Le Roi du Maroc l’a inauguré à Rabat le 27 mars 2015 : L’Institut Mohammed VI de formation des Imams et Prédicateurs est ouvert

2
Le Roi Mohamed VI du Maroc
Le Roi Mohamed VI du Maroc

Cette institution sera l’un des instruments au service de l’approche développée par Sa Majesté le Roi dans le domaine de la protection de la foi et de la religion, approche basée sur l’impératif de préserver le référentiel religieux du Royaume, fondé sur Imarat Al Mouminine, la doctrine achaârite, le rite malékite et le soufisme procédant de la pratique de l’Imam Al Jounaïd. Ce sont autant de constantes profondément enracinées au Maroc et qu’il partage avec l’ensemble des pays de l’Afrique de l’Ouest.

Dans le même sillage, et dans le souci de préserver le référent identitaire basé sur le juste milieu, la modération et la tolérance et de le prémunir contre les relents de l’extrémisme, le Maroc a adopté une stratégie intégrée, globale et multidimensionnelle, visant à mettre à niveau le champ religieux et assurer son renouveau, stratégie dont l’un des piliers essentiels consiste en la qualification des préposés au culte. Cet Institut se veut donc un levier important de ladite mise à niveau et ce, par la prise en considération des constantes religieuses et spirituelles du Royaume d’une part, et par le respect des considérations particulières aux pays dont les imams y seront formés d’autre part, pays avec lesquels le Maroc partage les mêmes fondements religieux et spirituels.

Le nouvel édifice abritant l’Institut a été érigé sur une superficie de 28.687 mètres carrés, et il est formé de quatre ensembles :

L’ensemble éducatif comprend:

1 – Une mosquée d’une capacité de 1250 fidèles, qui sert aussi d’espace pour la formation aux missions de direction de la prière (Imamat), de prédication et de prononcé des sermons (Khotba). Cet espace sera ouvert au public.

2 – des salles de cours;

3 – des amphithéâtres;

4 – une bibliothèque;

5 – des salles d’informatique;

6 – des salles polyvalentes;

L’ensemble restauration et résidence comprend des restaurants, une buvette, une cuisine, des chambres froides, des locaux de stockage et 318 chambres d’une capacité de 700 lits.

L’ensemble social et sportif comprend les dépendances rattachées à la mosquée, des parkings, une salle de gymnastique, un stade de sports collectifs, une infirmerie, des douches, des vestiaires, ainsi que des logements de fonction et des espaces verts.

Le coût de ce projet est évalué à quelque 200 millions de dirhams, en plus des crédits alloués aux équipements administratifs, éducatifs, informatiques et sportifs ainsi qu’à l’équipement ménager, qui se chiffrent à 24 millions de dirhams, sachant que la durée de réalisation des travaux s’est établie à neuf mois.

Cet Institut formera, en plus des Imams, des prédicateurs (Mourchidine) et prédicatrices (Morchidate) marocains, des Imams étrangers venant de pays africains, européens et autres.

Il est à rappeler que dans le cadre de la visite effectuée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en République du Mali, à l’occasion de l’investiture de son nouveau Président, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéita, le Souverain avait annoncé la décision du Royaume du Maroc d’acquiescer à la demande de la Présidence de la République du Mali consistant en la formation de 500 Imams, dans le cadre de 5 cycles, d’une durée de 2 ans chacun.

De même, Sa Majesté le Roi a donné son accord pour satisfaire les demandes similaires formulées par différentes parties souhaitant bénéficier du même programme. Il s’agit, outre le Mali, de la Guinée Conakry, de la Côte d’Ivoire, de la Tunisie et de l’Association de l’Union des Mosquées de France.

Ainsi, en plus de la promotion annuelle des Marocains, composée de 150 Imams prédicateurs et de 100 prédicatrices (Morchidate), l’Institut accueille des étudiants étrangers. Concernant le Mali, outre une première promotion (novembre 2013 – 2015) de 106 étudiants, une seconde, de la même taille, a débuté sa formation le 5 janvier 2015

Avant l’inauguration du nouvel édifice qui abritera l ’Institut, les cours étaient dispensés aux bénéficiaires marocains dans l’ancien siège de Dar Al Hadith Al Hassania, tandis que les étudiants étrangers suivaient leur formation dans d’autres locaux et logeaient, soit à l’internat de Hay Ryad, soit dans des établissements hôteliers.

L’institut est chargé des missions suivantes :

  1. Formation des Imams prédicateurs et des prédicatrices dans les domaines de l’Imamat et de l’orientation religieuse, de sorte à leur assurer la maitrise des méthodes et du savoir leur permettant d’exercer les missions qui leur incombent;
  2. Formation, mise à niveau et perfectionnement de la formation des préposés au culte étrangers;
  3. Organisation de sessions de formation continue dans les domaines de compétence de l’institut selon les besoins exprimés;
  4. Organisation de cycles d’études, de colloques et de stages pour le perfectionnement du savoir des Imams prédicateurs et des prédicatrices;
  5. Elaboration de travaux de recherche visant à développer les prestations des Imams prédicateurs et des prédicatrices;

Les étudiants étrangers sont contingentés selon leurs nationalités et reçoivent une formation suivant un programme mis au point en coordination avec leur pays d’origine, avec pour contenu:

  1. Les fondamentaux des sciences théologiques indispensables à l’Imam ;
  2. Les langues ;
  3. Certaines sciences humaines nécessaires ;
  4. L’histoire du pays dont l’Imam est originaire et ses institutions actuelles,
  5. Des travaux pratiques en matière d’Imamat et de prédication ;
  6. Dans la durée des cycles de formation et leur contenu, l’acquis initial du bénéficiaire de la formation est pris en compte.

Source MAP 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Connaissance ,respect,et discussion
    Il n’est ni trop tard ni trop tot pour prendre soins de son ame.
    Feliciration

  2. Au moment ou nous avons besoin de centre de formation:
    -electricite
    -pharmacie
    -orl
    -mecanique
    etc…

    Les negres couirent apres les histoires d’allah… et de formations d’iman… On est pas pret de sortir de la merde…

Comments are closed.