Le mouvement du 5 juin RFP se renforce et durcit le ton contre IBK : Cinq propositions pour sauver le régime d’une chute certaine

6

Le Front anti IBK s’élargit et se renforce  avec l’arrivée des nouvelles figures pas des moindres, comme les anciens premiers ministres Modibo Sidibé et Cheick Modibo Diarra, comme Mme SyKadiatouSow, l’ancienne gouverneur de Bamako, ancienne ministre et des nombreuses associations. La Troïka, qui était composée de la CMAS, du FSD et de l’EMK s’est agrandie pour devenir le Mouvement du 5 juin Rassemblement des Forces Patriotiques, M5 RFP, avec  des nouvelles adhésions, au même moment la panique gagne le camp d’en face qui vient d’annuler sa marche qui était prévue pour le 13 juin. Le Président de la République à qui on a demandé la démission et celle de tout son régime pourrait-il compter sur les activistes alimentaires et des partis politiques de la Mouvance Présidentielle pour résister à l’assaut répété de l’Imam Mahmoud Dicko et alliés ? Voici cinq recettes pour éviter que le régime ne s’écroule.

Première proposition : s’adresser à la Nation pour apaiser la situation

Cette adresse devrait être articulée sur trois grands axes, prendre bonne note de toutes les revendications faites par le M5 RFP en promettant de donner une suite favorable dans un bref délai, appeler au calme tant du côté des manifestants que de celui des partisans. Et enfin le troisième axe du discours présidentiel  devrait être consacré à une ébauche de solution après concertation avec les conseillers.

Deuxième proposition : mettre en place une commission tripartite, gouvernement- M5 RFP- Communauté Internationale

A travers ses démembrements pour discuter point par point de toutes les revendications faites par les manifestants afin d’arriver à un compromis. Cette commission proposera au Président de la République une solution qui préservera la forme démocratique, républicaine et laïque de la République. Elle aura également pour mission de proposer un canevas pour la mise en œuvre des propositions retenues  avec une date d’exécution.

Troisième Proposition : la mise  en exécution diligente des différentes recommandations et résolutions issues des pourparlers de la Commission Tripartite

Tout porte à croire que la Commission, à défaut d’avoir l’unanimité autour du départ du Président de la République, pourrait obtenir la dissolution de l’Assemblée Nationale, de la Cour Constitutionnelle, les deux institutions à problème et enfin  la mise en place d’un gouvernement d’union nationale qui aura pour principales missions la pacification du pays, la résolution des crises sociopolitiques, le toilettage de la loi fondamentale ce qui donnera naissance à la quatrième République et la réunion des conditions optimales pour la tenue des élections libres, transparentes et démocratiques.

Quatrième proposition : La mise en place  d’un collège législatif en lieu et place de l’Assemblée Nationale pour légiférer en attendant l’élection d’une nouvelle Assemblée sur la base des nouveaux textes

Ce Collège législatif sera composé des partis politiques et des Associations de la Société civile sur la base des critères bien définis par la Commission Tripartite. La durée de cette Assemblée devra être la plus courte possible afin de doter le pays d’un Hémicycle plus légitime et plus représentatif de toutes les couches sociopolitiques. Il faut rappeler  que les législatives doivent avoir lieu avant la Présidentielle et à la proportionnelle.

Cinquième Proposition : Elle est la dernière et le couronnement des autres propositions.

Si le Président venait à échapper à la démission forcée, il serait nécessaire, voire indispensable pour lui  de mettre à l’écart sa famille pour le reste de son mandat. Cette proposition vaut de l’or pour IBK, car ses enfants et leurs amis ont leur grande part de responsabilité dans l’affaiblissement de son pouvoir. En observant et en donnant une suite favorable à cette dernière proposition, il évitera à ses enfants un après IBK tumultueux.

