Première conférence extraordinaire du RPM : Le 4ème congrès ordinaire convoqué en mars 2016

0

Le Rassemblement pour le Mali (RPM) a tenu sa toute première conférence nationale extraordinaire ce dimanche 27 décembre au Cicb. Pour la circonstance, les responsables du parti ont recommandé la convocation du 4ème congrès ordinaire au plus tard en fin de mars 2016.

Etaient inscrits à l’ordre du jour de la présente conférence nationale extraordinaire : l’évaluation de la mise en œuvre de la résolution générale de la 4ème conférence nationale ; une communication sur  la contribution du RPM à la mise en œuvre de l’Accord de paix et de réconciliation nationale et une autre sur le processus électoral et les réformes politiques et institutionnelles.

Avant d’aborder les sujets inscrits à l’ordre du jour, le président du RPM, Dr Boulkhassoum Haïdara a appelé ses camarades à la cohésion et à la discipline. Car, explique-t-il, « notre parti est sérieusement affaibli par le manque de cohésion, l’indiscipline et les querelles de positionnement qui ont failli fissurer notre groupe parlementaire lors du renouvellement du bureau». Aussi, ajoute-t-il, nous notons avec regret le manque d’implication de la plupart de nos camarades en mission dans la vie du parti, notamment dans le débat politique.

Au sujet de la gestion du pouvoir, il se dit satisfait. Car grâce à la clairvoyance du Président IBK, des résultats probants ont été enregistrés. A en croire Dr Haïdara, il s’agit, entre autres, de la signature de l’Accord pour la paix issu du processus d’Alger et le début de sa mise en œuvre par la création du Comité de suivi, de la Commission vérité, justice et réconciliation. A cela s’ajoute la subvention à hauteur de 50% de 1000 tracteurs et la croissance économique estimée à 7,2% en 2014 contre 0,00% en 2012.

Parlant de l’évaluation de la mise en œuvre de la résolution générale de la 4ème conférence nationale ; il a été constaté des retards dans le renouvellement des organes des structures à la base. A titre d’exemple, souligne le secrétaire administratif, sur 57 sections de l’intérieur, 45 ont été renouvelées. La convocation du congrès prévue avant fin mars 2015 n’a pu être exécutée. Toutefois, force est de reconnaître que tout n’est pas mauvais.  Il a été procédé au renouvellement de 24 sections des femmes et 47 sections des jeunes.

S’agissant de la formation et de l’encadrement des militants, des efforts ont été consentis. La formation a été réalisée au niveau national, il reste la formation en cascade dans les sous-sections et comités.

Quant au financement des activités statutaires du parti et des campagnes électorales, le BPN a félicité les sections pour le financement de leurs activités.

Soulignons qu’après ces évaluations, la conférence a formulé des nouvelles recommandations. Il s’agit entre autres de :  la convocation du 4ème congrès ordinaire au plus tard en fin mars 2016 ; l’organisation  d’un débat interne au sein du parti en vue de rétablir la cohésion et de rétablir le leadership du RPM, l’élaboration pour le RPM d’un chronogramme électoral pour les élections communales, locales et régionale qui sera soumis au gouvernement au plus tard dans la première quinzaine de janvier 2016 ; dégager les conditions de faisabilité desdites élections avant la fin du premier trimestre 2016. A cela s’ajoute l’élaboration d’un chronogramme de réforme politique, charte de parti politique à soumettre au gouvernement avant fin janvier 2016. Et établir seul ou avec d’autres partis des alliances pour les prochaines échéances électorales.

Oumar KONATE

 

PARTAGER