Scrutin du 29 mars : Les engagements du parti Yelema

0

Le parti Yelema de l’ancien Premier ministre Moussa Mara sort ses arguments afin de convaincre l’électorat. Pour ce faire, le parti a réalisé un document dans lequel il énumère les grands engagements des futurs députés, du futur groupe parlement du parti Yelema, issu des élections à venir.

D’abord pour le député, il publiera son patrimoine à l’entrée en fonction et le fera en début de chaque année du mandat ; il ouvrira une permanence dans sa circonscription, où il recevra les citoyens au moins une fois par semaine ; il dira la vérité,  ne prendra aucun engagement qu’il ne peut satisfaire et rendra compte de tout engagement pris pour régler les problèmes des citoyens ou ceux de la circonscription ; il organisera une restitution formelle de tout ce qui a été fait à l’Assemblée nationale, rendra compte aussi de ce qu’il fera  lors de cette restitution.

À l’occasion de ces restitutions, il  s’adressera à la presse de la circonscription pour que tous les citoyens soient au courant de ses actions en tant que leur représentant ; il s’emploiera à faire réaliser des actions de développement dans la circonscription à travers ses initiatives auprès de l’Etat et des partenaires en collaboration avec le maire ; il leur rendra compte en temps réel de ce qu’il fait à travers ses comptes et sites sur internet et les réseaux sociaux

Ensuite, pour le groupe de députés du parti Yelema, ils contrôleront l’action du Gouvernement de manière indépendante ; et interpelleront le Gouvernement sur toutes les questions d’actualité.

Ils  porteront une proposition de Loi sur la limitation du rôle de l’argent dans la démocratie malienne et sur la question de l’utilisation des moyens de l’Etat pendant le processus électoral. Ils interpelleront régulièrement le Gouvernement sur la situation au Nord, la situation au Centre, le processus de paix, l’insécurité, la réconciliation pour que les Maliens soient édifiés sur l’avancement de ces chantiers majeurs ainsi que sur la question de la corruption et du jugement des dossiers auprès du Pôle économique pour que l’opinion publique sache ce qui se passe.

Ils porteront une autre proposition de Loi sur l’amélioration de notre système électoral : lutte contre les fraudes, simplification du processus et utilisation des nouvelles technologies, l’enrôlement de tous les électeurs (jeunes et diaspora), la systématisation des débats, l’interpellation des élus sur le respect de leurs engagements de campagne.

Ils interpelleront le Gouvernement sur la question de la vie chère, au moment du ramadan et au moment des rentrées scolaires pour informer les Maliens.

Ils porteront une proposition de Loi sur la dépolitisation de l’administration publique et la promotion de la compétence et de l’intégrité des agents de l’Etat ainsi que sur la limitation de l’impact des proches des gouvernants dans l’exercice de leur responsabilité.

Ils interpelleront le Gouvernement sur la question épineuse de l’agriculture, la distribution des engrais, l’amélioration des conditions de vie des ruraux, le renforcement de l’équipement des exploitations.

Les députés du groupe parlement du parti Yelema porteront une proposition de Loi sur la transparence dans la vie publique, la promotion de l’éthique des gouvernants, la lutte contre la corruption, la promotion de la dénonciation des actes malveillants et la protection des lanceurs d’alerte. Ils participeront aux travaux du Parlement, à travers les commissions parlementaires, les missions parlementaires, les enquêtes parlementaires, les débats en plénière.

Ils communiqueront sur toutes leur actions, à travers les sites et comptes conçus pour le groupe  selon les moyens de communications modernes disponibles (internet, réseaux sociaux…)

Ils veilleront à ce que l’Assemblée soit un exemple de bonne gouvernance, d’indépendance, d’implication sur les questions nationales, de transparence et veilleront à ce que cela soit porté à la connaissance des Maliens.

En fin, le groupe de députés du parti Yelema animera une conférence de presse du groupe, à la fin de chaque session parlementaire, pour rendre compte de ses initiatives et informer leurs  concitoyens.

André Traoré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here