Youssouf Sissoko  

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. QUAND JE DIS QUE LE CAS D’I.B.K EST UN CAS TYPE. CELA VEUT DIRE QUE I.B.K. ÉTAIT EXACTEMENT COMME LES TENANTS DES MARCHES DE CONTESTATION D’AUJOURD’HUI. C’EST PAREIL. SINON I.B.K ET SON RÉGIME ONT TOUT FOUTU EN L’AIR. M. KIGUIRANKE; VOUS FAITES DE BONNES ANALYSES. QUE DIEU SAUVE NOTRE MALI. AMEN AMEN YARABI. MERCI BEAUCOUP.

  2. À CE RYTHME LÀ ; C’EST TRÈS FACILE D’EN DÉDUIRE. TOUS CES HOMMES QUI CRIENT, MONTENT ET DESCENDENT VEULENT ÊTRE PRÉSIDENT OU OBTENIR UN POSTE MINISTÉRIEL TRÈS JUTEUX. C’EST TOUT. VOILÀ POURQUOI JE CRAINS BEAUCOUP POUR L’AVENIR DU MALI. VRAIMENT. JE CRAINS. MAIS VOUS SAVEZ ON DIRAIT QU’IL Y A DE L’ÉGOÏSME ME SEMBLE T – IL DANS LEUR FORT INTÉRIEUR.. TOUT LE MONDE VEUT ÊTRE PRÉSIDENT OU MINISTRE AVEC UN POSTE TRÈS JUTEUX. AAHH VRAIMENT C’EST LE COMBLE. LE CAS D’I.B.K. EST UN CAS TYPE. VRAIMENT. QUE DIEU SAUVE NOTRE MALI. AMEN AMEN YARABI. MERCI BEAUCOUP.

