Présidentielle du 29 juillet 2018 : IBK en pole position

9
Le président Ibrahim Boubacar Keita
Le président Ibrahim Boubacar Keita

Le réveil risque d’être brutal pour nombre d’observateurs et d’acteurs politiques

Dans exactement 77 jours, les Maliennes et les Maliens retourneront dans les bureaux de vote pour élire le nouveau président de la République. Le président sortant, Ibrahim Boubacar Kéïta, candidat à sa propre succession, croisera le fer avec une pléiade de candidatures (grosses, moyennes et petites pointures). Son challenger de la présidentielle du 28 juillet 2013, non moins candidat  du parti de la poignée de mains (URD), l’honorable Soumaïla Cissé, a annoncé la couleur, lors de son investiture, le samedi 12 mai dernier au Stade du 26 Mars. Sur fond de menace, il se dit prêt à en découdre avec lui au milieu d’une foule compacte de supporters réchauffés en blanc par des discours va-t-en guerre du candidat lui-même et le célèbre activiste rastaman, Youssouf Mohamed Bathily dit Ras Bath. La plateforme qui porte sa candidature : « Ensemble restaurons l’espoir » est décidée à arracher le pouvoir par quelque manière que ce soit, même s’il le faut dans le sang des Maliens. En tout cas, c’est cette détermination qui ressort de la déclaration suivante de Ras Bath : « … Qu’on ne s’avise pas à tricher, sinon le sang qui en découlera sera l’œuvre des tricheurs… ». De quels tricheurs parlait-il ? En tout cas, l’honorable Soumaïla Cissé, qui a pris la parole à sa suite, ne s’est pas démarqué de cette position extrémiste, donc sa responsabilité peut être engagée en cas de violence poste-électorale.

Le lendemain dimanche 13 mai également, l’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé, qui défendra les couleurs des FARE AN KA WILI et une autre plateforme, a été investi. A la différence du candidat de l’URD, l’ancien Premier ministre a un ton modéré dans sa conquête de Koulouba.

Quelques jours plus tôt, c’était l’ancien ministre de la Réforme de l’Etat, Daba Diawara, non moins président du PIDS, de se faire investir candidat de son parti à la magistrature suprême du Mali. Tout comme lui, l’ancien Premier ministre de la Transition, Soumana Sacko, a lui aussi été investi candidat de son parti, CNAS-FASO HERE, à l’élection du 29 juillet prochain. Comme en 2013, le candidat qui se veut proche du peuple a, à nouveau, choisi le terrain Siaba Sangaré de Lafiabougou pour servir de cadre pour son investiture. En 2013, c’était sur le terrain de football de Niamakoro, un autre quartier populaire. D’autres candidatures sont annoncées, notamment celle de l’ancien Premier ministre Moussa Mara, président du parti YELEMA et l’ancien ministre Mountaga Tall, du CNID-FYT, l’honorable Oumar Mariko de la SADI et l’homme d’affaires Aliou Badra Diallo, porté par son parti ADP-MALIBA, etc.

Le week-end dernier aussi a été riche en évènements politiques. C’est l’ancien candidat de l’ADEMA/Pasj à la présidentielle du 28 juillet 2013, Dramane Dembélé, qui s’est fait investir candidat par une franche de son parti favorable à une candidature interne. C’était le 25 mai dernier au Mémorial Modibo Kéïta. Dramane Dembélé, rame à contre-courant de sa formation politique, qui a jeté son dévolu sur le président sortant, Ibrahim Boubacar Kéïta. Le lendemain, samedi, à l’hôtel Maeva Palace, les présidents des partis membres de la majorité présidentielle ont eux aussi apposé leurs signatures sur une convention de soutien à la candidature d’IBK, candidat à sa propre succession. Au même moment, les PUR, une autre plateforme électorale, travaillaient à investir leur candidat, qui n’est autre que l’ancien ministre des Sports et de l’Education Nationale et président de la CODEM, Housseyni Amion Guindo.  Le même samedi, Ousmane N’diaye, secrétaire général de la Convention pour la Renaissance (CR Faso Gnètaga) annonçait sa candidature à l’issue du premier congrès national de son parti à la Bibliothèque nationale.  La boucle a été bouclée au Palais de la Culture où le PARENA tenait sa conférence nationale, qui décida de soutenir la candidature de l’honorable Soumaïla Cissé.

