’engouffrer dans la boue.

  7. Nous ne doutons pas de la compétence du président de la République et son gouvernement. Par contre, ils doivent affirmés leur autorité, sinon ce pays risquera fort de s’engouffrer dans la boue.

  8. Le peuple ne peut jamais se sentir trahi, au cas où le président de la République accepte de changer de méthode enfin de combler les attentes des maliens. Ces dernières années furent certes difficiles, maintenant il doit tout faire pour redonner une image acceptable au Mali.

  9. Même si nous savons tous qu’IBK et son gouvernement font tout leur possible pour sauver le Mali. Il suffit juste que nous comprenons qu’au bout de deux ans le Mali ne peut complètement sortir de son trou. Il faut du temps, il a encore deux ans et demi devant lui pour donner un résultat satisfaisant.

  10. Le président de la République n’a pas besoin de dire aux maliens d’être patient, nous savons tous que le Mali est entouré de ses ennemis. Il est évident que les maliens souffrent de plus en plus depuis 2012 jusqu’à nos jours, nos gouvernants aussi doivent prendre les choses en main.

  11. Il y’a des tas de défis qui attendent le PM et son gouvernement, c’est le moment de se mettre à l’œuvre. Prouvez au peuple malien qu’il peut compter sur le chef de l’Etat en second tour.

  12. Des défis attendent le nouveau gouvernement. Ce n'est pas du tout une chose aisée de gouverner un pays qui traverse une crise depuis plus de trois (3) ans. Mais comme l'on a coutume de le dire "vouloir c'est pouvoir".

  13. Il est sans nul doute clair que des défis attendent le tout nouveau gouvernement de Modibo Keïta. Notre pays est coincé jusqu’au mur. Donc j’invite les nouveaux ministres ayant fait leur rentrée dans le gouvernement à faire preuve de détermination et d’engagement dans leurs actes.

  14. Les défis prioritaires qui attendent nos très chers nouveaux ministres sont entre autre la paix, la réconciliation nationale, la reconstruction, la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption, la délinquance financière, j’en passe.

  15. Le plus grand défi qui attend le nouveau gouvernement est la mise en œuvre de l’accord issu du processus d’Alger suite à de longues séries de discussions inter maliennes. Nous sommes impatients d’accueillir la paix et la quiétude que nous avons perdues depuis 2012.

  16. La paix et la réconciliation nationale sont les défis prioritaires qui attendent le nouveau gouvernement de Modibo Keïta avec des attaques terroristes en multitudes partout dans le pays, du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest.

  17. Nous savons que c’est un grand défi qui attend le nouvel attelage gouvernemental formé le vendredi passé par le premier ministre. Mais le plus important est la mise en œuvre de l’accord de paix. En ce sens, le gouvernement le gouvernement vient de poser un acte en faveur du retour de la paix. Il s’agit du deuxième comité mise en place et présidé par le premier ministre en personne.

  18. Le nouveau gouvernement sera à la hauteur des attentes de la population. Ce gouvernement ne gouvernera pas de la même sorte que les autres. Le président de la république veut coûte que coûte mettre un terme à la crise multidimensionnelle et cela à tout prix.

  19. Le tout nouveau gouvernement doit être celui qui nous conduira à la paix, à la réconciliation nationale, à la reconstruction du pays et à un développement équilibré de toutes les régions du nord, comme voulu par l’accord d’Alger.

  20. Tous les gouvernements ont fait et font face aux critiques, dénonciations et aux offensives des adversaires du Président IBK, qui rivalisent pour la conquête du pouvoir en 2018. Cela est une chose à laquelle les nouveaux ministres sont prêts à ne pas prêter attention dans leur gestion.

  21. Les attentes des maliens ne sont pas toutes comblées. C’est au nouveau gouvernement de combler le reste de ces attentes. Le plus important est le retour de la paix que nous attendons avec impatience depuis plus de deux ans.

  22. Les affamés du pouvoir sont priés de ne pas trop se donner aux critiques, dénonciations et autres attaques contre ce nouveau gouvernement. Nous devons tous accompagner ces ministres pour que la paix règne dans ce pays.

  23. Monsieur le journaliste, vous croyez impressionner les gens peut-être avec ces informations venues du grand marché, là où on dit tout et n’importe quoi à la fois !!! Vous rêvez en plein midi !!!

