Répression de la marche populaire du 2 juin à Bamako : Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres déplore l’interdiction de la manifestation par le Gouvernement

7
Le rapport trimestriel du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres dresse un tableau inquiétant de la dégradation de la situation dans le centre du Mali. © REUTERS/Mike Segar
Le rapport trimestriel du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres dresse un tableau inquiétant de la dégradation de la situation dans le centre du Mali. © REUTERS/Mike Segar

Suite à la répression policière le 2 juin 2018 à Bamako (Mali) ayant fait des blessés, le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a déploré l’interdiction par le Gouvernement de la tenue de manifestations des partis de l’opposition, dans une déclaration rendue publique à la même date. Antonio Guterres rappelle l’importance d’un dialogue politique inclusif au Mali. « Il appelle également le Gouvernement malien à assurer la protection des droits fondamentaux de l’homme et la liberté d’expression et de manifester pacifiquement, y compris dans le cadre de l’état d’urgence actuellement en vigueur » précise la déclaration rapportée par Farhan Haq, porte-parole adjoint du Secrétaire général.

 « Le Secrétaire général suit avec préoccupation l’évolution de la situation au Mali et les violents affrontements déclenchés par la tenue de manifestations de l’opposition aujourd’hui à Bamako », c’est ce qui ressort de la déclaration attribuable au porte-parole du Secrétaire général sur le Mali, le 2 juin 2018. Dans cette déclaration, le secrétaire général de l’ONU appelle toutes les parties au calme et à la retenue, et exhorte les acteurs politiques et de la société civile à privilégier le dialogue pour maintenir un environnement propice à la tenue d’élections crédibles et transparentes.

Les Nations Unies sont prêtes à soutenir un règlement pacifique des différends entre les parties. Le Secrétaire général s’est félicité lors de sa récente visite au Mali des avancées constatées dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale. Il souhaite que cette dynamique positive se poursuive avec la tenue d’élections dans un climat apaisé.

« Le Secrétaire général déplore l’interdiction par le Gouvernement de la tenue de manifestations des partis de l’opposition, rappelant l’importance d’un dialogue politique inclusif au Mali. Il appelle également le Gouvernement malien à assurer la protection des droits de l’homme fondamentaux et la liberté d’expression et de manifester pacifiquement, y compris dans le cadre de l’état d’urgence actuellement en vigueur », précise la déclaration.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Dans quelques semaines on verra qui a raison entre ces deux entités de la démocratie malienne, dans tous les cas de figure, ce que l’opposition réclame est loin du mensonge, les insuffisances inhérentes à l’organisation de l’élection présidentielle de juillet 2018, et l’accaparement de l’ORTM pas IBK et ses hommes. Ces deux réclamations restent une réalité indéniable et dans de tel cas, il faut rapidement corriger les insuffisances exprimées par cette opposition afin de réduire l’échauffement des esprits. Il faut dire à IBK et ses hommes qu’ils sont mal lotis eu égard à cette élection de juillet 2018, car tout le monde voit les insuffisances évoquées par cette opposition qui sont dans la logique qui dit “donnez nous votre votre place IBK”, mais pas du tout dans celle de pouvoir résoudre les problèmes actuels du Mali qui sont trop difficile, compliqués et complexes pour ceux qui sont à la base de la mise en route desdits problèmes. Notre pays est entre les mains de deux entités qui ne seraient pas aptes à sortir le Mali de cette crise multidimensionnelle. Il faut du temps et des acteurs conscients, il faut retenir que sur une très longue période ces deux paramètres semblent impossibles de conjuguer normalement. Le Mali est parti très longtemps pour le maintien de cette crise dont le temps et les acteurs seraient des limites difficilement combinables pour avoir une bonne mayonnaise pour rétablir un pays normal doté de toute sa dignité. Nous sommes dans l’œil du cyclone et pour en sortir, il faut du temps et des bons acteurs ce qui est la croix et la bannière actuellement. Le Mali va imploser sans équivoque, cette imposition donnerait une quatrième République qui se butterait encore à cette combinaison entre bons acteurs et temps de la mise en œuvre pour l’émergence d’une bonne République, ainsi nous prendrons encore des raccourcis comme le 26 mars 1991, ainsi seraient reconduit le même système qui ne serait qu’un avatar de l’ancien et plus tard dans quelques décennies d’autres crises multidimensionnelles apparaitrons, ainsi de suite jusqu’au jour où nous aurions des acteurs conscients pour reconstruire le Mali dignement. Le problème actuel du Mali, est de mettre en œuvre des acteurs conscients et les inconscients qui sont les plus nombreux ne donneraient jamais, jamais, jamais la chance à ces acteurs conscients de monter au créneau et de reconstruire notre très cher Mali.