Le tableau ainsi présenté, qui n’est pas exhaustif, est assez renseigné. Sur le plan analytique et simplement physique, il est évident que chacun des candidats, ci-dessus annoncé peut caresser le rêve de devenir le futur président de la République du Mali, eu égard à leur parcours politique et professionnel. Mais, dans ces genres de compétition, il ne faut pas écarter la main invisible du sort. Celui-ci n’est pas forcément soumis aux critères de choix des humains. Les plus religieux diront que « le pouvoir appartient à Dieu et il le donne à qui il voudra ». Mais, il donne des indices aux humains d’entrevoir son choix : l’homme ou la femme qu’il aura choisi pour conduire son peuple vers son bonheur terrestre. En France, comme aux Etats-Unis, personne ne pouvait prédire l’installation du plus jeune président de l’histoire politique française, Emmanuel Macron, à l’Elysée et Donald Trump à la Maison Blanche. Les phénomènes Trump et Macron se sont imposés à la classe politique de leurs pays. Le même exemple s’était produit sur les rives du Djoliba, avec l’élection d’un certain Ibrahim Boubacar Kéïta à la présidence de la République du Mali en 2013. Or, un an plus tôt, même les militants de sa propre formation politique, ne croyaient pas en son immersion spontanée. Mais, il a fallu que le contexte change pour qu’il se retrouve en pole position par rapport à ses concurrents. Le slogan « IBK Solution », chanté par le jeune artiste rappeur Mylmo, raisonnait dans la tête de la foule galvanisée en bloc pour porter l’enfant de Koutiala à la tête du pays. Déjà trois mois avant les élections, la photo d’IBK s’était imposée sur le marché de vente des badges et autres gadgets de campagne. Comme on dit dans un proverbe bambara, « la nuit qui sera bonne s’annonce avant même la tombée du soleil ».

La même histoire risque de se répéter. Et pour cause, IBK reste toujours fortement présent dans le subconscient des Maliens en dépit de la « frustration » d’une frange importante de ses électeurs de la capitale et de certains centres urbains du pays. En tout cas, c’est un constat fait à travers différents points de regroupements, notamment le milieu des ouvriers, des petits commerçants, bref le peuple ignoré dans les grands états-majors politiques. Or, ils sont les plus nombreux. Quand on leur pose la question suivante : « Vous ne voulez pas d’IBK, mais en échange, qui voyez-vous pour le remplacer à Koulouba ? Dans la plupart des cas, la question reste sans réponse ». En analyse politique et sociologique, c’est un détail très important.

Elle traduit deux choses.  Primo, l’absence d’alternative potentielle. Celle-ci se construit au fil des années de mandat autour d’un leader charismatique, réunissant autour de sa personne, le maximum de consensus sur la base d’un certain nombre de valeurs. Dans de pareilles circonstances, soit un inconnu débarque pour coiffer au poteau toute la vielle garde politique, ou l’ancien profite du flottement pour rempiler. C’est le scénario qui s’est produit en France et aux USA.

En France, pour des raisons que seuls les services de renseignement peuvent expliquer, le candidat de la Droite, François Fillon, en pole position pour succéder à François Hollande à l’Elysée, a été impliqué dans plusieurs scandales politico-financiers, qui ont finalement eu raison de sa candidature. Son naufrage a profité au jeune Macron, qui surfa  sur l’émotion collective des Français pour se hisser à la tête du pays.

Aux Etats-Unis, d’abord pour ne pas se laisser gouverner par une femme et surtout ne pas donner trois mandats de suite à un parti politique, la société américaine (très conservatrice au fond) a préféré un Donald Trump à Hillary Clinton. En outre, le discours néoconservateur et iconoclaste de Trump a convaincu les Américains qui ont accepté de lui confier leur sort pour quatre (4) ans, probablement pour huit (8) ans en deux (2) mandats.

Secundo, elle traduit également le manque de vision des adversaires, qui n’ont pas su convaincre les électeurs de la pertinence du changement d’homme et de système. A défaut donc d’une alternative crédible, le plus souvent, le peuple choisit le moindre mal.

