Rentrée politique du PDES : Mohamed Dibassy dresse le bilan !

0

La Maison des Aînés de Bamako a abrité, le samedi 4 mai dernier, la cérémonie de la rentrée politique de l’année 2019 du Parti pour le Développement Economique et de la Solidarité (Pdes). Occasion pour le président du parti, Mohamed Dibassy, de faire le bilan  des actions de sa formation politique et  surtout de mettre  un accent particulier sur les grands défis qui attendent le  Mali.

Cette rentrée politique a été l’occasion pour le bureau exécutif du parti de renforcer les structures du parti. Aussi,  pour les responsables du parti de jeter un regard critique sur son parcours, d’analyser les défis actuels auxquels le pays fait face,  d’interpeller le gouvernement à poursuivre le dialogue social pour une paix durable au Mali.

Le président du Pdes, Mohamed Dibassy, a souligné que ces assises se tiennent à un moment difficile pour le Mali, caractérisé par des crises multiformes aux plans politique, social, et sécuritaire : « Ces défis exigent de chacun de nous plus d’engagement et de sacrifice pour le Mali ». Pour le président Dibassy, après avoir soutenu la candidature d’Ibrahim Boubacar Keïta pour un second mandat, le Pdes est aussi prêt à soutenir son programme politique « Anka Maliba Be ka Ta Gnè » au sein du regroupement Ensemble pour le Mali (EPM). « Le Pdes veut accompagner utilement à la sortie de crise scolaire, comme à la réussite des échéances référendaires et législatives et autres à venir ». Il ajoute : « Au plan sécuritaire, notre parti réaffirme son soutien au gouvernement pour la recherche de solution aux violences communautaires au Centre, aussi bien qu’à la mise en œuvre de l’Accord d’Alger. Aussi, le Pdes encourage le gouvernement à poursuivre le dialogue pour apaiser le front social, en vue de la reprise des cours dans toutes nos écoles, partout au Mali ».

Le secrétaire général du parti, Wahab TRAORE, a rappelé que le Pdes a participé aux échéances passées, notamment les élections de législatives de 2014 et les communales de 2016. « Ainsi, à l’issue des législatives de 2014, le parti qui avait présenté 17 listes de 24 candidatures obtenu 3 députés élus dans les localités d’Ansongo, de Douentza et de Kayes. Quant aux communes de 2016, le Pdes a eu 176 conseillers, dont cinq maires sur l’ensemble du territoire. Le parti a des sections partout et il représenté de Kayes à Kidal », a-t-il précisé.

La présidente du mouvement des femmes, Mme Loh Fatoumata Samaké, a exhorté les décideurs d’être aux côtés du Mali pour une sortie définitive de la crise qui n’a que trop duré. Pour sa part, le président des jeunes, Amadou Diallo a invité les jeunes à soutenir les réformes politiques et institutionnelles indispensables pour une sortie de crise au Mali.

Rappelons qu’à l’entame des travaux, une minute de silence a été observée à la mémoire de Feu Souleymane Mallé, Vice-président du parti, arraché à l’affection des siens à la veille de cet  événement qui a enregistré la participation de nombreux militants et responsables du PDES.

Cette rencontre s’est tenue dans un contexte de sortie de crise politique avec la signature, le jeudi dernier, d’un accord politique en vue de la formation d’un gouvernement de mission par le nouveau premier ministre, le Dr Boubou Cissé, le Pdes, membre de l’Alliance EPM est signataire dudit accord pour accompagner IBK, à travers le futur gouvernement. Aussi, ces assises se tiennent-elles au lendemain du dernier congrès du parti tenu les 5 et 6 avril 2018.

Mohamed Sylla

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here