Refus du M5 de participer au gouvernement d’ouverture : Une surenchère qui frôle l’inconscience

0

La rue va-t-elle désormais prendre le dessus sur les urnes dans notre pays ? À quelques mois des élections, le comportement du M5 qui pense être suffisamment en position de force pour s’imposer de façon unilatérale peut le faire penser.

Dans la situation actuelle du pays, tout le monde doit faire des concessions, car nul n’a le monopole de quoique ce soit. La surenchère du M5 qui, à la limite frôle l’inconscience de la situation actuelle du pays exige une réponse commune des autres acteurs qui ne doivent pas laisser le pays sombré une deuxième fois par la faute des mêmes acteurs. À ce stade, nul n’est légitime pour imposer son diktat aux autres. Ce comportement incompréhensible de ce groupe hétéroclite peut faire penser qu’il veut eux aussi jouer à la prolongation pour leurs seuls intérêts. En effet, n’ayant aucun prétendant sérieux pour la magistrature suprême si on respectait le chronogramme électoral annoncé, le M5 s’amuserait à faire encore du CNSP sans le CNSP. Trop c’est trop, la volonté d’accaparement de ce groupuscule ne fait l’objet d’aucun doute. Après avoir largement contribué à la d’échéance du pays de 91 à nos jours, les responsables de ce mouvement ne sont plus qualifiés pour donner une leçon de gouvernance. La brèche de L’UNTM passera puisqu’elle a des revendications précises, on se retrouvera pour les autres qui pensent se faire une seconde virginité sur le dos du peuple. Nous préférons de loin les colonels aux vampires qui n’ont plus rien à prouver.

Fanta Sissoko

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here