  3. VRAIMENT SORTONS DE LA CASE DE DÉPART. VRAIMENT. TOUJOURS LES MÊMES DISCOURS; TOUJOURS LES CRIS ET TOUJOURS LES MONTÉES ET DESCENTES. ON A TROP DURÉ DANS CE CAFOUILLAGE. JE DONNE MA TÊTE À COUPER; CETTE ÉTAPE VA POSITIVEMENT DONNER UN RÉSULTAT. JE NE SUPPORTE AUCUN PARTI POLITIQUE DE 68 À NOS JOURS. 68 M’A TROUVÉ ENCORE TRÈS PETIT. MES PROPRES ANALYSES ONT MONTRÉ QUE NOTRE CHER MALI EST DE TOUT LE TEMPS DANS SA CASE DE DÉPART. VRAIMENT C’EST INEXPLICABLE. LE MALI A DE TOUT LE TEMPS ÉTÉ VICTIME DES FLÉAUX À DIMENSION INIMAGINABLE.CHERS LECTEURS ; JE VOUS EN PRIE DE PROCÉDER RAPIDEMENT AU CHOIX DES CADRES VALABLES, HONNÊTES, JUSTES ET INTÈGRES POUR DILIGENTER UNE VÉRITABLE TRANSITION DE 5 ANS. JE DIS BIEN RAPIDEMENT CAR ÇA NE VA PAS DANS LE PAYS. ET CETTE SITUATION RISQUE DE DURER DANS LE TEMPS (PLUSIEURS GÉNÉRATIONS ).J’AI PAS CONFIANCE EN BEAUCOUP D’HOMMES ET FEMMES POLITIQUES. VRAIMENT. TOUT LE MONDE LUTTE EXTÉRIEUREMENT POUR FAIRE SAVOIR AU PEUPLE QUE LEUR LUTTE C’EST POUR EUX. C’EST FAUX ET ARCHIFAUX. ILS LUTTENT EXCLUSIVEMENT POUR LEURS PROPRES INTÉRÊTS. POUR S’EN TENDRE COMPTE; ATTENDEZ QU’ILS MONTENT À LA TÊTE DES AFFAIRES DE L’ÉTAT; ILS PRENDRONT AUTOMATIQUEMENT UNE AUTRE COULEUR ET EXACTEMENT EMPRUNTER LES MÊMES PAS PEUT ÊTRE MÊME DÉPASSER LES PRÉCÉDENTS DANS DE MAUVAISES HABITUDES(VOL INTELLIGENT, NÉPOTISME, AFFAIRISME ETC…). HEY JE DIS BIEN DE RAPIDEMENT CHOISIR DES CADRES VALABLES ET INTÈGRES POUR ENCADRER LE MALI PENDANT 5 ANNÉES EN TRANSITION. MES PROPOSITIONS PORTENT SUR SOUMANA SACKO AVEC CUMUL DE FONCTIONS (PRÉSIDENT, PREMIER MINISTRE ET MINISTRE DES FINANCES ET DE L’ÉCONOMIE ); MALICK COULIBALY À LA JUSTICE; MAHAMADOU KASSOGUE DIRECTEUR PÔLE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER; CHEICK OUMAR CISSOKO Â LA CULTURE ; MOUSSA SINKO COULIBALY COMME CHEF DES ARMÉES. LE MINISTRE DE LA DÉFENSE SERA UN CIVIL. POINT BARRE. LA FAÇON ET LA MANIÈRE DONT LES CHOSES SE DÉROULENT AU MALI; C’EST VRAIMENT INQUIÉTANT. POUR OBTENIR UN CHANGEMENT RADICAL ; IL FAUT MULTIPLIER LES MARCHES DE CONTESTATION DANS LA DURÉE AFIN QUE L’ARMÉE D’ADHERE AUX IDÉAUX DE LA MARCHE. DÈS QUE L’ARMÉE SE RALLIE ; CE SERA AUTOMATIQUEMENT LE CHANGEMENT SANS COUP D’ÉTAT ET SANS EFFUSION DE SANG. L’ARMÉE EST LE SEUL CONTRE POIDS. SOYONS UNIS POUR UN FORT ET PROSPÈRE. VRAIMENT. MAIS OÙ SONT PARTIS LES 1230 MILLIARDS DE FRANCS CFA POUR LA D’ORIENTATION ET DE PROGRAMMATION MILITAIRE ? CES GENRES DE DÉTOURNEMENT SONT MONNAIE COURANTE AU MALI DEPUIS 1968 À NOS JOURS MAIS SOUS D’AUTRES FORMES. RAPIDEMENT PASSONS AUX CHOSES SÉRIEUSES EN CHOISISSANT CERTAINS CADRES HONNÊTES ET INTÈGRES. VRAIMENT RAPIDEMENT. IL EST TEMPS HEIN VRAIMENT. QUE DIEU SAUVE NOTRE MALI. AMEN AMEN YARABI. MERCI BEAUCOUP.

  4. ” … Le Président de la République à qui on a demandé la démission et celle de tout son régime pourrait-il compter sur les activistes alimentaires et des partis politiques de la Mouvance Présidentielle pour résister à l’assaut répété de l’Imam Mahmoud Dicko et alliés ? Voici cinq recettes pour éviter que le régime ne s’écroule.

    Première proposition : s’adresser à la Nation pour apaiser la situation… ” … ///…

    :
    ” … Première proposition : s’adresser à la Nation pour apaiser la situation…, ” ;

    ça…, c’est fait… !

    Reste à savoir si la mayonnaise a pris. On attend la réaction des Opposants… !

    Par ailleurs si on devait élire une Assemblée Nationale. C’est vrai que la Proportionnelle intégrale serait mieux indiquée, car plus démocratique.
    Dans la mesure où, il y a de fortes chances que tous les Partis Politiques ou du moins toutes les tendances idéologique, sont susceptibles d’être représentées à l’Assemblée Nationale.
    Mais si ça se passe encore comme la dernière fois. On va se retrouver avec seulement les Candidats les plus riches ou qui sont soutenus par ” leurs COMMUNAUTES “, qui seront à nouveau élus. Alors, retour à la case départ. Rien n’aura changé… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here