Mali : la plateforme Espérance Nouvelle-jigiyakura appelle à la mise en place effective des organes de la Transition

0

La plateforme Espérance Nouvelle  « Jigiyakura » a tenu une conférence de presse le samedi 24 octobre à son siège sis à Sotuba. Occasion pour ses membres d’apporter leur soutien à la Transition. C’était sous l’égide de son porte-parole Ismaël Sacko.
La plateforme Espérance Nouvelle  « Jigiyakura » s’engage à accompagner dans le cadre de l’inclusivité la Transition de manière constructive. C’est ce qu’a déclaré son porte-parole Ismaël Sacko. Pour se faire, l’Espérance Nouvelle-Jigiyakura exhorte la mise en place effective de tous les organes de la Transition, notamment le Conseil national de la Transition (CNT), dont la mise en place se fait encore attendre.
Tout en appelant à la mise en œuvre diligente de la feuille de route de la Transition, Ismaël Sacko estime que le CNT doit être composé majoritairement de partis politiques, des maliens de l’intérieur et ceux établis à l’extérieur. En tout état de cause, le porte-parole de l’Espérance Nouvelle-Jigiyakura incite les autorités compétentes à tenir compte du caractère inclusif dans la formation du CNT.
Ismaël Sacko n’a pas manqué d’appeler les autorités de la transition de tout mettre en œuvre pour la « protection des personnes et de leurs biens, gage d’une stabilité sociale, économique et culturelle ». La plateforme plaide aussi pour la sécurisation et le retour de l’Administration sur l’ensemble du territoire national, le retour des déplacés et réfugiés et enfin l’organisation transparente paisible et crédible.
Avant de terminer, Ismaël Sacko a réitéré son appel à toutes les forces vives à se retrouver pour l’Espérance Nouvelle-Jigiyakura afin de réaliser le développement socio-économique du Mali. Pour y arriver, Ismaël Sacko pense qu’il faut tracer une voie nouvelle tel que annoncé dans leur appel du 3 octobre dernier. Celles-ci, affirme-t-il, se caractérisent par l’observation de certains principes et l’engagement de profondes réformes dans le fonctionnement de l’Etat et la construction d’un citoyen nouveau.
C’est dans ce cadre que M. Sacko a annoncé l’organisation dans les prochains jours des ateliers thématiques dont la synthèse fera l’objet d’un projet de société que proposeront les différents candidats de l’alliance pour les futures échéances électorales.
Pour mémoire, il faut retenir que la plateforme l’Espérance Nouvelle-Jigiyakura est composée de 18 partis politiques et 40 organisations de la société civile. Elle est présidée par Housseini Amion Guindo dit Poulo.
Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here