Réformes politiques et institutionnelles : La Fondation Balanzan fait réagir les partis

1

Le samedi dernier, la Fondation Balanzan pour la gouvernance et la stabilité, a mis à table de discussions et d’échanges entre les partis et mouvements politiques, les questions de reformes politiques et institutionnelles. Ils étaient entre autres plusieurs partis et mouvements dont l’Adema-PASJ, l’URD, Yelema, PRD et les mouvements signataires de l’Accord issu du processus d’Alger. C’était sous la présidence du président du réseau Balanzan, Moussa Makan Camara, ancien diplomate.

 Pendant toute la journée, les discussions ont porté sur les grands axes prédéfinis par le réseau organisateur de la rencontre. Les documents préliminaires de discussion ont porté sur l’opportunité de la transition en tant que moment propice desdites reformes, la conformité des reformes à la période de transition et les grands axes des reformes.

Le président du réseau Balanzan a expliqué que la journée serait une réflexion sur les reformes, leur rythme, les principaux axes et un chronogramme. Par cela, dit-il, la fondation entend jouer sa répartition dans la recherche de solution aux problèmes qui assaillent le pays. La fondation est à sa 4e concertation de haut niveau de décembre 2014 à ce jour. A en croire M. Camara, toutes les résolutions de fin de rencontre sont à qui de droit dont les autorités politiques.

Les participants ont tous été unanimes pour dire que la transition est le moment propice aux reformes soulevées. Ils sont aussi d’accord pour la relecture de la Constitution, la réorganisation territoriale, les reformes électorales et le renouveau de la gouvernance.

Pour tous les travaux, la Fondation a conseillé la mise en place des commissions d’experts pour l’élaboration et le suivi technique des travaux conformément aux différentes assises tenues dans les domaines respectifs tels que la conférence d’entente nationale, le dialogue national inclusif et les autres états généraux sur l’administration territoriales et autres. Après quelques amendements, un comité de suivi comprenant 7 partis et la Fondation Balanzan a été mis en place pour donner suite aux résolutions issues de la journée d’échanges.

 

Koureichy Cissé

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here