Le CDR de Ras Bath face à la presse : Le Collectif annonce la fin de son accord politique avec l’URD et sa non-participation aux législatives à venir

0

Le Collectif pour la Défense de la République a organisé une conférence de presse, hier à la Maison de la presse, animée par son porte-parole Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath. L’objectif de ladite conférence était d’informer l’opinion nationale et internationale sur la participation du CDR à l’élection présidentielle de 2018 et la fin de son accord politique avec le parti URD. Les coordinateurs des régions de Sikasso, Kayes, Ségou, Mopti et de la France ont honoré la rencontre de de leur présence.

L’accord politique qui unissait le CDR et le candidat Soumaila Cissé pour l’élection présidentielle de 2018 a pris fin depuis l’investiture du président IBK le 04 septembre. Cette information nous est parvenue hier au cours d’une conférence de presse animée par le porte-parole du collectif. Après le processus électoral le CDR retourne à son statut originel pour continuer le combat pour la démocratie, a précisé le chroniqueur.

Selon le « Guide » appellation de Ras Bath par ses compagnons du CDR, après la proclamation définitive des résultats du 2ème tour le lundi 20 août par la Cour Constitutionnelle, le comité scientifique du CDR, conformément à son mandat, s’est réuni  le jeudi 23 août pour évaluer la participation du CDR à cette élection et analyser le rôle  des structures chargées des élections au Mali (le ministère de l’Administration Territoriale, la Délégation Générale aux Elections, la Commission électorale Nationale Indépendante et la Cour Constitutionnelle).

Suite à l’analyse du comité scientifique, le CDR remercie l’ensemble des militants du CDR pour leur engagement républicain et inconditionnel.

Pour le chroniqueur, ce fut un honneur et une fierté pour eux de soutenir le candidat le candidat Soumaila Cissé. Le CDR remercie le candidat pour la pertinence de son programme, son sens élevé de responsabilité et son statut d’homme d’État dont le Mali a besoin ainsi bien que tous les militants de l’URD et la coalition « Ensemble Restaurons l’Espoir’ » pour leur détermination constante dans le combat pour le Mali.

« L’Investiture de M. Ibrahim Boubacar Keita, le 04 septembre, par la Cour Suprême, malgré les irrégularités graves qui ont émaillé ces élections : bourrage des urnes, achat de conscience, tripatouillage des résultats… met fin au processus électoral selon les lois maliennes. Par conséquent, met fin à l’accord politique conclu entre le CDR et le Candidat de l’URD, M. Soumaila Cissé. A cet effet, le CDR annonce le retour à son statut originel et à ses activités de société civile », a déclaré le Ras Bath.

Poursuivant son allocution, il a rappelé que le CDR prend acte de la proclamation de M. Ibrahim Boubacar Keita comme président de la République du Mali.

Par ailleurs, le CDR se joint aux actions juridiques initiées par les candidats réunis autour de Soumaila Cissé et le parti SADI contre les membres de la Cour Constitutionnelle pour forfaiture devant la Cour Suprême et la Cour de justice de la CEDEAO, ajoute-t-il.

En ce qui concerne les élections législatives, le CDR annonce sa non-participation auxdites élections annoncées par le gouvernement pour les mois d’octobre et novembre 2018. Pour Ras Bath, tant que les élections seront organisées par Ag Erlaf sur la base du fichier aux versions multiples et surveillées dans des zones du nord et du centre par des groupes armés, les résultats sont connus d’avance. Pour lui, Ag Erlaf est l’acteur principal de la fraude et du vol. IBK nous a promis en 2013 que plus de fraude aux élections, mais il est venu trouver un système de fraude et il en a en profité, dénonce-t-il.

Avant de conclure, il a dévoilé la nouvelle mission de Monsieur AG Erlaf, celle de produire 100 députés aux législatives prochaines pour le parti RPM.

Oumar SANOGO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here