Le président de YELEMA, Moussa Mara à Kita : L’accord d’Alger partagé avec les notabilités, la société civile et les partis politiques

2
Sournoiserie au sommet de l’Etat
Moussa MARA

Ce, en informant nos concitoyens sur le contenu de l’accord d’Alger paraphé par le gouvernement et une partie des groupes armés du Nord, le 1er mars dernier. Moussa Mara a rencontré successivement les leaders religieux, la société civile et les partis politiques de cette ville.

Les notabilités de la ville de Kita, la société civile et les partis politiques  ont réservé un accueil chaleureux à l’ancien Premier ministre, Moussa Mara pour son engament et sa détermination en faveur de la réconciliation nationale et le retour de la paix dans notre pays. C’est tour à tour que les notabilités de la ville ont salué cette visite de Moussa Mara qui témoigne de son attachement à Kita en particulier et au Mali en général pour une paix durable afin de tirer notre pays vers le développement. Ainsi, ils n’ont pas manqué de remercier et féliciter l’ancien Premier ministre pour les services rendus à la nation.

L’oiseau de la paix a profité de cette rencontre pour expliquer le bien-fondé de l’accord d’Alger permettant au Mali d’acquérir la paix tant recherchée aujourd’hui dans notre pays.

La délégation conduite par l’ancien Premier ministre s’est également rendue chez l’imam de la ville où étaient réunis tous les leaders religieux qui ont salué la considération de Moussa Mara à leur égard.

L’ancien Premier ministre a profité de cette rencontre avec les leaders religieux de la ville de Kita pour les appeler à soutenir et à appliquer strictement l’accord d’Alger paraphé par le gouvernement et une partie des groupes armés du Nord. Il a indiqué que les hommes de Dieu doivent se fixer comme mission d’expliquer et sensibiliser leurs adeptes sur les valeurs et principes de la religion. Une bénédiction collective a mis fin à cette rencontre avec les imams. N’épargnant aucune composante de la société, Moussa Mara et sa délégation se sont rendus à l’Eglise catholique pour transmettre le même message de paix auprès de la communauté chrétienne.

Ce message a été bien perçu par les responsables de la paroisse de Kita qui s’est inscrit déjà dans cette dynamique de la paix. En tant que fils de militaire et ami des anciens combattants, Moussa Mara a été chaleureusement accueilli par ces derniers qui n’ont pas manqué d’évoquer la brave histoire de son père bâtisseur et rassembleur, Joseph Mara. Moussa MARA n’a pas dérogé à la règle de sensibilisation sur l’accord d’Alger. Pour terminer cette journée d’information et de sensibilisation en faveur d’une bonne compréhension de l’accord d’Alger, Moussa Mara a animé une conférence ayant réuni au carrefour des jeunes plusieurs composantes de la société. Après l’explication détaillée du conférencier sur le document, certaines questions ont fait l’objet d’éclaircissement notamment l’intégrité territoriale, la laïcité de l’Etat et le caractère républicain du Mali qui restent invariables selon Moussa MARA.

  Cléophas TYENOU

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Si Mara n’était pas à Kidal les rebelle n’allaient pas osé égorger nos préfets et occuper le nord
    Mara a aidé les assassins il sera jugé un jour

    • @PendTam: Si ce que vous dites est vrai, allez donc egorger les “rebelles” a Kidal maintenant que Mara n’est plus PM.

Comments are closed.