C’est dire que le réveil risque d’être brutal pour nombre d’observateurs et d’acteurs politiques. Car, IBK a de fortes chances de se succéder à lui-même au soir du 29 juillet prochain, comme ce fut le cas pour ATT en 2007. Mais, dans ces genres de confrontations, c’est le temps qui est le meilleur juge.

M. A. Diakité

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. IBK n’a jamais ete un patriote , il a ete copte par AOK. Son ingratitude fait qu’il n’adresse plus la parole a son bienfaiteur. Ingrat qu’il est , ses amis d’hier sont devenus ses ennemis d’aujourd’hui . Ces raisons font que cet homme ne merite que mepris.

  2. Ce journaliste ment comme il respire. Si tu es un marabout ou un feticheur personne ne le sait . IBK ne sera meme pas au second tour. Si jamais cela arrivait le peuple malien va descendre dans la rue . Tu es un vendu .

  3. 1)Nous disons et rappelons ET INSISTONS aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali DE SE RAPPELER DE SE SOUVENIR DU DISCOURS DE CAMPAGNE

    DU LETTRÉ MUTANT PRÉSIDENT SYBARITE POLITIGUIMÔGO LE MARCO POLO MALIEN AUX INCH’ALLAH OSTENTATOIRES INÉFFICACES

    IL Y A ENVIRON 5 ANS Á SAVOIR LE 07 JUILLET 2013 AU STADE DU 26 MARS DE BAMAKO LA CAPITALE DE SON MALI

    *CE JOUR IL AVAIT LE SOUTIEN LA CAUTION DE L’EX-JUNTE MILITAIRE ET DE TOUS LES CHEFS RELIGIEUX TOUTES CONFESSIONS CONFONDUES

    QUI AVAIENT TOUS FAIT FI DES OBSERVATIONS DES ANCIENS QUI AVAIENT UN SENS AIGU DE L’OBSERVATION AU SUJET DES LETTRÉS MUTANTS ET MUTANTES POLITQUES POLITIMÔGO

    2)Nous leur disons et rappelons tout le monde sait avec 1brin d’honnêteté mêmes les tarés idiots de naissance et ceux et celles qui refusent de connaitre la vérité d’1chose d’1situation pour des raisons primaires primitives égoïstes que

    *le lettré mutant politique « Sybarite politiguimôgo le Marco Polo Malien » président du Mali choix de la « FRANCE-AFRIQUE maintenant AFRIQUE-FRANCE ou AFRIQUE DE LA FRANCE » ami d’1parrain des parrains de la mafia 1charlie de 1ère ligne de la « lutte anti-Mohamedane et un des responsables de la déliquescence de son Mali pour avoir été au premier rang depuis l’avènement de la démocratie dite des tropiques de son Mali et qui confond tout avec ses Inch’Allah ostentatoires

    A BIEN LE DROIT DE SE REPRÉSENTER POUR LES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES 2018

    LE BON SENS LE DISCERNEMENT L’HONNÊTETÉ LA SAGESSE AURAIENT VOULU QU’IL Y RENONCE COMME L’ONT FAIT CERTAINS PRÉSIDENTS Á TRAVERS LE MONDE TEL SON FRÈRE ET AMI HOLLANDE

    ET SURTOUT QUE LUI MÊME SE VANTE SE TARGUE SE GLORIFIE D’ÊTRE AU SOMMUM D’ÊTRE AU PREMIER RANG DE LA GOUVERNACE DE SON MALI DURANT PLUS DE 25 ANS SOIT PLUS D’UN QUART DE SIÈCLE

    MAIS QUE NON-IL NE L’A PAS FAIT ET CELA Á L’INSTAR DE SES HOMOLOGUES LETTRÉS MURANTS PRÉSIDENTS AFRICAINS

    ILS VOIENT LEURS PAYS COMME DES PAYS-GÂTEAUX SUCCULENTS SAVOUREUX QUI DONNENT DE L’EMBONPOINT ET RESERVÉS UNIQUEMENT Á EUX LEURS FAMILLES ET CLANS POLITIQUES

    AINSI ILS S’AGRIPPENT AU BOUT DE POUVOIR QUE LEURS PEULPES LES A CONFIÉ POUR UN LAPSE DE TEMPS TELS DES SANGSUES POUR SUCCER BOUFFER LES DENIERS PUBLICS ET DONS