  24. Laissez-nous tranquille avec les bêtises qui vous servent d’article, trouvez-vous une autre occupation et laissez le journalisme, ce n’est pas votre métier mon cher !!!

  25. Il est temps que nous prenons conscience de la gravité de la situation et que nous arrêtons de faire de la diffamation cher journaliste, il est temps que nous nous donnons la main, que nous allons dans le même sens que ça soit les journalistes, l’opposition et le régime en place, et que vous arrêtez de nous emmerder !!!

  26. Nous n’avons absolument pas besoin de vos conneries en ce moment précis, la population n’a pas besoin d’être plus agitée que cela !!! Donc s’il vous plait, gardez vos remarques pour vous même !!!

  27. Ces journalistes de *** nous portent la poissent à chaque fois, nous ne pouvons jamais être tranquille dans ce pays !!! Tous les maliens cherchent une porte de sortie, pourquoi voulez-vous faire perdre espoir aux gens ?

  28. Ces journalistes de *** ne vont jamais nous laisser tranquille dans ce pays, ils sont toujours là à envenimer les situations et à dire du n’importe quoi !!!

  29. Je ne comprends vraiment pas les journalistes maliens, pourquoi s’acharnent autant sur le président de la république et son gouvernement, ils ne vous ont absolument rien fait !!!

  30. Les journalistes maliens ne se lasseront jamais de vouloir créer une sorte de tension entre le gouvernement et la population tous les jours !!! Ce qui m’étonne le plus, est qu’ils font cela sans raison valable !!!

  31. Nous n’avons que faire de vos diffamations dans ce pays, vous nous la cassez les oreilles chaque jour que DIEU fait !!! Nous en avons marre d’écouter vos conneries tous les jours !!!

  32. Ces journalistes sont un vrai tas de *** dans ce pays, des journalistes qui ne sont même pas capable de nous donner de bonnes informations en temps réel, ils ne savent que dire du mal du régime et de son entourage !!!

  33. Bocary Treta, ce Benoko LION de la Daba en pays Senoufo et Bamanan et Igor Diarra qui viennent de prendre la porte étaient les caciques du pouvoir IBK.

  34. Dr Treta a déjà rempli sa poché le reste n’engage que le peuple ce pays est devenu une vache à laitière

  35. Un ministre est toujours en équilibre entre un cliché et une indiscrétion.
    C’est ce qui fait la valeur de Modibo et IBK

  36. En Dieu rien n’est possible avec la volonté. Connaissant le premier ministre pour son dévouement et son abnégation pour le travail, je pense qu’il relèvera les défis majeurs qui l’attendent avec le soutien et le concours de tous. Il faut que la nouvelle équipe gouvernement s’investisse davantage pour redonner espoir ua peuple Malien.

  37. Je pense que tous les ministres sortants qui sont menés de près ou de loin d’un quelconque scandale financier répondront devant la justice. Il n’y a pas donc de soucis à se faire.

  38. Pour ma part, connaissant le premier ministre pour sa grande loyauté et son amour pour la patrie, il relèvera avec son équipe les défis qui sont les leur. Mais cela est possible que si nous laissons nos différends de côtés et privilégier l’amour de la patrie par dessus tout. Je souhaite bonne chance à la nouvelle équipe en qui je fonde beaucoup d’espoir pour l’avenir du pays.

  39. Certes, les défis sont nombreux et difficiles. Mais, avec la volonté rien n’est possible. Cette nouvelle équipe a plus que besoin du concours de tous pour relever les défis. Il suffit d’y croire et accompagner les acteurs.

  40. C’est indéniable que la nouvelle équipe sera confrontée au coup de foudre de l’opposition. Si l’opposition joue son rôle convenablement, je pense que cela sera un appui considérable pour le renouveau du Mali sans faire de recours à la calomnie et à la diffamation pour arriver à leurs fins.

  41. Je pense qu’il faut féliciter et encourager le premier ministre avec son ancienne équipe pour certains défis relevés durant une année de gestion. Pour ce faire, le président lui a renouvelé sa confiance pour conduire la nouvelle équipe gouvernementale. Au vue de ces performances en an de gestion, je sais qu’avec le concours de tous, MP MODIBO sera relevé les défis majeurs pour un Mali nouveau.

