Mohamed Ali Bathily à propos de la crise du Mali : « Quand on veut que le fruit ne se pourrisse pas, on n’y introduit pas un ver»

7
Le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, Mohamed Ali Bathily
L'ancien ministre Mohamed Ali Bathily

Me Mohamed Ali Bathily était l’invité politique d’Africable télévision le dimanche 3 juin 2018. Cette occasion a été favorable pour le juriste d’exprimer toute sa déception du régime actuel qui gouverne la République du Mali au prix du sang.

De la question de Ras Bath à la question sécuritaire du Mali en passant par la responsabilité d’Ibrahim Boubacar Keita et de SoumeylouBoubeyeMaiga dans la gouvernance actuelle du Mali, Me Bathily se dit déçu. Sur la question de YoussouphBathily alias Ras Bath, Me Bathily explique que s’il existe un « phénomène Ras Bath », celui-ci relève de la responsabilité de la gouvernance d’IBK. L’emprisonnement de ce jeune homme en 2016 a contribué à lui donner plus de popularité, explique-t-il. « Ras Bath est une fabrique », ajoute-t-il.

Au cours de cet entretien, l’avis du juriste sur les hommes politiques de son État n’a pas été négligé. S’il regrette une chose, c’est la méconnaissance du Mali par les politiques maliens. Toute construction raisonnable passe par la compréhension, remarque-t-il. Celle-ci est primordiale et constitue une condition primordiale de la construction nationale. Ce pays, ajoute-t-il, ne leur a pas été donné pour une destruction préméditée, mais plutôt pour être construit.  On a l’impression que tous ceux qui viennent à la tête de l’État ne sont là que pour se remplir les poches. La corruption, la dilapidation des biens de l’État ont atteint le summum au Mali, regrette-t-il. À la question de la surfacturation de l’avion présidentiel pendant qu’il était encore ministre, il a fait remarquer :« J’ai transmis tous les dossiers à la justice dont celle de la surfacturation de l’avion présidentiel et de l’armée. Le Mali n’est pas gouverné, chacun est là pour piller ce qu’il peut piller ».

Si l’ex-ministre du secteur foncier et de l’urbanisme a un autre regret, c’est bien les doublons dans le langage du président. Celui-ci disait que son gouvernement ne serapas un gâteau où chacun viendra se servir une part. Mais, hélas, ce même monsieur revient à la charge pour dire que  «  certains se sont rassasiés et refusent de faire la vaisselle. » Cela voudrait-il dire que son gouvernement a fini par devenir un lieu de partage de gâteau, s’interroge-t-il.

En ce qui concerne la question sécuritaire, Me Bathily explique que l’exacerbation de la situation sécuritaire du Mali jusqu’à impliquer le centre du pays relève d’une mauvaise gouvernance de l’État.  C’est un problème de politique d’anticipation, une absence de justice sociale voire une incapacité criarde de l’État à s’assumer, explique-t-il.

Le point fort de cet entretien politique a été la question de l’éventualité d’une crise postélectorale. Aux dires de Me Bathily, la nouvelle loi électorale porte en puissance des germes de fraudes soigneusement préparés.  « Permettre au seul ministre de l’Administration territoriale de décider du concept de cas de force majeure et des zones auxquelles il est applicable n’inspire pas », remarque-t-il avant d’ajouter « Quand on veut que le fruit ne se pourrisse pas, on n’y introduit pas un ver. »

Avant de finir, il a tenu à lancer un appel  vibrant à tous les Maliens à une prise de conscience. À ses dires, il est grand temps que les Maliens ouvrent les yeux pour contempler la réalité en face. « Après le sommet France-Afrique, le parking du gouvernement avait reçu 360 véhicules neufs, 73 ont été immatriculés au nom de l’État et les autres sont restés dans les mains du président et du PM qui sont en train de les distribuer à qui ils veulent comme leurs biens personnels », explique Mohamed Ali Bathily.

Il convient de faire remarquer que toutes ces situations n’honorent pas le Mali.