    3)Nous leur disons et rappelons ET INSISTONS

    *LES LETTRÉS MUTANTS ET MUTANTES MALIENS Á L’INSTAR DE LEURS HOMOLOGUES AFRICAINS POLITIQUES NE RESPECTENT JAMAIS AU GRAND JAMAIS LEURS ENGAGEMENTS VIS-Á-VIS DE LEURS POPULATIONS

    ET LES ANCIENS QUI AVAIENT UN SENS AIGU DE L’OBSERVATION LES APPELLENT «POLITIGUIMÔGOS » AINSI QUE LES FIEFFÉS MENTEURS AVEC LEURS PAROLES SUCRÉES MIELLEUSES Á FAIRE ENIVRER PLUS D’UN QUI LES CROIENT DUR COMME DE L’ACIER TREMPÉ ET QUI SONT TOUJOURS DÉÇUS DÉSILLUSIONNÉS DÉPITÉS DÉSAPPOINTÉS TRAHIS APRÈS

    3)Nous leur disons et rappelons et INSISTONS de se rappeler des paroles mielleuses sucrées prononcées ce 07 juillet 2013

    AINSI le lettré mutant politique « Sybarite politiguimôgo le Marco Polo Malien » président du Mali choix de la « FRANCE-AFRIQUE maintenant AFRIQUE-FRANCE ou AFRIQUE DE LA FRANCE » ami d’1parrain des parrains de la mafia 1charlie de 1ère ligne de la « lutte anti-Mohamedane et un des responsables de la déliquescence de son Mali pour avoir été au premier rang depuis l’avènement de la démocratie des tropiques de son Mali et qui confond tout avec ses lettrés mutants mutantes de ministres de députés et fidèles klébars et doungourous de mutants et mutantes mutés avec ses Inch’Allah Audibles Ostentatoires DÉCLARAIT

    *« Si vous me donnez votre confiance, l’une de mes priorités sera la réconciliation nationale. Je veux recoudre le tissu national, abîmé, déchiré par des mois de crise.Je le dis, je le ferai! Inch’Allah »

    ET POURTANT EN CE JOUR SOLENNEL DU 28 MAI 2018 DATE DE LA PROCLAMATION DE SA CANDIDATURE AUX PRÉSENTIELLES DU 28 JUILLET 2018

    LE TISSU SOCIAL NATIONAL N’A PAS ÉTÉ RECOUSU LE PIRE NOUS ASSISTONS L’ATOMISATION L’ÉMIETTEMENT LA PULVÉRISATION DU TISSU SOCIAL NATIONAL

    AINSI LES DOGONS LES PEULHS LES TOUAREGS etc

    TOUS LES JOURS QUE ALLAH DIEU MANGHALAH YAHWEH FAIT

    SE CANARDENT SE BOUSILLENT SE ZYGOUILLENT S’ÉTRIPENT SE FUSILLENT SE REFROIDISSENT SE BUTENT SE LYNCHENT SE TRUCIDENT SE SAIGNENT SE RENDE CULS-DE-JATTE

    *« La lutte contre la corruption sera organisée sur la base d’un principe: la Tolérance zéro. La justice sera implacable, mais juste. Le glaive de la justice ne tremblera pas. Il ne tremblera pas, car je bâtirai une République exemplaire et intègre.L’exemple viendra d’en haut. Je le dis, je le ferai! Inch’Allah! »
    ET POURTANT LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION EST CONFONDUE AUX DÉTOURNEMENTS EN OUTRANCE DES DENIERS PUBLICS ET LE RAPPORT DU VÉRIFICATEUR EST DÉCHIRÉ PIÉTINÉ ET JETÉ DANS LA PUBELLE FAMILIALE ET DU CLAN POLITIQIE

    LA GANGRÈNE DE LA POURRITURE DE LA CORRUPTION ET DE LA CUPIDITÉ EST AU SOMMUM AU PAROXYSME DANS TOUS LES SECTEURS Á TRAVERS TOUT LE MALI