  42. A mon avis, c’est un nouveau virage qui vient d’être abordé dans la mise en oeuvre de l’accord de paix à travers cette nouvelle équipe gouvernementale. J’ai foi qu’elle sera à la hauteur de toutes nos attentes. Bon vent à vous.

  43. Le remaniement tant attendu est effectif. Il reste maintenant à soutenir et à encourager cette nouvelle équipe pour être à la hauteur des défis qui l’attendent. Le faisant, c’est le Mali qui gagne. Bonne chance à celle-ci…

  44. Toute la population Malienne attend beaucoup de cette nouvelle équipe gouvernementale. Je pense qu’avec le concours et les encouragements de tous, elle relèvera le challenge. Bonne chance à vous !

  45. Pour ma part, je pense que les critiques, dénonciations et offensives des adversaires du Président IBK, le nouveau gouvernement sera toujours servi. On peut critiquer, mais que cela soit fait de façon objective. Parce que nous constatons que l’opposition est experte en calomnie et en diffamation au lieu de faire des propositions concrètes. Je souhaite vivement que celle-ci accompagne le gouvernement pour relever les défis. Ainsi, c’est le Mali qui gagnerait.

  46. Cher journaliste soyons positifs dans nos actes et nos actions.je crois en IBK , à la refondation malienne et au 1er ministre qui s’attelle pour le mali.

  47. Notre premier ministre affirme que le gouvernement agit pour le bonheur du peuple malien .Le pm est à encourager et à féliciter pour son boulot qu’il fait avec amour pour le Mali.

  48. Nous encourageons le Pm dans ces 1 ans de dur labeur et de sérieux au service de la nation Malienne .
    En un mot qu’il sache que le Mali est fier de lui et lui souhaite assez de courage .

  49. Modibo devait être reconduit car il est le parrain des accords de paix donc c’est lui peut mener à bien les discussions avec les groupes armés pour trouver un terrain d’entente pacifique pour le bonheur de tous.
    Ce monsieur est à féliciter et encourager pour son travail et je peux l’affirmer que le président ne s’est pas trompé de personnes

  50. Depuis qu’il est là en tant qu’homme de finance et sous sa gouvernement, a pu assainir notre économie. Cela a été apprécié par les institutions financières et nous a rapporté une aide de la part du FMI.
    Comme l’a dit le président lui même, le meilleur reste à venir car cette année 2016, tous les défis seront relevés

  51. Les président IBK et son premier ministre savent les grandes attentes des populations maliennes et sont engagés à les satisfaire avec ce nouveau gouvernement.
    C’est pour cette raison qu’ils se sont appuyés sur des personnes dignes de foi et ont laissé partir ceux qui pouvaient constituer une entrave à la réalisations des objectifs qu’ils se sont assignés pour le birn être des maliens.

  52. Le défis qui attend le PM et son équipe est grand mais connaissant la compétence et le dévouement de cet homme, je pense que rien pourra l’empêcher d’atteindre son objectif. Le Mali vous porte une confiance aveugle

  53. Tous les ministres déchus qui seront cités dans un scandale financiers vont évidemment répondre devant les autorités compétentes. Les détournements et la corruption sont l’un des combats du président IBK donc il ne saura toléré de telle chose qui nuirait son pouvoir

  54. La nouvelle équipe du PM Modibo pourra relever le grand défis qui leur attend. Ils ont été nommé parce qu’ils portent la confiance du président et ils ne sauraient ébranler cette confiance par un mauvais rendement.

  55. Tout ce que le PM Modibo a pu réaliser avec le président IBK en un an doit rassurer les maliens.
    En effet en seulement une année à la tête du gouvernement,ce monsieur a réussi relever des défis très importants qui ont permis à notre pays faire surface.
    Nous lui souhaitons bonne chance avec ce nouveau gouvernement.

  56. Dans tous les cas nous savons que les opposants véreux ne cesseront jamais de critiquer la politique du président IBK et de sont Premier Ministre.
    Mais les maliens qui ont un peu de bon sens savent que c’est une équipe qui fera tout pour donner une meilleure vie aux maliens.
    Bonne chance à vous…

  57. Le Premier Ministre Modibo Kéïta est conscient de l’immensité de la tâche qui lui incombe et je suis certains que tous les membre du gouvernement en sont instruits pour que toutes les forces convergent vers un seul et même objectif pour le développement de notre pays…

  58. Le PM Modibo est un homme d’expérience.
    A ce titre nous avons confiance en lui et en ses choix pour conduire notre pays vers un avenir plus radieux pour le bonheur de tous les maliens.

