Réformes politiques et institutionnelles : L’Alliance EPM engage le débat

0
Soumeylou Boubeye et Bocary Treta

L’Alliance politique et électorale ” Ensemble pour le Mali ” (EPM) a tenu, le samedi 2 mars dernier, dans la salle de conférence du Centre de recherche en énergie solaire (Cres) sur la colline de Badalabougou, ses deuxièmes assises sur la loi électorale, le mode de scrutin pour l’élection des députés et le choix des circonscriptions électorales.

La rencontre était présidée par le président de l’alliance EPM, Dr Bokary Tréta, en présence du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Mohamed Ag Erlaf et du président de la commission politique et électorale de l’EPM, le Pr Younouss Hamèye Dicko.

Pour ce dernier, les thèmes qui ont été développés au cours de ces assises serviront à renforcer la paix et la démocratie dans notre pays. Et de préciser que les débats s’établiront autour des thèmes suivants : les modes de scrutin connus dans le monde, la loi électorale dans tous ses contours et aussi la réorganisation territoriale. II s’agit là, pour lui, de thèmes simples, qui permettront de mieux instruire et d’armer davantage les cadres de l’EPM pour les prochaines élections législatives.

A sa suite, le Dr Bokary Tréta a rendu hommage aux représentants de plusieurs Institutions nationales et internationale pour leur présence à ces assises. Pour lui, le président IBK a donné des instructions fortes au Premier ministre, conformément à certains axes prioritaires de son programme présidentiel sur la gouvernance, les réformes politiques et institutionnelles.

Pour ce faire, il dira que le chef du gouvernement, Soumeylou Boubey Maiga, a mis en place le Comités d’experts chargé de conduire les futures réformes. “A partir du 4 mars 2019, les commissions d’experts doivent se rendre dans les régions à l’intérieur du pays pour écouter les populations sur les thématiques de la révision constitutionnelle”, a-t-il précisé.

S’agissant des objectifs des assises de l’alliance “EPM”, le Dr Bokary Tréta a fait savoir que celles-ci visent à créer un nouveau cadre de concertations nationales et inclusives qui aura pour mission de formuler des propositions au gouvernement. “Désormais le Mali dispose d’un arrêté autorisant tous les présidents des partis politiques accrédités à prendre part aux activités des concertations, d’échanger sur la problématique de la loi électorale, notamment sur ses forces et ses faiblesses, d’analyser les modes de scrutin afin de proposer une option pour l’élection des députés à l’Assemblée nationale, promouvoir une meilleure représentativité des populations au niveau de l’Assemblée nationale dans l’échiquier démocratique”, a dit le président de l’Alliance EPM.

  Boubacar PAITAO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here