    ET ILS N’ONT HÉSITÉ ET N’ONT PAS TREMBLÉ Á SURFACTURER L’AVION PRÉSIDENTIELLE etc

    ET IL N’A PAS HÉSITÉ IL N’A PAS TREMBLÉ EN NOMMANT Á DES POSTES IMPORTANTS AU MALI ET DANS LES ORGANISATIONS AU NOM DE SON MALI DES PERSONNES BIEN CONNUES POUR AVOIR BOUFFER LES DENIERS PUBLICS ET DONS

    AUTREMENT DIT C’EST L’APOLOGIE DE S’ENRICHIR ILLÉGALEMENT EN USANT DE TOUS LES MOYENS MÊME AU PRIX DE LA DÉLIQUESCENCE DE SON MALI

    AINSI LA GLAIVE DE LA JUSTICE A TREMBLÉ ET S’EST ÉMOUSSÉE VUE QUE LA CORRUPTION VENAIT D’EN HAUT DE EN HAUT

    *« Je serai le garant du respect de la souveraineté du Mali. La souveraineté de notre pays n’est pas négociable. Sur ce point, je serai intransigeant ! »

    ET POUTANT ET POURTANT « LA SOUVERAINITÉ DE SON MALI » EST DEVENUE LA DÉPENDANCE L’ALLÉGEANCE L’ASSERVISSEMENT L’ASSUJETTISSEMENT L’ENCHAINEMENT L’OBÉISSANCE LA SERVITUDE LA SOUMISSION LA SURBORDINATION TOTALE AUX SOIT-DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES ET ORGANISATIONS

    AINSI LUI ET SON GOUVERNEMENT DE LETTRÉS MUTANTS ET MUTANTES SONT DEVENUS LES ESCLAVES LES SANS DENTS LES SOUMIS QUI NE FONT QUE SE SOUMETTRE ET EXÉCUTER LES DICTAS ET QUI ATTENDENT TOUT DE LEURS MAITRES ET SEIGNEURS D’ARABIE D’ASIE D’EUROPE DES AMÉRIQUES ET ORGANISATIONS

    MÊME POUR SE FAIRE ARRACHER UNE DENT MÊME POUR UNE SIMPLE ABLATION DE L’ADÉNOME BÉNIN DE LA PARATHYROÏDE

    MÊME POUR CONSTRUIRE DES CHIOTES POUR LEURS PARENTS DU VILLAGE DANS LES ÉCOLES DES ENFANTS MALIENS MÊME POUR DÉBARRASSER LES ORDURES DANS LEURS VILLES ET VILLAGES

    MÊME QUEL NOMBRE D’ENFANTS LEURS POPULATIONS DOIVENT AVOIR MÊME LE TYPE DE RELATION SEXUELLE ILS DOIVENT AVOIR MÊME Á QUEL ÂGE LEURS JEUNES DOIVENT SE MARIER

    MÊME POUR DONNER L’EAU POTABLE ET L’ÉLECTRICITÉ Á LEURS POPULATIONS

    MÊME POUR CONSTRUIRE DES CENTRES DE SANTÉ DES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES MÊME POUR PÉCHER DANS LEURS FLEUVES MÊME POUR CULTIVER LEURS TERRES MÊME POUR S’OCCUPER DE LEURS BÉTAILS MÊME POUR CONSTRUIRE DES HABITATIONS POUR LEURS POPULATIONS

    MÊME POUR FORMER LEURS RELIGIEUX etc

    *Pour l’honneur du Mali, je rétablirai la sécurité sur l’ensemble de notre territoire. Je serai le garant de la sécurité de tous les maliens. Mais aussi des étrangers qui viennent sur notre territoire, et dont l’appui nous est décisif. Pour moi, la sécurité n’a pas de prix.
    Pour la garantir, je veux reconstituer une capacité de défense et de surveillance du territoire. Désormais, aucun groupe terroriste ou criminel ne franchira la frontière du Mali sans trouver devant lui les forces armées nationales en position de combat.Je le dis, je le ferai ! Inch’Allah 

    L’ÉCRASEMENT L’EXPLOSION LA MISE HORS D’ÉTAT DE NUIRE DES VOYOUS DE FAMEUX TERRORITES FAUX DJIHADISTES FAUX ISLAMISTES MAINTENANT EXTRÉMISTES VIOLENT DE SATAN POUR L’AVÈNEMENT DE LEUR NOUVEL ORDRE MONDIAL SATANIQUE SELON LEURS MAITRES ET COMMANDITAIRES

