Le FSD s’oppose à la prorogation et à la révision constitutionnelle : Les raisons du rejet ne sont-elles pas politiques ?

0

Après le départ du principal animateur de l’Opposition, à savoir TiébiléDramé, le Front pour la sauvegarde de la Démocratie, FSD, cherche un second souffle. SoumailaCissé et ses amis tentent de sortir la tête de l’eau pour marquer leur territoire. Le jeudi 13 juin 2019, ils ont animé une conférence de presse pour se prononcer sur les grandes questions du moment. Au menu de leur rencontre avec les journalistes, il y avait l’accord politique de gouvernance, la prorogation du mandat des députés, le dialogue politique inclusif et la révision constitutionnelle. Unanimement, ils se disent opposés à toute prorogation du mandat des députés, à la révision de la Constitution, mais favorables au dialogue politique inclusif. Les raisons du rejet ne sont-elles pas politiques ?

 

Le FSD fait du Dialogue politique inclusif le préalable à toute autre action d’où son refus d’avaler la couleuvre du gouvernement de proroger le mandat des députés. SoumailaCissé, Président du FSD et ses amis  ont, au cours de leur première conférence depuis la mise en place du Gouvernement dit de mission, dénoncé également la manière cavalière du Président de la République et de son gouvernement qui ont  décidé de façon unilatérale et en violation de leurs engagements de la prorogation du mandat des députés à un an. Ils se sont indignés du mépris dont ils font l’objet de la part du régime. Ce fut le cas de l’Accord politique de gouvernance et c’est encore le cas de la prorogation du mandat des députés.

Désormais, le spectre du rejet plane  sur toutes les activités initiées par le gouvernement de mission. Ne va-t-on pas assister à partir du 30 juin, date d’expiration du mandat prorogé des députés,  à la résistance, voir la mise en place d’un autre ANTE A BANA ? La question mérite d’être posée, car en plus de l’Opposition, certaines organisations de la société civile sont également en train de s’organiser pour s’opposer à ces deux initiatives. Malgré les griefs avancés, le FSD n’aura-t-il pas tort de rejeter la prorogation du mandat  s’il n’a aucune autre alternative à proposer, surtout que ses députés seraient favorables à cette option ?

Les leaders frontistes étant  arrivés à la conclusion que le Mali n’est pas un pays normal, il serait illogique, malgré tous les errements constatés du côté du régime IBK, de rejeter la Prorogation du mandat  qui, du reste, est la meilleure des trois options qui s’offrent au Mali. La gouvernance par ordonnance ou encore la Constituante seraient suicidaires pour notre démocratie. Par contre ce que SoumailaCissé et ses alliés pourraient exiger c’est un dialogue politique véritablement inclusif regroupant toutes les forces vives de la Nation et  au cours duquel toutes les questions cruciales seront abordées sans tabou. La question de la révision constitutionnelle avec ses réformes politiques subséquentes  et celle de la sécurité seront les deux grandes priorités. Nul ne pourrait contester la solidité  des arguments avancés par le FSD, pour rejeter la prorogation du mandat des députés. Loin d’être fallacieux, leurs arguments sont  de taille pour justifier leur décision de rejeter le renouvellement pour un an du bail des députés. Mais si le rejet de l’opposition  n’est pas suivi de proposition alternative et ne permettra pas de résoudre  la crise multidimensionnelle à laquelle le Mali est confronté, l’idéal ne pourrait être   que de cautionner ce deuxième report pour éviter le chaos.

En définitive, sachant bien que le Président de la République est à bout de souffle. Conscient du danger qui guette notre pays et surtout le vivre-ensemble, il serait inopportun voire  dangereux d’ouvrir un front ou  bras de fer politique qui risquerait de fragiliser davantage  notre pays et notre démocratie. Un autre front contre  le régime IBK pourrait avoir comme    conséquences   l’effondrement ou  la balkanisation du Mali.

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here