Fousseni TOGOLA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Moi j’entendais Me Bathily quand il n’était pas au Gouvernement et je l’ai entendu quand il était au Gouvernement: son langage n’a pas changé; c’est celui d’une personne engagée pour le Mali et les Maliens. Il a été recruté au Gouvernement parce qu’il incarne des valeurs; il en est sorti et il continue à défendre ces valeurs là sans pleurnicher. Il n’est pas comptable des actes répréhensibles et contre les intérêts du Mali posés par le régime IBK et il a le droit de le dire. La gestion patrimoniale des biens de l’Etat est dans les gênes d’IBK, de sa famille et de son clan. Le peuple le sanctionnera.

  2. BATHILY N’EST JAMAIS COMPARABLE A IBK
    BATHILY A PITIE DU BAS PEUPLE CAR IL N’A PAS VOLE, NI PILLE LES RESSOURCES DE L’ETAT
    QUANT A BOUBEYE ET IBK CE SONT DES CRIMINELS A COL BLANC QUI ONT VOLE CE PEUPLE ET QUI CONTINUE DE LE VOLER.
    LE BON DIEU NE DORT PAS DU TOUT, IL VOIT TOUT ET ENTEND TOUT.
    CE DUO BOUBEYE-IBK EST L’AXE DU MAL DES CAFRES ET DES MECREANTS.
    N’EUT ETE BATHILY PERSONNE D’AUTRE N’ALLAIT NOUS DONNER CETTE INFORMATION SUR LES DONS DE VEHICULE.
    DONC BOUBEYE ET IBK ONT VOLE 277 VEHICULES QUE DIEU LEUR PAYENT DE LEUR FANFARONNADE, CE SONT DES BARATINEURS QUI N’ONT PAS PITIE DU PEUPLE.

  3. Que le régime en place ait échoué et soit incapable de se ressaisir, cela n’a besoin d’aucun commentaire. IBK a trahi et a déçu les maliens. La moindre des décences aurait du l’obliger à cacher son goût immodéré pour le lux dans un pays aussi pauvre que le nôtre. Une maison dont même le Président français ne saurait rêver, un nouvel avion dans un pays en guerre, des soldats abandonnés à la faim et à la soif, livrés à l’ennemi parce que sous équipés, la famille présidentielle au devant de la scène dans tous les domaines. c’est honteux, c’est indigne !
    En dépit de tout cela, je préfère IBK à Bathily qui nous prend pour des enfants.
    Ce malpropre qui n’est ce qu’il est aujourd’hui que grâce à IBK, nous croit boire par le nez.
    Je demande à Bathily, au nom du minimum de dignité qui doit caractériser tout malien, d’arrêter de nous insulter. Il est comptable du bilan du régime au même titre que Boubèye et IBK.
    La hâblerie ne convainc que les âmes faibles, saches que les maliens ont désormais compris et que Dieu aussi déteste l’ingratitude !

  4. Ce gueulard de bathily on l’écoute plus. Il y’a deux langues dans sa bouche. Il peut raconter tout ce qu’il veut. Les maliens sont en colère contre ces gens qui du jour au lendemain ont changé de parole. Il n’a aucune conviction et aucune dignité.Qu’est ce qu’on peut faire d’un tel homme? Il faut le laisser amuser la galerie. Cette catégorie d’homme sera mis dans les placards pour toujours après le 29 juillet. Il se moque des maliens depuis toujours. Ceux-ci prendront leur revanche en réélisant le président IBK le 29 juillet prochain pour faire taire à jamais ce gueulard et toutes les espèces de son acabit.

    • Toujours à côté de la plaque et bête comme un dindon ( ce n’est pas une insulte mais un fait). Il faudrait changer de disque et arrêter de faire du copier-coller. Je sais bien qu’en ta qualité de pintade tu n’es pas cher payé, mais il faut avoir plus d’arguments, de persuasion dans ce que tu dis. Parce que tu racontes tellement de conneries que ce que tu dis est contreproductive. Non seulement tu es ridicule, mais en plus tu rends clivant le Bouffon que tu défends.

    • Fafro bouare est plus idiot que je ne le pensais mais à force de jouer avec le feu on fini par se bruler donc faites attention bouare car les maliens ne sont pas votre possession et ce peuple bien que très patient sais se revolté au besoin pour bouter hors de nos vies tous ces delinquants insoucieux qui nous gouvernent et leurs charognards et kogo comme vous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here