Rassemblement pour la Justice Sociale (RJS) : Le Président Bokary Diallo décrié pour violation des textes

0

À la faveur d’un point de presse, Le secrétaire général du parti Rassemblement pour la Justice Sociale RJS, Abdoulaye Traoré a montré l’indignation des membres du bureau politique national du parti contre le Dr Bokary Diallo. Les militants du RJS reprochent au président d’avoir violé les textes et règlements du parti. C’était le samedi 18 mai 2019 à la Maison de Presse de Bamako.

Créé en 2013 dans un contexte politique très difficile dans le but de conquérir et d’exercer le pouvoir comme tout bon parti politique, le Rassemblement pour la Justice Sociale (RJS) traverse l’un des moments les plus critiques de son histoire. De surcroît, la vie du parti est menacée par le comportement ambivalent de son président, le Dr Bokary Diallo qui serait en train de vendre le parti au diable pour se faire de l’argent.

Selon le secrétaire général, l’objectif de ce point de presse est de dénoncer les dérives du président, le Dr Bokary Diallo et informer l’opinion nationale de sa démission volontaire de son poste de président.

En effet, des informations circulent sur les réseaux sociaux depuis le 12 mai dernier. Ces informations  font état de fusion entre  le RJS et  l’ADP-Maliba.  Par ailleurs, le président dans son esprit de marchand politique s’est permis de  déclarer cette histoire de fusion du RJS dans la formation politique ADP-MALIBA le dimanche 12 mai 2019 lors d’un « soi-disant congrès extraordinaire» tenu à Koutiala.

Mais bien avant cela, ajoute le secrétaire général, le président a décidé tout seul et sans l’avis des militants de retirer le parti de la majorité présidentielle à la veille  de  l’élection présidentielle de  2018. La raison évoquée pour ce retrait de la majorité, selon le secrétaire général, était que le parti n’a rien eu avec le président IBK. Pour lui, cette décision n’est qu’une imposture. Car  le comité directeur n’a été ni de près ni de loin associé à cette décision. C’est pourquoi, le secrétaire général a affirmé de façon solennelle que cette décision n’engagement nullement le RJS. « Le président Bocary Diallo a péché cette fois-ci. Pour nous, il a démissionné de son poste au profit de l’ADP-MALIBA », a conclu, Abdoulaye Traoré.

Adama Coulibaly

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here