  59. Vu ce que le PM Modibo a comme bilan,nous pensons que ce nouveau gouvernement est sur la même lancée pour sortir le pays du trou.
    En effet,nous avons constaté avec joie que le bilan de l’année 2015 a été largement positif et cela est à mettre aussi à l’actif du PM et de son gouvernement et cela nous donne confiance pour l’avenir.

  60. Nous savons que les défis qui attendent ce nouveau gouvernement sont énormes.
    Mais connaissant l’expérience du PM et son acharnement au travail,nous sommes certains que ces problèmes connaitront tous une solution pour le bonheur des maliens.

  61. Le président IBK a fait confiance au premier ministre Modibo Kéïta et nous savons très bien que c’est en connaissance de causes.
    Nous savons aussi que cet homme et son gouvernement sont capables des relever tous le défis qui les attendent.

  62. Le premier ministre Modibo a déjà fait ses preuves à travers tout ce qu’il a fait avec le gouvernement précédent.
    Il est aussi conscient de ce qui l’attend comme défis et nous le savons à la hauteur pour nous donner entière satisfaction.
    Bonne chance à lui et à son gouvernement.

  63. De grands défis attendent le premier ministre Modibo et son équipe gouvernementale. Partant de la réunification du pays à la réduction de la pauvreté en passant par la lutte contre la corruption.
    Les défis sont énormes mais je crois que si le premier ministre bénéficie du concours de toutes les personnalités de ce pays et des membres de son gouvernement; il pourra atteindre ces objectifs.
    Au delà du conseil des ministres il peut même établir un cadre où les ministres communiqueront avec les populations sur leurs activités afin que le peuple soit imprégné du travail qui est fait et donner son appréciation et préconiser des solutions.

  64. Le premier ministre Modibo et son gouvernement ont devoir de résultats et je crois qu’ils ne décevront pas le peuple. Nous devons savoir aussi qu’il n’est pas très aisé de reconstruire un pays qui sort d’une crise multidimensionnelle et multi-sectorielle. Mais avec la vision qu’il a pour le pays il doit pouvoir y arriver et on doit croire en lui. La résolution des problèmes de notre pays passe aussi par la mise en œuvre de l’accord de paix pour lequel un comité de suivi national vient d’être mis en place et dégagera les voies et moyens pour que celui-ci ( l’accord de paix) ne connaisse plus de blocages afin que nous ayons la paix, socle du développement. 😛

  65. Le premier ministre Modibo kéïta est un grand homme qui connait les aspirations des populations de ce pays car ayant servi dans plusieurs domaines et pendant de longues années. Son programme montre qu’il a une belle optique de développement pour pays. Mais celui-ci ne semble pas depuis un certain bénéficier de l’aider politique de certains membres du gouvernement et de certaines personnes véreuses qui veulent toujours marquer sa gestion du sceau de l’échec à travers des campagnes de dénigrements et de désinformation à son endroit ce qui n’est pas du tout normal pour un pays qui sort de crise et qui a besoin de la compétence de tous ses fils.
    Nous devons donc l’aider avec le président IBK à apporter d’abord la paix, la justice dans notre pays et l’essor économique que nous attendons tous. 🙄

