Premier congrès ordinaire de la CMFPR2 : Le manifeste et le règlement intérieur au cœur des échanges

0

La Coordination des Mouvements et Forces Patriotiques de Résistance (CMFPR2), composée de Ganda izo, Ganda koy association, Fln, MbjeN, Mprd, et le Cadre de concertation ganda koy, a tenu son tout premier Congrès Ordinaire, du 08 au 09 janvier 2022, au CRES de Badalabougou. C’était sous la présidence du coordinateur général, Ibrahima Hama Kantao, en présence des délégués venus des différentes régions (Mopti, Tombouctou, Gao) et du district de Bamako.

Durant ces deux jours de congrès, le manifeste et le règlement intérieur de CMFPR2 ont été au cœur des échanges et de débats entre les participants afin de permettre à la Coordination de faire face aux défis. Cependant, Rappelons que les objectifs généraux de ce manifeste débattu durant ces deux jours de travaux sont entre autres : contribuer à la défense des intérêts des terroirs au Nord et au Centre du Mali et des Communautés qui y vivent ; promouvoir la cohésion sociale et le vivre ensemble entre toutes les populations du Mali, du Nord au Sud ; contribuer à l’insertion des combattants des mouvements membres dans le tissu économique national à travers leur réinsertion dans les actions de développement porteurs de revenus et d’emplois. Il s’agira également de : participer activement à la mise en œuvre diligente et intelligente de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger (APR), et de bénéficier favorablement ses dividendes ; collaborer avec les autorités nationales pour défendre les terroirs du Nord et du Centre et toutes les Communautés qui y vivent ; assurer la sécurité de proximités des communautés et en assurant la libre circulation des personnes et de leurs biens ; assurer la prise en compte de leurs combattants dans le processus de désarmement, de démobilisation et d’insertion tels que prévu par l’Accord pour la paix ; participer avec les forces de sécurités nationales et internationales pour sauvegarder la sécurité des personnes et de leurs biens, etc.

En effet, lors de la cérémonie d’ouverture, le coordinateur Général, Ibrahima H. Kantao, est revenu sur la situation actuelle du mouvement, en déclarant que depuis plusieurs mois, la coordination a été surprise essentiellement en raison du non respect, par le Président de GANDA KOY ASSOCIATION, des décisions qu’ils ont prises ensemble. Plus loin, il dira que ce dernier s’est aussi permis d’envoyer un projet de charte à signer par les présidents des mouvements sans aucune considération de leurs bases respectives. « Ce qui est contraire aux textes et aux règlements intérieurs de notre organisation », a-t-il précisé. A l’en croire, ce congrès est celui de la clarification. Par ailleurs, pour le représentant du président Irkanda, Mahamane Alassane Maïga, la solution à ces différents défis et contraintes est que les responsables politico-religieux, juridiques et sécuritaires soient capables de se ressaisir, de se remettre en cause, de se remettre ensemble et de conjuguer leurs efforts. Selon lui, le constat est amer aujourd’hui, car certains groupes armés ne sont constitués que par des monstres et des fantômes dont le seul dénominateur commun est la division.

OBD

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here