    S’EST CONFONDU AVEC LEUR PRÉSENCE ET LEURS ATTAQUES SANGLANTES MORTELLES HANDICAMPES

    TOUS LES JOURS QUE ALLAH DIEU MAGHALAH YAHWEH FAIT

    DANS TOUT LE MALI D’EST EN OUEST DU NORD AU SUD EN PASSANT PAR LE CENTRE

    ET MÊME DANS LA CAPITALE BAMAKO OÙ ILS ONT ATTAQUÉ OÙ ILS S’EN SONT PRIS AUX ÉTRANGERS

    AVEC LES ATTAQUES CONTRE LES HÔTELS DE RADISSON BLU ( NOVEMBRE 2015) DE NORD-SUD ( MARS 2016) DU CAMPEMENT KANGABA ( JUIN 2017)

    *Je ferai voter et appliquer de manière très rigoureuse une loi d’orientation et de programmation militaire. La conséquence sera une hausse très importante des moyens alloués au budget de la défense. Il s’agira de rendre notre armée plus performante en la dotant des capacités opérationnelles adéquates pour l’accomplissement de sa mission de défense de l’intégrité territoriale. Elles doivent être portées à un niveau d’efficacité opérationnelle qui dissuade tout agresseur éventuel. L’utilisation de moyens mobilisés, sera scru-pu-leu-se-ment contrôlée, pour qu’aucun centime dédié à la sécurité des maliens ne soit dévoyé. Je le dis, je le ferai ! Inch’Allah !

    ET ILS N’ONT PAS HÉSITÉ ET N’ONT PAS TREMBLÉ Á SURFACTURER LES CHAUSSURES LES CASQUES LES HABITS DE LEURS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURTITÉ etc

    ET ILS N’ONT PAS HÉSITÉ ET N’ONT PAS TREMBLÉ Á MONTRER TOUT JUSTE 2 HÉLICOS NON ENCORE OPÉRATIONNELS NON ENCORE EXPLOITABLES TOUT EN S’EN GLORIFIANT TOUT EN S’EN VATANT

    ILS AFFAIBLIRENT LEURS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ MALIENNE

    EN CONFIANT LE FRONT DE COMBAT CONTRE LES ENNEMIS DE LEUR MALI EN MAJORITÉ

    AUX SOLDATS ET OFFICIERS PARENTAUX CLANIQUES POLITIQUES VENUS DANS L’ARMÉE POUR BOUFFER LEURS PARTS DE GÂTEAU-MALI QUI NE SONT PAS DU TOUT PRÊTS Á MOURRIR POUR LEUR PAYS-MALI

    ET AUX SOLDATS ET OFFICIERS REBELLES CHEVAL DE TROIE AU NOM D;UNE RÉCONCILIATION BIDONNE ET DE FOUTAISE AVEC DES ACCORDS BIDONS ET DE FOUTAISE TOUJOURS CONSIDÉRÉS COMME LES MEILLEURS DU MOMENT MAIS TJOURS PIRES POUR LEUR MALI QUI NE FONT QUE REJOINDRE LES ENNEMIS DE LEURS MALI AU PREMIER COUP DE KALA OU QUI FONT DES REPLIS STRATÉGIQUES BIDONS ET DE FOUTAISE POUR PERMETTRE AUX ENNEMIS DE LEUR MALI D’OCCUPER LE TERRAIN

    AU LIEU DE CONFIER LES FRONTS DE COMBATS AUX SOLDATS ET OFFICIERS VENUS PAR VOCATION PROTOTYPES DES MALIENS ANTIQUES FIERS HONNÊTES COURAGEUX INTRÉPIDES AYANT UN AMOUR PROFOND POUR LEUR MALI EN LES DOTANT LES ÉQUIPANT DE MATÉRIELS DE COMBATS MODERNES OPÉRATIONELS IMMÉDIATEMENT ET ADAPTÉS QUI ASSUMERONT AVEC SUCCÈS ET CELA SANS AUCUN DOUTE LEURS MISSIONS REGALIENNES

    *dès le début de mon mandat, j’engagerai le retour effectif de l’administration et des services de base dans les régions nord Je le dis, je le ferai ! Inch’Allah !