  66. *La touche particulière du PM dans l’Accord
    *La situation dans le Nord, une priorité
    *La nécessité de mettre l’Accord en oeuvre
    *La mobilisation des PTF pour la reconstruction du Nord
    *La reforme de l’armée et du secteur de la sécurité
    *L’amélioration de la situation macroéconomique
    *La lutte contre la corruption comme cheval de bataille
    *15% du budget pour booster l’agriculture
    TOUS CES GRANDS POINTS DU PROGRAMME DE SOCIÉTÉ DU PREMIER MINISTRE MODIBO KEITA MONTRENT D’ABORD SON DÉVOUEMENT POUR NOTRE PAYS ET CEUX-CI S’ILS ONT RÉALISÉS PERMETTRONT L’ÉMERGENCE D’UNE SOCIÉTÉ NOUVELLE CAR RIEN NE PEUT SE FAIRE D’ABORD SANS PAIX; IL S’Y EST INVESTI ET CONTINUE TOUJOURS. ENSUITE LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET UNE JUSTICE ÉQUITABLE LIBRE ET TRANSPARENTE GAGE D’UNE SOCIÉTÉ ÉQUILIBRÉE.
    L’AGRICULTURE UN DES POUMONS DE NOTRE ÉCONOMIE OU 15% DU BUDGET EST ACCORDE CONTRAIREMENT AUX AUTRES PAYS DE L’ESPACE UEMOA OU CE N’EST QUE 10% DES BUDGETS QUI EST ACCORDE A CE SECTEUR. L’AMÉLIORATION DE LA SITUATION MACRO-ECONOMIQUE AVEC UN IMPACT SUR LA POCHE DU CITOYEN.
    ET ENFIN LA SÉCURITÉ DES BIENS ET DES PERSONNES QUI EST UN GAGE DE DÉVELOPPEMENT CAR LES POPULATIONS VAQUENT TRANQUILLEMENT A LEURS OCCUPATIONS ET BÉNÉFICIENT DE LEURS ACQUIS.
    SOUTENONS DONC LE PREMIER MINISTRE POUR QU’IL PUISSE RÉALISER CETTE GRANDE AMBITION POUR UN MALI PROSPÈRE.

  67. Le premier ministre Modibo est un homme sage et intègre d’où la confiance à lui accordé par le président IBK. Je crois sincèrement que si le peuple tout entier et les membres du gouvernement l’accompagnent dans la vision qu’il a pour notre pays; celui-ci sortira très bientôt dans la situation peu satisfaisantes dans lequel il se trouve. La question du développement du pays n’est pas une question de parti politique mais de vision et le premier ministre en a une bonne pour notre pays. Soutenons ses actions et celles du président IBK pour le bien-être de notre pays et par ricochet du notre en tant que population.

  68. Je crois que les prérogatives pour qu’un pays puisse se développer sont d’abord la paix et la stabilité politique et je crois que nos plus hautes autorités à savoir le président de la république et le premier ministre en sont conscientes et feront tout pour mettre en œuvre l’accord de paix pour que le pays soit réunifié, sécurisé dans son ensemble afin que le développement réel puisse être amorcé.
    Aussi, on peut remarquer qu’il y a eu quelques avancées malgré tous les problèmes que le pays à connu.

  69. “Rien ne montre que le Premier ministre sera à la hauteur, car les plus gros prédateurs présumés des deniers publics seraient des proches du chef de l’Etat, des personnalités difficiles à mettre à la porte.”
    👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿
    Je pense que les personnes qui pensent cela ne connaissent pas encore le président IBK.
    Le cas Tréta et Igor devraient servir d’exemple pour prévenir tous ceux que compteraient sur un éventuel soutien du président IBK pour commettre des actes de détournement.

  70. Le mali aura toujours des hommes forts pour mener à bien sa destinée.
    Vive MODIBO KEïTA
    Vive IBK
    Vive la république du mali forte de ses hommes ! 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉

  71. Merci Modibo pour tous les services rendus et sinon que tu continues de rendre à la nation malienne à travers les différentes fonctions que tu as occupées.
    Le peuple malien te le revaudra à jamais !
    Nous sommes fiers de toi et attendons qu’avec le président IBK, vous puissiez apporter le bonheur au peuple Malien qui a trop souffert de l’adversité. 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛

  72. Les Maliens devraient se donner la main pour bâtir ensemble le Mali.
    Comme dit un célèbre adage que l’union fait la force.
    Compte tenu de la devise du Mali, un peuple, un but ; une foi, les Maliens sont tous les mêmes alors donnons-nous la main pour renforcer cette devise et faire renaître le pays qui a trop souffert.
    Vive le développement, Vive le peuple malien; Vive le président IBK

    • Hummm?
      🙄 🙄 🙄 , avant ce la la duchesse il est capital qu’ils se changent eux mêmes , nos dirigeants et recoudre les files qu’ils ont eux mêmes coupés
      😉 .

  73. Notre pays a accumulé des difficultés de tous ordres pendant plusieurs années mais des personnes à l’expérience et à la sagesse reconnue de tous comme le président IBK et le premier ministre Modibo sont les mieux indiquées pour pour nous sortir de cette situation. Il sont sur la bonne voie. Nous devons être patient et attendre qu’ils finissent le travail qu’ils ont commencé.

Comments are closed.