La Codem de Poulo perd un précieux député

0

Il s’agit notamment du charismatique parlementaire élu à Koro, Djibi DIARRA. Membre du bureau depuis plus d’un an pour le compte de la Codem, le Secrétaire parlementaire n’a pas résisté à la vague déclenchée au sein de son parti par le vice-président Hadi Niangadou, qui avait démissionné de leur ancienne famille commune pour créer l’APM. L’honorable Djibi DIARRA rejoint ainsi son collègue Boulkassoum Touré jusqu’alors le seul et unique député ayant abandonné le navire Codem dans la foulée de la polémique créée par le renoncement à la présidentielle au profit d’IBK. Mais la différence entre les deux députés démissionnaires de la Codem réside dans le fait que le nouvel arrivant à le MPM éprouvera bien du mal à déraciner le Parti de Housseini Amion Guindo dans un milieu où l’appartement politique repose sur l’appartenance politique. Le nouveau prestigieux militant du MPM peut lui assurer des embryons à Koro et même faire virer des structures locales entières, mais transvaser le contenu de la Codem vers sa nouvelle famille politique est un défi quasi insurmontable.

Algabass Ag Intalla passe la main à Ould Sidatt

Algabass Ag Intalla, leader de la délégation islamiste Ansar Dine qui a rencontré le président burkinabé, le 6 novembre 2012, à Ouagadougou
© AFP

L’instance dirigeante de la Coordination des Mouvements de l’Azawad est sur le point de changer de main. C’est l’un des épisodes marquants des prochaines assises de la CMA annoncées pour la semaine prochaine et dont les préparatifs vont bon train. Très à cheval sur ses principes de présidence tournante, les délégués de la CMA vont actée le transfert de sa plus haute responsabilité et des pouvoirs de signature à un certain Ould Sidatt. Il s’agit, comme on s’en doute, du représentant du MAA séparatiste à la CMA, le même auquel il est revenu la tâche historique d’apposer sa signature à l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Il recevra le témoin du représentant d’Ansar Dine, Algabass Ag Intalla. Sauf qu’une passation de main au sein du mouvement séparatiste ne peut entraîner qu’un changement de style mais jamais un bouleversement substantiel des obstacles qui jonchent le chemin de la mise en œuvre de l’Accord.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here