    ET POURTANT LE RETOUR EFFECTIF DE L’ADMINISTRATION ET LES SERVICES DE BASE DANS LES RÉGIONS NORD N’EST PAS ENCORE EFFECTIF

    AINSI LUI SES MINISTRES SES FORCES DE DÉFENSE SES PRÉFETS ET SOUS-PRÉFETS ET GOUVERNEURS INTÉRIMAIRES NE PEUVENT SE RENDRE EN TOUTE QUIÉTUDE DANS LES RÉGIONS DE KIDAL MÉNAKA etc SANS L’ACCORD LA PROTECTION DES FORCES DE LEURS SOIT-DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES ET ORGANISATIONS

    AINSI LES PAUVRES MALIENS ET MALIENES ET LEURS ENFANTS NE PEUVENT POINT Y VAGUER TRANQUILLEMENT Á LEURS OCCUPATIONS QUOTIDIENNES NI VOYAGER NI ALLER Á L’ÉCOLE NI OBTENIR DES PIÈCES ADMINSTRATIVES

    *Le chômage des jeunes est, parmi les maux qui affligent notre société, un des plus douloureux. Sans emploi, il n’est pas d’intégration sociale réussie, pas de réalisation de soi dans la communauté. Tout sera mis en œuvre pour créer des emplois en nombre suffisant pour tous ceux qui y aspirent

    LA CRÉATION D’EMPLOIS POUR LES JEUNES EST CONFONDU AUX CAMIONS DE LA MORT DES JEUNES DANS LE DÉSET Á L’ESCLAVAGE DES JEUNES DANS LES PRISONS DU MAGHREB DE LA LIBYE DE L’ARABIE ET AUX BATEAUX DE LA MORT DES JEUNES DANS LA MÉDITERRANÉE

    ET L’UN D’ENTRE EUX QUI NE SAIT NI LIRE NI PARLER CORRECTEMENT LA LANGUE DE MOLIÈRE S’EST MÊME PERMIS DE JOUER AU SAPEUR POMPIER AUX MAINS NUES EN PLEIN PARIS

    AUX FINS DE MONTRER AU YEUX DU MONDE ENTIER QUE DANS LE MALI ACTUEL DES LETTRÉS MUTANTS ET MUTANTES IL N’Y A AUCUN ESPOIR POUR LES ENFANTS LES JEUNES QUI NE SONT PAS MEMBRES DE LA FAMILLE ET DE LA FAMILLE POLITIQUE

    *C’est pourquoi mon message au peuple malien est très clair lui aussi :
    LE MALI D’ABORD ! (Mali fôlô!)Voilà la proposition que je vous fais mes chers compatriotes !Le Mali d’abord ! Le Mali avant tout !C’est tout cela le Mali d’abord !C’est ma promesse et c’est mon engagement.Je le dis, je le ferai, Inch Allah !

    LE MALI D’ABORD EST CONFONDU Á LEURS FAMILLES D’ABORD DONT LES MEMBRES OCCUPENT TOUS LES POSTES IMPORTANTS SANS TENIR COMPTE DE LEURS COMPÉTENCES RÉELLES POUR CES POSTES

    *L’HUMILITÉ LA MODESTIE LAISSÈRENT PLACE AU SYBARISME

    le Palais Présidentiel de Koulouba est confondu à la Maison Familiale qui fut aménagée en « Palais Présidentielle de Koulouba » aux frais des pauvres contribuables maliens et maliennes

    les maisons familiales des ministres sont confondues à de petits palais de Koulouba

    les maisons familiales des chefs religieux et chefs traditionnels sont confondues à de petits palais de Koulouba

    LE BIEN ÊTRE DES TRAVAILLEURS EST CONFONDU Á LA MISÈRE ET LA SOUFFRANCE DES TRAVAILLEURS

    AUTREMENT DIT C’EST L’APOLOGIE DE LA SOUFFANCE DE LA MISÈRE DES PAUVRES TRAVAILLEURS MALIENS NON MEMBRES DE LA FAMILLE NON MEMBRES DU CLAN POLITIQUE

