Le député Mamadou Diarrassouba à ses camarades du RPM : «Mettons le Mali au-dessus de toutes considérations partisanes, l’entente et la cohésion sont gages de développement durable »

0

La Fédération régionale du Rassemblement pour le Mali (RPM) de Koulikoro présidée par l’honorable Mamadou Diarrassouba a tenu, le dimanche 16 juin 2019, à la Chambre de commerce et d’industrie de Koulikoro, sa 6ème conférence sur la vie du parti et sur la situation nationale du pays. Au cours de cette rencontre politique, le député Mamadou Diarrassouba a invité ses camarades du RPM à mettre «le Mali au-dessus de toutes considérations partisanes et disons-nous que seules, l’entente et la cohésion sont gages de développement durable ».

Plusieurs responsables du parti RPM ont pris part à cette 6ème conférence de la Fédération régionale du RPM de Koulikoro. Outre, le président de ladite fédération, l’honorable Mamadou Diarrassouba, secrétaire à l’organisation du bureau politique national du RPM, 1er questeur de l’Assemblée nationale du Mali, on notait la présence des vice-présidents du parti comme Nancoma Keïta et Issaka Sidibé, le ministre Mahamadou Famanta, secrétaire général de la section RPM de Koulikoro, des militants et sympathisants du parti au pouvoir. Dans ses mots de bienvenue, le secrétaire général adjoint de la section RPM de Koulikoro, Karamoko Camara a fait savoir que le cercle de Koulikoro compte 09 communes dont une urbaine. « Le parti est implanté dans tout le cercle avec une Section, une Section UF-RPM, une Section UJ RPM, 12 sous Sections, 429 comités. Ces structures sont animées par des hommes et des femmes engagés et dévoués pour faire du Parti Rpm la 1ère force politique du cercle », a-t-il dit. Pour sa part, le président de la fédération régionale RPM de Koulikoro, Mamadou Diarrassouba s’est réjouit de la nomination de ses camarades (Mahamadou Famanta, Adama Sangaré) au gouvernement. Avant d’inviter les membres du parti à accompagner le gouvernement malien dans l’organisation du dialogue politique inclusif. « Camarades, vous ne devrez pas vous offusquer quand vous verrez vos ministres avec des camarades militants d’autres partis ou des personnes sans parti qui vous ont combattus, insultés lors des consultations électorales. Mettons le Mali au-dessus de toutes ces considérations partisanes et disons-nous que seules, l’entente et la cohésion sont gages de développement durable », a-t-il dit. Selon Mamadou Diarrassouba, le parti RPM est le plus implanté sur le territoire national avec 54 Députés, plus de 2000 conseillers communaux et 200 maires. « La Fédération régionale de Koulikoro se place en tête aujourd’hui avec près 500 conseillers, 45 maires et 10 députés », a déclaré le président de la Fédération régionale du RPM de Koulikoro, Mamadou Diarrassouba. Au regard de ces résultats engrangés, il a invité ses camarades du RPM à lutter contre le découragement, contre l’abandon du projet de société du RPM. A l’en croire, les querelles de positionnement commencent à s’ouvrir au sein du parti. « C’est pourquoi j’invite le Président fondateur, Président de la République à s’occuper de son parti, car ceux avec lesquels nous travaillons aujourd’hui sont provisoirement nos amis. A la moindre secousse, certains n’hésiteront pas un seul instant à brandir la menace du retrait ou se mettre en groupe pour lutter contre le RPM et le faire croire qu’ils le soutiennent. Camarades militants du RPM, nous avons la force et les moyens de faire du RPM d’aujourd’hui un RPM fort, solide et uni. Cela se réalise impérativement en passant par la cohésion et l’ouverture. Brisons le carcan actuel de la peur et construisons un RPM d’avenir, prêt à affronter tous les défis de l’heure, un RPM où chaque militant aura un sens élevé de patriotisme et du militantisme ; un RPM battit sur l’acceptation de l’autre ; Un RPM où nul ne fera l’objet de discrimination par rapport à son adhésion au parti ; Un RPM où les militants se reconnaitront aux valeurs et principes », a souligné l’honorable Diarrassouba. Par sa voix, la Fédération RPM de Koulikoro a félicité le Gouvernement pour la signature de l’accord politique de gouvernance qui a permis de mettre en place un Gouvernement de mission. « Le Dialogue politique dans lequel le Président IBK s’est inscrit nous oblige en notre qualité de parti au pouvoir à resserrer les rangs afin de constituer une force politique pour la stabilité des institutions et des acquis démocratiques », a-t-il dit. Quant au vice-président du RPM, Nancoma Keïta et le président de l’Assemblée nationale, l’honorable Issaka Sidibé, ils ont invité les membres du parti Rpm à faire preuve de courage pour le rayonnement du parti et pour le bien du Mali. Au cours des débats, l’insécurité qui mine le Mali a été au centre des préoccupations. A la fin des travaux, il a été recommandé aux membres du RPM à mettre en place, non seulement,  des comités viables et crédibles, mais aussi, à faire la promotion et l’employabilité des jeunes.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here