Parti Jamaa en C.IV : Pour une nouvelle dynamique participative et citoyenne

0

Depuis un certain temps le parti Jamaa dont la vocation première est la satisfaction des masses laborieuses comme son nom l’indique galvanise ses troupes à travers des prises contacts utiles. Discrètement mais méthodiquement Mme Fatoumata Ouattara, ”Poupée” pour les intimes, est entrain de gagner le cœur des habitants de la commune IV du District de Bamako. C’est dans cette optique qu’à la tête d’une délégation, elle a rendu visite aux notabilités, chefs religieux et coutumiers de la commune pour faire des prières et de bénédictions au pays en  ce moment singulier de l’histoire caractérisé par des attentats, la rébellion à répétition et une crise identitaire aigue. De la Mosquée El Moutada en passant par celle de Lafiabougou, de Djicoroni-Para et de Sébénicoro, partout ce fut la même atmosphère. Celle de communion des cœurs et des esprits pour le pays. C’était le vendredi 18 mars.

La pratique coutumière veut qu’au début ou à la fin de chaque mission ou mandat, le missionnaire demande des bénédictions et rend compte aux aînés, frères, amis et sœurs. Animée par cette courtoisie rituelle, la secrétaire générale de la section IV du parti Jamaa, Mme Fatoumata Ouattara, cette universitaire et épouse qui déteste la guerre et l’hypocrisie mais qui  aime et soutient les enfants abandonnés et malades, avait pris son bâton de pèlerin pour aller à la rencontre des sages. En retour, ceux-ci lui ont manifesté tout leur soutien à travers des bénédictions et des prières pour elle, sa délégation et pour le pays entier.

Crée en 2013, le parti Jamaa, dont le président est Jean Marie Idrissa Sangaré, entend en cette période cruciale du devenir de la nation, avec l’ensemble des couches socio-économique et professionnelles du Mali, donner la parole au peuple sur toutes les questions fondamentales de l’heure. Sous la clairvoyance de son président, la section IV du District, à travers sa secrétaire générale, a entamé depuis le vendredi dernier une série de rencontres qui consistera à rendre visite aux notabilités, chefs de quartier, chefs religieux et coutumiers de la commune. La délégation fut tout d’abord accueillie à la Mosquée El Moutada de l’ACI 2000 par l’Imam Ousmane Traoré. Puis ce fut le tour de Daoud Chérif Haïdara de la Mosquée de Lafiabougou. Ensuite, elle s’était rendue chez l’imam Alfousseyni Sow de Djicoroni-para, et de Mamadou Bagayoko de Bougouba. Après la délégation rallia Sébénicoro où elle fut accueillie par le chef de quartier Salia Sanogo, en compagnie de ses proches collaborateurs dont  Moussa Camara, 1er conseiller, Siaka Keita, son porte parole et Seydou Balla Cissé, le coordinateur des secteurs.

La délégation ainsi conduite par ”Poupée”, partout où elle a été, a reçu l’accueil digne de son rang. Des notabilités, imams, chefs de quartiers et coutumiers ont tenu à témoigner toute leur affection à Foutoumata Ouattara et sa suite à traves leur présence et leurs conseils.

Au cours de cette visite de prise de contact à l’intérieur de la commune, il y a eu des scènes qui se sont passées et qui vont certainement pousser Mme Ouattara à être encore plus à l’écoute et de s’imprégner davantage des réalités de la commune. En tout cas, cette visite auprès des sages de la commune a crée une sympathie, une curiosité et un espoir chez les populations, car jamais auparavant, un parti n’avait fait une telle démarche. La secrétaire n’étant pas en campagne, s’était contentée, avec la modestie qui la caractérise, de venir échanger avec ses pères, mères, frères et sœurs pour avoir leurs bénédictions et conseils.

En d’autres termes, Fatoumata Ouattara, compte tenu des enjeux de l’heure (l’insécurité grandissante, menace terroriste, chômage des jeunes), s’est engagée à faire la politique de manière à ce que les citoyens puissent jouer pleinement leur rôle d’acteurs responsables en réussissant une participation massive au processus de paix et de réconciliation, gage de tout développement durable.

En se positionnant sur ce terrain, Fatoumata Ouattara bénéficie de la confiance de ses concitoyens qui, au-delà des clivages politiques et religieux, ont majoritairement apprécié l’engagement du parti Jamaa en faveur du développement collectif du pays. Au terme de cette visite, la délégation a tiré un bilan plus que positif et rendez-vous a été pris pour d’autres visites du genre notamment à l’Amaldème, Taliko, Lassa et Hamdallaye.

Amadou Coulibaly

Commentaires via Facebook :

PARTAGER