    LES VOYOUS DE VIOLEURS DE VOLEURS DE TUEURS ASSASSINS HANDICAPEURS Á VIE DES PAUVRES MALIENS ET MALIENNES NON MEMBRES DE LA FAMILLE NON MEMBRES DUCLAN POLITIQUE SUR DES BASES RACIALES ET ETHNIQUES LES ÉGORGEURS DE PAUVRES SOLDATS MALIENS DE COLLABOS DE TRAITES ET CHEVAL DE TROIE IMPÉNITENTS NOTOIRES DE TOUAREGS DE MNLA ET CONSORTS

    SONT MEMBRES DU GOUVERNEMENT AUX FRAIS DES PARENTS DE LEURS PAUVRES VICTIMES ET SONT GOUVERNEURS INTÉRIMAIRES IMPOSANT LEURS DICTAS AUX PAUVRES PARENTS DE LEURS VICTIMES

    AU NOM DES ACCORDS BIDONS ET DE FOUTAISE TOUJOURS CONSIDÉRÉS POUR LES MEILLEURRS DU MOMENT ET TOUJOURS PIRES POUR LEUR MALI AU NOM TOUJOURS POUR DES RÉCONCILIATIONS BIDONNES ET DE FOUTAISE

    AUTREMENT DIT C’EST L’APOLOGIE DE LA VIOLENCE ARMÉE DE L’IMPUNITÉ AU NOM DE SOIT-DISANT ACCORDS BIDONS DE FOUTAISE POUR DES RÉCONCILIATIONS BIDONNES ET DE FOUTAISE

    4)Nous leur disons et rappelons ET INSISTONS aux maliens et maliennes fiers et honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    *LES ANCIENS QUI AVAIENT UN SENS AIGU DE L’OBSERVATION DISAIENT AUSSI

    « KO TÉ MOGÔ GNINI MOGÔ DÉ BÈ KO GNINI »

    AINSI SI LES MALIENS ET MALIENNES COMMETTENT L’ERREUR DE CONTINUER Á LES CROIRE Á SAVOIR LUI ET SES FIDÈLES DOUNGOUROUS DE KLÉBARS DE SUPPORTEURS ET DE SUPPORTRICES MUTÉS

    CE QU’ILS CHERCHENT COMME ENNUIS ET PROBLÈMES ILS LES AURONT

    SURTOUT QU’IL VOUS INFORME IL VOUS AVERTI IL VOUS PRÉVIENT PAR AVANCE CE 28 MAI 2018

    Mes chers compatriotes,
    Voilà la raison pour laquelle je me porte candidat à la présidentielle du 29 juillet 2018. Voilà pourquoi je vous demande de me renouveler votre confiance. Lorsque je serais élu (si Allah soub’hana watala, et si vous le vouliez et le favorisiez), je me donnerai comme priorités de consolider les acquis

    • Merci de tous ses details . C’est comme ca le Mali sous IBK. Le manque de vision du President de la Republique est a la base de tout. Il faut qu’IBK degage afin que le Mali nouveau voit le jour, mais surtout liberer les maliens , de nos jours nous sommes sous tutelle. IBK ne peut rien decider sans l’accord de nos ennemis -amis ( la communaute Internationale sous la direction de la France).

    • Meme s’ils (IBK et ses complices) donnaient le budget du Mali aux electeurs , il ne sera pas reelu cette annee. Il restera pourquoi faire ? Continuer ses voyages ou dormir comme toujours ? IBK est un homme sans vision. Le Mali n’a plus besoin de lui avec sa mal gouvernance . Nous voulons maintenant avancer sans lui. Neanmoins ils ont tellement assoiffe le peuple, qui ne doit pas refuser de l’argent offert par ces predateurs financiers . Ils prennent et sanctionnent IBK dans l’urne . Ils seront toujours avec Dieu. Puisqu’ils debarasseront le pays d’un despote , un tyran .

  4. La réélection du président est une affaire des maliens plus que le concerné lui-même. Ce pays a besoins de lui. Soutenir le président IBK est un devoir de citoyen pour tout bon malien. Cette détermination des jeunes de faire réélire le président IBK dès le premier tour résulte de la mauvaise foi des opposants qui ont payés des drogués pour insulter nos mères, nos imams et même notre religion. Ce soutien au président est donc désaveu de toutes ces pratiques. La victoire du président IBK sera la victoire de la vérité sur le mensonge et des vrais patriotes sur les apatrides.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here