  2. Le Mali,! Le Mali! Le Mali! un pays bizarre et très bizarre, quand IBK se déplace pour sa campagne, à Ségou, Sikasso, et autres localités, il n’y a pas état d’urgence pour lui et ses hommes, mais quand l’opposition organise une marche pacifique, IBK est ses hommes parlent d’état d’urgence, on est dans quelle République? C’est dommage et très dommage de voir que les citoyens n’ont pas les mêmes droits dans ce pays, cela s’appelle injustice et favoritisme. Et c’est ceux-là qui tuent ce pays et désoriente nos enfants et détruisent la postérité de notre très cher Mali. Il est temps et grand temps que nos faux politiciens du genre IBK et ses hommes sachent et chaque bêtise a une fin et ces injustices et favoritismes sont entrain d’atteindre leurs fins sans équivoque. Quel comportement éhonté de la part de ces hommes d’IBK et IBK lui-même? Quelle ignominie de la part de ces maliens qui se croient supérieurs aux autres maliens? Nous sommes sidérés par leurs agissements inconscients et insouciants. Prenez conscience de vos agissements avant le carnage, nous sommes aujourd’hui les vrais avatars du mandé qui était caractérisé par la bravoure, la dignité, la dextérité, la gloire, la témérité, le partage, l’altruisme, la compassion face aux autres, et la pitié face aux autres se trouvant dans des conditions difficiles. Si ces vertus ne sont observées d’ici quelques années nous tomberons dans une situation irréversible atteignant la phase de la Somalie actuelle, car il y a encore quelques grands hommes totalement ignorés en se focalisant sur les joueurs de cinémas et de fourberies. IBK et ses hommes nous rappelle les “animaux malades de la peste de Jean de la Fontaine du 18ième siècle” où les mangeurs d’hommes sont fortement défendus et considérés comme les faiseurs de biens et les autres animaux inoffensifs sont traités comme les faiseurs du mal. IBK et ses hommes sont atteints de schizophrénie, pour les mettre sur le chemin de la vérité, il faudrait une grande partie de violence.

  3. Avec une réélection de IBK il faut s’attendre à une révision de Notre Constitution. Et là, personne ne pourra dire qu’il ne s’attendait pas cela. Ce qui est sûr et certain IBK a dit que c’est Alla qui l’a donné ce pouvoir et qu’il est le plus béni de tous les Maliens. En conséquence il a le droit de se transformer en Monarque.
    A bon entendeur salut.

  4. UN president qui a mal utilises 5 Premiers Ministres et 190 Ministres n’est pas capable de gerer une equipe de footbal de Maganbougou. IBK est incapable c’est tout et ceci mentallement, morallement, intellectuellement et politiquement. AOK et ATT nous avaient deja averti qu’il ne sait pas gouverner il s’est execute des ordres sans reflechir aux consequences. IBK tu ne peux pas diriger le Mali de grace retires-toi a Sebenikro, tu es fatigue, malade, sans energie, sans soutien et surtout sans idees. IBK Mande Zonkeba regardes la realite en face et degage!

  5. Depuis le 1ER JOUR de son mandat, Zonkeba-le-vieux-dépassé à un énorme problème, à savoir:

    Comme il est toujpurs resté a ce qui se faisait il y a plusieurs decennies en arriere, ce nullard n’a JAMAIS compris qu’au 21ème siècle, mondialisation oblige et infos sattelite en temps réel obligent, un chef d’État où qu’il soit et qui qu’il soit doit IMPÉRATIVEMENT compter avec l’opinion INTERNATIONALE, et avec le regard acéré et vigilant des OBSERVATEURS ……….au sens large!

    Et pourtant, avec le nombre de “leçons” magistrales qu’il a reçu, n’importe qui a sa place aurait rapidement COMPRIS
    Il croyait pouvoir se faire ACHETER par un copain Mafioso sans que personne ne le sache, et voilà que l’abruti se retrouve à la UNE du premier média Français Le Monde, et fait les delices😆 du site d’investigation Mediapart qui publie carrément ses échanges téléphoniques avec son corrupteur!😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆

    N’importe qui d’autre que lui aurait compris…. PAS LUI!

    Il croyait pouvoir, comme au bon vieux de Bokassa / Mobutu😆, voler “tranquillement” dans les aides, resultat: FESSÉE PUBLIQUE sous les yeux du monde entier pour VOL et DÉTOURNEMENT!!!!

    N’importe qui d’autre que lui aurait compris…. PAS LUI!

    Ensuite, il a voulu “etouffer” l’affaire Sanogo-l’assassin et la laisser tomber dans l’oubli pour pouvoir le libérer “en douce” comme il lui avait promis, et voilà que les organisations internationales des droits de l’homme ainsi que différentes chancelleries occidentales déclarent NOIR SUR BLANC attendre le procès de l’assassin de 21 malheureux exécutés pieds et poings liés et enterrés comme des chiens!😎😎😎 bref: Encore raté !😆😆😆

    Aujourd’hui, le crétin vomi a juste titre par tout le pays décide de se représenter en pensant naïvement tricher pour “y arriver”;
    Et boum! Voilà que TOUS les medias de TOUS les observateurs internationaux ecrivent que Zonkeba 1ER s’apprête à tricher, et que L’INTERNATIONAL au grand complet (Nations-Unies comprises!) braque TOUS ses projecteurs sur les élections au Mali… Bref: Encore raté !😆😆😆😆😆

    Et oui Zonkeba, si tu avais eu LA MOINDRE NOTION ÉLÉMENTAIRE de Realpolitik, tu aurais qu’au 21ème siècle, un “simple president” n’était pas grand chose et ne pesait RIEN face à l’opinion internationale !😆😆😆😆😆

    Tout autre que toi le sait déjà depuis des décennies, mais……..TOI TOUJOURS PAS !😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆

    Essaie un peu pour voir de truquer ces élections SOUS L’OEIL DE LA PLANÈTE ENTIÈRE !😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎

    I Zonkeba. ..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here